Installations spéciales pour les éléphants en captivité

10 août, 2020
Les particularités des installations pour les éléphants en captivité sont des sujets d'étude pour les personnes qui s'occupent des centres d'élevage et des zoos. Le défi est encore plus grand en raison de la taille de ces animaux.

L’élevage d’animaux sauvages en captivité est une pratique habituelle depuis des générations. C’est le cas des éléphants, des animaux particulièrement admirés pour leur beauté, leur taille, leur force et leur intelligence. Les centres d’élevage ou les zoos qui les abritent ont besoin de bénéficier de tous types d’installations spéciales pour les éléphants.

Les besoins et capacités d’un animal avec ces dimensions tiennent en échec les concepteurs chargés d’imaginer les bâtiments où ils résident. Il faut tout prendre en compte, de la hauteur des toits à la résistance des matériaux.

Installations spéciales fixes

De quelles hauteurs parlons-nous ?

Les éléphants d’Afrique mâles adultes peuvent mesurer plus de 6 mètres. Et, si l’espace le leur permet, ils se dressent parfois sur leurs pattes arrière. Par conséquent, une structure accueillant l’un de ces animaux doit bénéficier de hauteurs minimales de 7,5 mètres.

Cela signifie également que n’importe quelle lampe ou caméra de sécurité et n’importe quel ventilateur, câble ou élément fragile doivent être placés à partir de cette hauteur. Ces articles, s’ils se situaient à moins de 7 mètres, pourraient être abîmés. Ils devraient au moins être protégés par un dispositif en métal.

Des éléphants qui mangent.

Et que se passe-t-il avec les portes ?

Tout au long de l’histoire, on a pu créer de nombreux types de portes (et de systèmes pour les bouger) en pensant à la conservation des animaux en captivité. Les points clés à prendre en compte, dans le cas des éléphants, sont :

  • La résistance du matériau
  • La rapidité avec laquelle la porte s’ouvre et se ferme
  • Le contrôle qu’a l’opérateur sur ce mouvement d’ouverture/fermeture

Par ailleurs, si la porte se compose d’un matériau solide/opaque, elle ne permet pas le contact visuel ou tactile avec d’autres éléphants. Permettre ce contact, si nécessaire pour n’importe quel animal grégairecrée un défi structurel important.

Installations spéciales pour les éléphants et types de portes : avantages et inconvénients

Si nous faisons référence au design en tant que tel de la porte, nous avons deux options :

  • Une porte avec des barreaux horizontaux, ce qui peut conduire l’animal à essayer de grimper ou de s’appuyer dessus, et cette structure pourrait se rompre ou blesser l’éléphant
  • Une porte avec des barreaux verticaux, qui devra être capable de résister aux mouvements latéraux de la tête, du tronc ou de la trompe de l’éléphant

Comme nous le voyons, n’importe quelle option peut impliquer des risques. Et, dans tous les cas, la résistance du matériau est fondamentale.

Quant au mécanisme de mouvement de la porte (hydraulique, pneumatique, électrique ou manuel), il dépend généralement des fonds disponibles. Les portes hydrauliques, par exemple, doivent utiliser des fluides sûrs pour les animaux, comme des huiles végétales ou des produits pétroliers non toxiques.

Dans tous les cas, le système de portes automatiques doit bénéficier d’une option manuelle si un problème énergétique se produisait.

À quels problèmes peut aboutir une mauvaise conception des portes ?

Beaucoup d’éléphants ont été blessés au niveau de la trompe parce que celle-ci est restée coincée lors de la fermeture d’une porte, et plus particulièrement d’une porte hydraulique. Il est fondamental que le mouvement de fermeture complète de n’importe quelle porte soit visible par l’opérateur pour garantir l’intégrité de l’animal.

Il est aussi vivement recommandé d’établir des protocoles pour entraîner les éléphants à les traverser, dans le but d’éviter des blessures. En fin de compte, ce sont des comportements faciles à enseigner et ils permettent une grande sécurité à l’animal et à l’opérateur.

Installations spéciales : dispositifs d’attache et de contention d’éléphants (ERD)

La contention d’éléphants est une partie fondamentale de leur processus d’élevage et de vie en captivité. Ces animaux doivent être entraînés pour accepter l’attache, quelle que soit la méthode utilisée. Il est en effet indispensable de bien les attacher pour réaliser tous types d’activités de gestion ou de santé.

Un éléphant en captivité couché sur une des installation spéciales.

Installations spéciales pour éléphants : dispositifs mobiles pour le transport

Il existe deux options basiques de contention au moment du transport : les conteneurs et les remorques. Dans le premier cas, les éléphants sont placés sans attache dans des conteneurs individuels qui sont ensuite placés dans le moyen de transport. Dans le second cas, l’éléphant doit être bien attaché dans la remorque.

La clé de la réussite, comme dans le paragraphe antérieur, est de conditionner l’éléphant avant de le transporter. Plus il se sentira à l’aise dans cet endroit et moins il ressentira de stress lors du déplacement.

 

  • Fowler M, Mikota S. Biology, Medicine, and Surgery of Elephants. Hoboken: John Wiley & Sons; 2008.