Le comportement affectif chez les loutres

27 janvier, 2021
En tant qu'animal solitaire, le comportement affectif des loutres se limite à l'élevage des progénitures.

De caractère essentiellement solitaire, le comportement affectif des loutres se concentre principalement sur la relation entre les mères et leurs progénitures. Les spécimens adultes, mâles et femelles, passent leurs journées en solitaire. Ils partagent un territoire spatial, mais évitent de se voir en dehors de la période du rut.

Au-delà de ce caractère d’ermite, les loutres femelles doivent prendre soin de leurs progénitures pour assurer leur permanence génétique dans le temps. Si vous souhaitez en savoir davantage sur leurs conduites si particulières, cet article est pour vous.

Les caractéristiques des loutres

La loutre commune d’Eurasie est un mammifère de la famille des mustélidés. Ces animaux sont de petite taille, avec un pelage imperméable et sont des nageurs agiles. Bien que leurs pattes soient courtes, ils possèdent une longue queue qui les aide à se déplacer dans l’eau, leur milieu naturel.

D’autre part, les loutres vivent au bord des rivières, des lacs, des lagunes et des marais, principalement en Europe et en Asie. Cependant, à cause de la pollution des eaux et la destruction de leur environnement naturel, les loutres sont une espèce menacée.

Comme le reste des mustélidés, les loutres sont généralement actives au crépuscule ou à la tombée de la nuit lorsqu’elles sortent pour chasser des poissons ou des macro-invertébrés. Le reste du temps, elles se reposent dans leurs tanières, souvent au bord de l’eau.

Deux loutres collées l'une contre l'autre.

Les démonstrations affectives chez les adultes

Les loutres sont des animaux solitaires. Une fois qu’elles se séparent de leur mère, elles entreprennent une vie en ermite jusqu’au moment de la reproduction. Cela peut se présenter à toute époque de l’année, une fois que l’animal atteint l’âge adulte et a ses premières chaleurs.

Durant cette période, les loutres cessent d’être des animaux nocturnes et commencent à sortir pendant la journée. Lorsqu’un couple se forme, la parade commence. Cela peut durer plusieurs jours pendant lesquels le mâle et la femelle ne se séparent pas.

Les loutres passent alors leur temps à jouer, à se suivre dans l’eau et à se toiletter mutuellement. En dehors de la relation mère-progéniture, nous pouvons dire que c’est le seul comportement affectif chez les loutres adultes.

Le comportement affectif des loutres envers leurs progénitures

Après l’accouplement, les adultes se séparent. La période de gestation des loutres dure environ neuf semaines. Les naissances, comme le rut, peuvent survenir toute l’année bien que la tendance soit plus marquée au printemps ou au début de l’été.

Chaque femelle a généralement deux ou trois petits. Mais elle peut mettre au monde jusqu’à six petits. La mortalité lors des premiers mois de vie est très faible. Et presque tous les petits atteignent l’âge de quitter leur mère.

Comme de nombreux mammifères, surtout les carnivores, les bébés naissent avec les yeux fermés. Ils ne les ouvrent pas avant la quatrième ou cinquième semaine de vie.

Jusqu’à l’âge de deux mois, les petits sont totalement dépendants des soins de leur mère. Celle-ci passe des heures à les allaiter, les laver et les protéger.

Au bout de sept semaines, les bébés loutres sortent pour la première fois de la tanière. Leur mère est chargée de leur apprendre à se débrouiller dans ce monde.

Pour leur apprendre à nager, les loutres portent leurs petits sur le dos jusqu’au milieu de la rivière. Une fois sur place, elle les relâche pour qu’ils retournent au rivage à la nage par leurs propres moyens.

Par ailleurs, la période d’allaitement dure entre six et huit mois chez les loutres. Après quoi les petits quitteront leur mère pour commencer une vie solitaire.

Les loutres peuvent-elles être affectueuses avec les êtres humains ?

Tout d’abord, il faut savoir que les loutres sont des animaux sauvages très menacés par la destruction de leur habitat. Elles sont donc protégées par l’accord international CITES. Grâce à cette loi, les loutres ne peuvent être des animaux de compagnie ni faire l’objet d’un trafic.

Une maman loutre et son bébé.
Une maman loutre avec son petit dans sa gueule.

D’autre part, les loutres peuvent ressembler à des animaux mignons et adorables. Cependant, il s’agit d’êtres sauvages qui, lorsqu’ils sont en période de rut – état dans lequel les loutres passent la majeure partie de l’année – peuvent devenir réellement agressifs.

  • Mumm, C. A., Urrutia, M. C., & Knörnschild, M. (2014). Vocal individuality in cohesion calls of giant otters, Pteronura brasiliensis. Animal Behaviour, 88, 243-252.
  • Sandegren, F. E., Chu, E. W., & Vandevere, J. E. (1973). Maternal behavior in the California sea otter. Journal of Mammalogy, 54(3), 668-679.
  • Roos, A., Loy, A., de Silva, P., Hajkova, P. y Zemanová, B. 2015. Lutra lutra . La Lista Roja de la UICN de especies amenazadas 2015: e.T12419A21935287.
  • Restrepo, C. A., Botero, Á. B., Parra, J. C. P., Pérez, L. M. F., & Guevara, G. (2018). El caso de la nutria neotropical (Lontra longicaudis Olfers, 1818) como mascota en el río Magdalena (Colombia). Boletin Cientifico del Centro de Museos, 22(2), 76-83.