Les cinq différences entre chimpanzés et bonobos

15 octobre, 2020
Chimpanzés et bonobos sont des espèces très similaires mais aussi différentes dans des domaines que nous n'imaginions pas forcément au premier abord. Nous vous parlons ici des différences essentielles entre les deux.

Les primates sont les animaux les plus proches des humains mais, au sein de leurs nombreux genres, nous retrouvons une plus grande variété que chez notre propre espèce. Il en existe plus de cent espèces différentes et, parmi elles, nous trouvons les chimpanzés et les bonobos, avec lesquels nous partageons un code génétique. Ce sont nos plus proches parents vivants.

Les chimpanzés et bonobos appartiennent au même genre, Pan, et vivent dans les régions d’Afrique centrale et occidentale, séparées par le fleuve Congo. Ce sont des espèces qui se ressemblent beaucoup ; elles se sont d’ailleurs croisées à deux reprises au fil de leur histoire évolutive.

Néanmoins, elles ont des traits physiques qui permettent de les différencier et se démarquent surtout par leurs comportements distincts. Découvrez dans la suite de cet article les différences les plus importantes entre ces deux espèces.

1. Séparés par un fleuve

La zone de distribution de ces deux primates est bien définie : les chimpanzés vivent sur la rive nord du fleuve Congo, tandis que les bonobos vivent du côté sud. On croit que la formation de cet accident géographique a été le facteur clé qui a entamé le processus de spéciation, à travers l’isolement reproductif des exemplaires des deux côtés du fleuve.

Les chimpanzés couvrent une plus grande partie du continent africain car on peut les retrouver dans 21 pays différents, du Sénégal (à l’ouest) jusqu’à la Tanzanie (à l’est). Cela veut dire qu’ils vivent dans des écosystèmes très variés : jungles tropicales, forêts de montagne, marécages et savanes.

Cette grande diversité d’habitats prouve leur capacité d’adaptation, des zones les plus luxuriantes et humides aux zones les plus arides, avec des changements brusques de température et d’humidité au fil de l’année et de longues périodes de sécheresse. Les bonobos, au contraire, ont une distribution plus restreinte et il est rare de les voir hors de leur habitat naturel.

Il s'agit d'un chimpanzé.

2. Les bonobos sont plus petits et plus minces

Les bonobos sont plus petits que les chimpanzés et leurs pattes sont plus longues et sveltes ; elles ne sont pas aussi musclées que celles de leurs parents. Les petits naissent avec un visage noir, contrairement à celui des chimpanzés qui est rose et devient de plus en plus foncé.

Même si les deux espèces de primates peuvent se mettre debout et marcher de cette façon, les bonobos le font plus fréquemment lors de leurs déplacements. Comme nous pouvons le voir, la physiologique est un facteur différentiel mais elle peut aussi révéler différents comportements lorsqu’il s’agit de se déplacer.

3. Les chimpanzés sont agressifs et territoriaux

Ces deux espèces vivent en groupes sociaux mais les chimpanzés sont beaucoup plus agressifs que les bonobos : ce sont de grands défenseurs de leur territoire. Les guerres entre différentes tribus de chimpanzés sont d’ailleurs habituelles. Les bonobos sont pacifiques et ne luttent généralement pas pour un territoire entre groupes.

4. La société matriarcale des bonobos

Contrairement à beaucoup d’espèces animales, les bonobos vivent dans des communautés dirigées par les femelles. Leur organisation sociale est très différente de celle des chimpanzés, chez qui il existe différents statuts sociaux et où tous (mâles et femelles) sont dominés par un mâle alpha.

Au sein des groupes de bonobos, l’influence des femelles est si grande que les mères aident leurs enfants à procréer (seulement les mâles). Grâce à cela, les mâles voient leurs chances de s’accoupler multipliées par trois.

Les mères accompagnent leurs fils dans les endroits où se trouvent les femelles fertiles et interviennent s’ils ont des adversaires. Elles peuvent même poursuivre les mâles rivaux si c’est nécessaire.

Les petits mâles bonobos restent avec leur mère jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes. Chez les chimpanzés, ce n’est pas le cas : les mâles ont l’habitude de se sevrer à quatre ou cinq ans et deviennent indépendants vers neuf ans.

Le rôle de la mère est essentiel dans la survie des petits. Les chimpanzés maintiennent toujours un lien avec leur mère, mais la relation est différente par rapport à celle des bonobos. Par ailleurs, les jeunes mâles peuvent former des coalitions entre eux et défier le mâle alpha de leur groupe.

5. Le sexe pour éviter la violence et réduire le stress

L’une des caractéristiques qui fait la renommée des bonobos et les différencie des autres primates est, sans aucun doute, le recours au sexe. Les relations sexuelles ont un rôle très important dans les communautés de bonobos car il s’agit plus d’une interaction sociale ou communicative que d’un moyen reproductif.

On peut voir des copulations entre les deux sexes et il n’est pas rare de voir deux mâles ou deux femelles bonobos copuler. Par ailleurs, ils affichent un large répertoire d’activités sexuelles comme les baisers, le sexe oral, le frottement des parties génitales et bien d’autres choses.

Il s'agit d'un bonobo.

Les bonobos et les chimpanzés sont deux espèces de primates qui se ressemblent beaucoup. Néanmoins, leurs différences, surtout au niveau de leur comportement, sont très frappantes et font de ces parents éloignés deux espèces uniques que nous devons protéger afin de garantir leur survie.

 

  • National Geographic. Bonobos: el primate de la orilla izquierda, 2018.
  • National Geographic. Chimpancé.
  • Instituto Jane Goodall. Etología de los chimpancés.
  • Instituto Jane Goodall. Primos evolutivos.
  • Proyecto Gran Simio. Secuenciado el genoma del bonobo, nuestro pariente más sociable.
  • National Geographic. La guerra podría explicar las diferencias de comportamiento entre chimpancés y bonobos, 2017.
  • Afánporsaber. La divergencia entre chimpancés y bonobos, 2018.