Panda géant : caractéristiques, comportement et habitat

Même dans la Chine ancienne, ce bel animal était considéré comme une véritable rareté, non seulement pour son apparence, mais aussi pour son comportement.
Panda géant : caractéristiques, comportement et habitat

Dernière mise à jour : 19 février, 2022

Le panda géant (Ailuropoda melanoleuca) est un mammifère très particulier. Il est connu pour son amour du bambou et pour être en tête de liste des animaux en voie de disparition depuis plus de vingt ans. Et bien qu’il en soit récemment sorti, il est toujours dans une position vulnérable.

Aujourd’hui, il y a environ 2 000 spécimens vivant à l’état sauvage. Beaucoup vivent en captivité, dans des sanctuaires. Cet animal est devenu le symbole de la protection de l’environnement et l’image d’organisations aussi importantes que l’organisation WWF (World Wildlife Fund for Nature).

Les caractéristiques physiques du panda géant

Son allure générale, ses mensurations et certaines caractéristiques de son comportement sont similaires à celles des ours. Cependant, les couleurs de son pelage le différencient. Il arbore des taches noires et blanches très bien définies au niveau des oreilles, des yeux et des jambes.

Les ours panda peuvent passer jusqu'à 14 heures à se nourrir.

C’est un mammifère corpulent, avec des muscles très développés, surtout dans ses membres antérieurs. Grâce à cela, il parvient à grimper et à nager. Il peut peser jusqu’à 150 kilogrammes et, debout, il peut mesurer jusqu’à 1,9 mètre de haut.

Il est à noter que le panda géant a une particularité très particulière : sur ses pattes avant, il a “un sixième doigt” qui ressemble à un pouce et qu’il utilise aussi bien pour grimper que pour essayer d’atteindre sa nourriture. En fait, ce n’est pas un pouce en tant que tel, mais une modification de l’os de son poignet.

Habitat et alimentation

Il habite les forêts de bambous et les chaînes de montagnes du centre de la Chine et du Tibet. Cependant, comme la plupart de ces forêts ont été détruites, il vit en captivité dans des sanctuaires et des réserves de faune.

Contrairement aux ours, le panda n’hiberne pas. Cependant, à l’état sauvage, il migre vers des régions plus chaudes en hiver et au printemps. L’une des raisons de ce comportement est très simple : le climat de son habitat naturel ne l’oblige pas à hiberner.

Bien que ce soit un animal omnivore, sa nourriture préférée est le bambou. Il peut consommer des aliments d’origine animale, tels que des petits rongeurs, des oiseaux, des  œufs et insectes, mais il en consomme occasionnellement.

Un panda géant.

Son alimentation est paradoxale. Bien que son organisme soit adapté pour manger de la viande, le panda préfère manger des matières végétales comme le bambou. Ce régime est inefficace, car son système digestif ne traite pas bien la cellulose. Pour cette raison, il passe jusqu’à 14 heures à se nourrir, car il doit consommer entre 12 et 38 kilos de nourriture par jour pour répondre à ses besoins nutritionnels.

Le comportement du panda géant

Le panda géant est un animal solitaire et très territorial. Il délimite très bien son espace par l’urine. Il ne recherche généralement pas la compagnie d’autres pandas, sauf à des moments précis, et ne tolère pas l’invasion de son espace par d’autres pandas, à l’exception des petits.

Concernant son niveau d’activité, celui-ci est faible, puisqu’il se limite essentiellement à manger et à dormir. On peut donc dire que c’est un animal calme.

S’il y a quelque chose de surprenant chez cette espèce, c’est sa façon de s’accoupler. Pour commencer, elle atteint la maturité entre 5 et 8 ans et la copulation est généralement brève. De même, il faut savoir qu’un panda peut donner naissance à 1 ou 2 petits tous les deux ans. Les petits ne deviennent indépendants qu’après l’âge de 3 ans.

Enfin, il faut préciser qu’il existe une sous-espèce connue sous le nom de Qingling. Le motif du pelage est similaire à celui du panda géant, à l’exception que les tons sont bruns. Cette sous-espèce est plus petite que le panda géant. Les chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle la variation de couleur est due à un facteur environnemental.

Les menaces qui pèsent sur ce mammifère

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, le panda géant est répertorié comme une espèce vulnérable. Cela est dû à la vitesse incroyable avec laquelle sa population a diminué de 50 % entre 1985 et 1988. Cependant, grâce aux efforts du gouvernement chinois et du Fonds mondial pour la Nature, en 2014, un quart des spécimens se sont rétablis.

Le problème est que les pandas sont toujours confrontés à une grave fragmentation de l’habitat et au changement climatique, il est donc à craindre que tous les efforts fournis soient insuffisants. Grâce aux réserves et aux zones naturelles de protection, ces beaux animaux ont réussi à survivre à l’extinction. Il est encore tôt pour célébrer la victoire, mais il y a des progrès.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hyène rayée : habitat et caractéristiques
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Hyène rayée : habitat et caractéristiques

L'hyène rayée est l'une des plus petites hyènes. Nous vous disons tout ici sur son habitat, ses caractéristiques et son statut de conservation.