4 faits curieux sur l'Épervier d'Europe

28 janvier, 2021
L'Épervier d'Europe fait partie de la famille des faucons. Découvrez ici quelques caractéristiques particulières de ce rapace.

L’épervier d’Europe (Accipiter nisus) est une espèce de faucon de taille moyenne semblable à l’orfraie dans sa pigmentation. Cet animal est commun en fauconnerie en raison de sa vitesse de vol, mais il ne peut pas chasser de grosses proies.

Cette espèce se spécialise totalement dans la chasse aux petits oiseaux (Passériformes), en se cachant dans la forêt. La grande agilité de l’Épervier d’Europe à se déplacer sur ce terrain en fait un prédateur infaillible. Si vous voulez en savoir davantage sur ce rapace diurne, poursuivez donc votre lecture !

1. Un oiseau monogame seulement s’il se reproduit

L’Épervier d’Europe n’est pas un oiseau monogame à 100 %. Il se peut parfois qu’un membre du couple disparaît, pour une raison quelconque.

Selon les études sur le sujet, les couples d’Éperviers d’Europe établis restent chaque année au même endroit, dès lors que la richesse de leur territoire se maintient. Le couple cherche un nouveau territoire à proximité pour s’installer et construire leur nid seulement si les proies se font rare.

La principale raison pour laquelle un couple d’Éperviers d’Europe se sépare est l’absence de descendance. La première chose que fait un couple sans descendance est de changer de territoire.

Si l’année suivante le couple ne parvient toujours pas à concevoir, c’est généralement la femelle qui part à la recherche d’un nouveau territoire et d’un nouveau partenaire. Le mâle tend à rester sur l’ancien territoire et à chercher une nouvelle femelle avec laquelle se reproduire.

Un nid d'Épervier d'Europe.

2. L’Épervier d’Europe, un rapace rapide

Comme tous les oiseaux de la famille des Falconidae, ces animaux sont extrêmement rapides et agiles en vol. Leur expertise en fait des excellents prédateurs de proies petites et rapides.

L’Épervier d’Europe n’est pas l’un des rapaces les plus rapides. D’autres le sont davantage, comme le faucon pèlerin (Falco peregrinus) qui peut parcourir 386 kilomètres à l’heure. Les 120 kilomètres à l’heure que peut atteindre l’Épervier d’Europe sont toutefois loin d’être ridicules.

3. Ils sélectionnent des proies malades

Nous savons que les animaux les plus faibles sont des proies plus faciles dans la nature. Si un mammifère boite ou si un oiseau vole mal, par exemple, il est très probable qu’il soit chassé avant un animal sain et fort. Ce n’est pas toujours le cas évidemment.

L’Épervier d’Europe se nourrit principalement de passereaux ou d’oiseaux chanteurs. Il convient toutefois de noter que le régime alimentaire de la femelle et du mâle est différent.

Ces derniers chassent les oiseaux pesant entre 40 et 50 grammes. Tout au plus, ils peuvent chasser des oiseaux pesant jusqu’à 120 grammes. Leurs proies préférées sont les pinsons, les moineaux et les mésanges.

Les femelles, elles, ont une prédilection pour les proies plus grosses. En général, les oiseaux chassés par une femelle pèsent généralement entre 50 et 70 grammes, mais elles peuvent capturer des animaux pesant un demi-kilo.

Le fait sans doute le plus intéressant sur leur régime alimentaire est que ces oiseaux sont capables de sélectionner des proies infectées par des parasites sanguins, comme le leucocytozoon ou le paludisme. Les oiseaux infectés sont de 16 à 25 % plus susceptibles d’être capturés que les oiseaux non infectés.

4. Le dimorphisme sexuel de l’épervier d’Europe

Les spécimens mâles et femelles d’Épervier d’Europe se différencient facilement, car ils présentent un dimorphisme sexuel très marqué. Les mâles ont une coloration générale grisâtre, tandis que les femelles sont plus brunes.

Mais le plus frappant à propos de cette espèce est la différence de taille. Si les femelles mangent plus que les mâles, ce n’est pas parce qu’elles sont gloutonnes, mais parce qu’elles font deux fois la taille du mâle et pèsent également deux fois plus.

L’explication est simple. Les femelles de toutes les espèces de rapace passent plus de temps à protéger le nid et leurs bébés, même si la protection des oisillons est généralement partagée. Les femelles doivent donc être plus grandes et plus fortes pour pouvoir défendre activement tout leur territoire et leurs progénitures.

Un Épervier d'Europe en plein vol.

En somme, l’Épervier d’Europe est un oiseau de proie fidèle tant qu’il parvient à se reproduire avec son conjoint. Au-delà de ce fait curieux, il s’agit d’un oiseau rapide, avec la capacité de réduire indirectement le parasitisme de ses proies et d’améliorer ainsi leurs populations.

  • BirdLife International. 2016. Accipiter nisus. The IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T22695624A93519953.
  • Newton, I., & Marquiss, M. (1982). Fidelity to breeding area and mate in sparrowhawks Accipiter nisus. The Journal of Animal Ecology, 327-341.
  • Trowbridge, C. C. (1895). Hawk flights in Connecticut. The Auk, 12(3), 259-270.