Comment prendre soin d'un perroquet en hiver ?

Ce spécimen exotique est originaire des climats tropicaux. Le froid peut donc nuire à sa santé.
Comment prendre soin d'un perroquet en hiver ?

Dernière mise à jour : 12 avril, 2022

En raison de son intelligence, de sa beauté et de sa grâce lorsqu’il parle, le perroquet est devenu l’animal de compagnie préféré de nombreux enfants et adultes. En plus d’une bonne hygiène et d’une bonne alimentation, un perroquet doit être protégé du froid.

Ci-dessous, nous résumons les soins de base à prodiguer à un perroquet en hiver, afin de vous aider à préserver la santé de votre animal. Poursuivez donc votre lecture !

Morphologie et comportement

Nous appelons génériquement « perroquet » plus de 300 espèces d’oiseaux qui constituent l’ordre des Psittasiformes. Parmi ceux qui ont été les plus popularisés en tant qu’animaux domestiques, figurent les cacatoès, les aras et les perruches.

Il existe de nombreuses discussions sur la façon dont ils sont organisés en sous-familles et en races, mais les similitudes physiques que partagent ces oiseaux sont visibles, à savoir leur bec crochu court et fort, leur plumage coloré attrayant, les ailes courtes et arrondies et l’orientation de leurs doigts.

Psittacose chez les perroquets : causes

La beauté du plumage, l’intelligence et la facilité d’apprentissage de la parole sont des attraits indéniables de ces espèces. Cependant, un oiseau ne développe correctement ses capacités que lorsqu’il est en bonne santé et se sent en sécurité. Pour cette raison, avant d’adopter un perroquet comme animal de compagnie, il est essentiel de connaître ses besoins fondamentaux.

Les soins à prodiguer à un perroquet en hiver

La médecine préventive est un aspect crucial des soins d’un perroquet comme animal de compagnie. Ces oiseaux peuvent facilement tomber malades, non seulement à cause du froid, mais aussi d’une mauvaise hygiène ou d’une alimentation déséquilibrée.

Une médecine préventive adéquate doit inclure des visites régulières chez le vétérinaire, une vaccination et un déparasitage périodiques, des habitudes d’hygiène régulières et une alimentation équilibrée. Il ne faut pas oublier que la propriété responsable des oiseaux est essentielle pour préserver ces espèces et prévenir la propagation de diverses zoonoses.

Si les jours les plus froids de l’année approchent, l’idéal est d’emmener rapidement votre perroquet chez un vétérinaire spécialisé. En effet, il est important de faire un bilan de santé avant l’hiver, afin d’éviter l’aggravation de toute pathologie. De plus, vous pouvez profiter de la consultation pour le vermifuger.

L’hygiène d’un perroquet est déterminante

Il est très important de ne pas négliger l’hygiène de votre perroquet avec l’arrivée du froid. Les oiseaux sont des animaux naturellement propres, mais ils sont facilement affectés par les parasites internes et externes. Ces micro-organismes se propagent facilement dans leur cage et leurs accessoires.

Traitement de la psittacose chez les perroquets

Vous devez nettoyer quotidiennement le bac à excréments et les débris alimentaires. L’accumulation de ces résidus favorise la multiplication de divers agents pathogènes dans la maison.

Il est également essentiel de désinfecter la cage et l’espace de votre perroquet deux fois par semaine. Tous les accessoires doivent être lavés et désinfectés pour éliminer les champignons et les bactéries.

Il existe des produits spécifiques pour lutter contre les ectoparasites chez les oiseaux, principalement l’acarien rouge. Il est recommandé de les utiliser en tant que moyen de prévention.

De plus, il est pertinent de vérifier les pattes, les plumes et le bec du perroquet chaque semaine. En cas de plaie ou d’une altération quelconque, il est indispensable de se rendre rapidement chez le vétérinaire.

L’environnement idéal pour protéger un perroquet du froid

Les perroquets sont originaires des pays chauds, tropicaux et subtropicaux, où les températures ne varient pas fortement. Avec l’arrivée de l’hiver, il faut modifier l’environnement pour protéger l’animal des basses températures.

Le plus important est d’ éviter d’exposer votre perroquet aux intempéries pendant l’hiver. Pluies, neige, vents, coups de froid… Tout cela peut constituer une menace sérieuse pour la santé de votre animal.

Enrichissement environnemental des perroquets.

Si l’animal a l’habitude de vivre à l’extérieur du foyer, il faut s’assurer qu’il est très bien protégé. Pour les perroquets élevés en intérieur, l’emplacement de la cage est également déterminant. Il faut éviter de la laisser très près d’une fenêtre ou là où il y a des courants d’air.

Le chauffage est excellent pour maintenir des températures stables – autour de 24°C – et apporter du confort. Cependant, si l’environnement devient trop sec, votre perroquet peut développer certaines maladies respiratoires. Pour cette raison, il est recommandé d’humidifier l’environnement ou de vaporiser de l’eau sur leurs plumes deux fois par semaine.

Une alimentation équilibrée, un autre facteur essentiel

À l’état sauvage, les perroquets ont une alimentation variée et s’adaptent facilement à presque tous les types d’aliments. Environ 80 % de votre alimentation doit être composée de fruits et légumes. Les 20 % restants peuvent être complétés par des graines et des céréales.

Un perroquet.

Durant l’hiver, il est important de proposer à votre perroquet une alimentation plus calorique, riche en protéines, glucides et lipides. Vous devez inclure des œufs durs, du yaourt et du riz deux à trois fois par semaine.

Suivant l’alimentation de votre animal, vous pouvez également augmenter l’ ingestion de fruits à coque comme les noix, les châtaignes, les cacahuètes ou les graines de tournesol. Mais attention : une consommation excessive de ces graines peut causer des dommages au foie.

Enfin, ne négligez pas son hydratation, surtout dans un environnement chauffé. Il doit toujours avoir à disposition de l’eau fraîche et propre. Vous devrez nettoyer quotidiennement son récipient et changez en permanence son contenu.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé

La mue des perroquets et l'état de leur plumage sont les grands indicateurs de la santé de ces oiseaux et de bien d'autres.



  • Ombugadu, A., Echor, B., Jibril, A., Angbalaga, G., Lapang, M., & Micah, E. (2018). Impact of parasites in captive birds: a review. Curr Res Environ Biodivers, 2019(04), 1-12.