Découvrez six parents exotiques des poules

26 octobre, 2020
Les animaux domestiques que nous connaissons tous ont parfois des parents vivants très exotiques. C'est le cas des poules qui partagent une histoire avec de nombreuses espèces réparties sur plusieurs continents.

Les oiseaux galliformes, aussi connu sous le nom de gallinacées, constituent une famille qui se compose de plus de 280 espèces. Les poules domestiques, du genre Gallus, font partie de ce groupe.

Nous pouvons également y retrouver plusieurs de leurs plus célèbres parents, comme les perdrix ou les dindes. Mais qu’en est-il des parents exotiques des poules ?

Même s’il s’agit d’espèces moins connues que celles que nous avons mentionnées, ces parents exotiques partagent de nombreuses caractéristiques avec les poules.

Par exemple, ils volent très mal : leur vol se limite à planer très brièvement et à une très faible hauteur. Cela est dû à la lourdeur de leur corps et à leurs petites ailes, sauf exceptions.

Six parents exotiques des poules

Découvrez dès maintenant les parents les plus particuliers des poules domestiques.

La gélinotte huppée

Bonasa umbellus est un oiseau galliforme endémique d’Amérique du Nord. On le retrouve de l’Alaska à l’île de Terranova. Contrairement à beaucoup de ses parents, poules incluses, cet oiseau est monogame.

Le mâle s’accouple avec une seule femelle, qu’il séduit avec le tambourinement de ses ailes qui se propage à travers la forêt. Quand elle s’approche, le mâle redresse les plumes noires de son cou et de sa queue, avant de se pavaner.

Gélinotte huppée, l'un des parents exotiques des poules.

Le tétras des armoises fait partie des parents exotiques des poules

Centrocercus urophasianus est aussi connu sous le nom de tétras des armoises. Ce nom fait référence aux plantes qu’il mange. Il s’agit du plus grand parent exotique des poules de toute l’Amérique du Nord.

Au cours de la parade nuptiale, sa queue reste dressée en forme d’éventail. Au même moment, il fait gonfler son sac vocal, faisant apparaître deux sacs d’air orangés. Ces sacs atteignent un tel volume que sa tête disparaît presque au milieu de la masse de plumes et de chair.

Un tétras des armoises, l'un des parents exotiques des poules.

Le tétras lyre, l’un des curieux parents exotiques des poules

Lyrurus tetrix est un oiseau sédentaire, polygame et sociable tout au long de l’année. Il est le symbole des Alpes européennes. Il vit à la limite des steppes recouvertes de broussailles abondantes et arides. Le mâle est aussi polygame et établit des aires spéciales pour ses parades.

Ces parades consistent en des danses collectives qui réunissent plusieurs mâles. Ces derniers inclinent la tête de façon répétitive tout en ouvrant la queue en éventail, en sautant et en s’affrontant dans des luttes rituelles.

Ce spectacle frénétique s’accompagne de caquètements, de roucoulements et d’autres sons. La femelle est donc attirée sur ce terrain d’exhibition pour se choisir un partenaire.

Un tétras lyre, l'un des parents exotiques des poules.

Le hoazin

Opisthocomus hoazin est un oiseau à l’aspect étrange appartenant à la famille des Opisthocomidés. Il vit dans les aires tropicales des zones marécageuses des fleuves Amazone et Orénoque, en Amérique du Sud. Là, dans les rivières, il se nourrit de plantes aquatiques.

On l’associe souvent à des oiseaux éteints depuis des millions d’années, car il partage leurs traits.

Cet oiseau a des pattes fortes, mais elles ne le sont pas suffisamment pour lui permettre de tenir en équilibre sur une branche. Il a donc besoin de se reposer sur son sternum qui est recouvert de callosité.

Son système digestif est également très particulier. Il a bien un gésier, mais son gésier est rudimentaire. Cependant, son jabot est très développé, grand et a une paroi cornée qui lui permet de broyer les aliments.

Il fait ce que le gésier ferait chez n’importe quel autre oiseau. Cet énorme jabot occupe un espace considérable au niveau de la poitrine du hoazin et le déséquilibre après un repas copieux.

Le hoazin, l'un des parents exotiques des poules.

La pintade de Numidie

Numida meleagris est connue, en aviculture, sous le nom de pintade commune ou pintade de Numidie. Elle ressemble aux vautours (du genre Vultur), car son cou et sa tête sont dépourvus de plumes, à l’exception d’un petit collier de couleur qui contraste avec le reste du plumage.

Elle a un aspect étrange avec les longues plumes qui recouvrent sa poitrine et ses couleurs variées. La pintade de Numidie ne vole pas très bien mais est très habile pour courir.

Pintade de numidie, l'un des parents exotiques des poules.

Pour finir avec les parents exotiques des poules, un spécimen de l’ère glaciaire : le grand tétras

Tetrao urogallus est le plus grand de tous les tétras des montagnes. Il peut peser jusqu’à sept kilos et ses ailes atteignent une envergure d’un mètre et demi. Le grand tétras vit dans toute l’Europe, de la péninsule scandinave jusqu’au lac Baïkal en Sibérie.

Dans la péninsule ibérique, il n’existe que des noyaux isolés avec une population réduite dans les hautes montagnes. Sa chasse est interdite en Espagne depuis 1979 et le grand tétras est catalogué en tant qu’espèce protégée depuis 1986.

Au cours de la période de reproduction, son cri rauque résonne et ressemble à un mugissement. C’est une sorte de défi pour le reste des mâles. Lors de leurs affrontements, ils luttent avec acharnement et s’éloignent de leurs cachettes mais, le reste du temps, ils restent à l’abri dans les épais bois de conifèresau bord de grands précipices.

La parade nuptiale du grand tétras est spectaculaire. Le mâle se perche en hauteur et lance son appel aigu. Le pantomime commence ensuite : il lève la tête, déploie sa queue de façon verticale, baisse les ailes et gonfle les plumes de son cou. Il fait ensuite quelques pas, en alternant avec de grands sauts.

Il s'agit d'un grand tétras.

Comme nous pouvons le voir, les différents parents exotiques des poules présentent différents modes de vie et différentes parades. Même s’ils ont évolué de manière indépendante pendant de nombreuses années, tous ces oiseaux partagent certains traits qui les englobent dans une même famille.

  • Galliformes [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Galliformes
  • Centrocercus urophasianus [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from:  https://es.wikipedia.org/wiki/Centrocercus_urophasianus
  • Lyrurus tetrix [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Lyrurus_tetrix
  • Opisthocomus hoazin [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Opisthocomus_hoazin
  • Numida meleagris [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Numida_meleagris
  • Tetrao urogallus [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 25 July 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Tetrao_urogallus
  • Pérez Más E. Aves. [Barcelona]: Bruguera; 1978.