Geai à face blanche : habitat et caractéristiques

En plus d'être beau, le geai à face blanche se caractérise par un système de reproduction coopératif très curieux. Celui-ci est composé d'un couple reproducteur et de leurs assistantes, des femelles qui s'occupent de la progéniture.
Geai à face blanche : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 05 janvier, 2022

Nous avons tous à l’occasion apprécié la présence d’oiseaux mignons dans notre environnement. Chacun d’eux se distingue soit par un physique frappant, soit par des chants mélodieux ou encore par des comportements intéressants. Nous nous intéressons ici au geai à face blanche, un oiseau aussi mignon que intéressant. Le connaissez-vous ?

Son nom scientifique est Calocitta formosa. Il appartient à l’ordre des passereaux et à la famille des corvidés (Corvidae), qui comprend 130 espèces. Découvrez dans les lignes suivantes où il habite et comment il se comporte, entre autres détails intéressants. Poursuivez donc votre lecture !

Où vit le geai à face blanche ?

On trouve les geais à face blanche sur le continent américain, plus précisément en Amérique centrale : depuis le Mexique, en passant par le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua, jusqu’au Costa Rica. Ces oiseaux habitent des prairies, des forêts sèches et des écosystèmes mixtes. Ils occupent également des zones proches des cultures et des établissements humains.

Ces oiseaux aiment les arbres avec des épines, les plantations de café et encore d’autres espèces végétales qu’ils utilisent pour faire leurs nids, comme le jícaro et le coyol. Leurs aires de répartition sont variables : on peut les trouver dans des zones plates au niveau de la mer, ainsi que dans des zones montagneuses à 1200 mètres d’altitude.

Un geai à face blanche sur le sol.

Caractéristiques physiques

La chose la plus impressionnante chez un oiseau est son plumage, et chez le geai à face blanche, il dénote élégance. La crête noire sur sa tête y est pour beaucoup. De plus, il a une longue et belle queue. Quant à ses couleurs, il arbore un plumage bleu turquoise au niveau de la région dorsale, des ailes et de la queue, avec des bords clairs. Son visage, sa poitrine et son ventre sont eux blancs.

La caractéristique physique la plus exubérante de ce corvidé est la crête qui se trouve sur sa tête. Elle est composée de longues plumes dont les pointes sont tournées vers l’avant ou vers l’arrière. Par ailleurs, une ligne sombre traverse sa poitrine.

Sa taille attire également l’attention, puisqu’il peut mesurer jusqu’à 56 centimètres, avec une envergure allant jusqu’à 19 centimètres, ce qui en fait l’un des plus grands passereaux. Quant à son poids, il oscille entre entre 205 et 213 grammes.

Cet oiseau a un bec foncé d’environ 34 millimètres de long, une taille adéquate pour se nourrir. Et ses pattes noires comportent 4 doigts, ce qui est idéal pour bien saisir les bûches.

Chez ces oiseaux, il existe un dimorphisme sexuel. Ce dimorphisme concerne la longueur de la queue et les motifs de couleur. Les femelles ont une queue la plus courte, entre 26,7 et 31,4 centimètres , tandis que celle des mâles oscille entre 28,4 et 33,4 centimètres. Les femelles ont également une crête plus noire que celle des mâles.

Le comportement du geai à face blanche

Ce passereau est très sociable. Il vit au sein d’un petit groupe composé de 5 à 10 spécimens. Celui-ci est généralement constitué de femelles qui prennent soin d’elles-mêmes et qui se protègent toutes seules. À certaines saisons, un mâle les rejoint pour la reproduction.

Plus précisément, le groupe est composé de la femelle reproductrice et de ses assistantes. Ces dernières sont chargées de nourrir, de construire les nids, de s’occuper des petits et de défendre le nid. Leur structure sociale assez intéressante.

Ces oiseaux se caractérisent par le fait qu’ils restent dans leur habitat toute l’année, c’est-à-dire qu’ils ne migrent pas. Ce sont des animaux très communicatifs, qui s’expriment à travers différents types d’appels, dont la fréquence et la durée varient. Ils émettent également des gémissements, qui indiquent le besoin de se nourrir, ou des gazouillis pendant la nidification.

Comportement alimentaire

Le geai à face blanche est omnivore, ce qui signifie qu’il peut se nourrir aussi bien d’animaux que de végétaux. Sa consommation varie selon la saison de l’année et en fonction de ce qui est disponible dans l’environnement.

Son régime alimentaire comprend des insectes – sauterelles, chenilles, certaines larves et cafards -, des grenouilles, des lézards, des jeunes oiseaux et leurs œufs. Il se nourrit également de gros fruits et de nectar de fleurs, entre autres.

Comportement reproducteur

La reproduction de cet oiseau se fait par voie sexuelle et par ponte. Le nid consiste a une forme de coupe, et est fait d’un mélange de racines et de branches. Il est généralement situé à une hauteur comprise entre 6 et 30 mètres du sol.

La reproduction est coopérative : un couple principal du groupe remplit la fonction d’accouplement et le reste des membres est en charge des tâches d’élevage et d’alimentation. La femelle peut pondre entre 3 et 6 œufs, qui sont gris avec des taches brunes. L’incubation dure entre 16 ey 22 jours. Les oisillons atteignent la maturité sexuelle entre 8 et 14 mois.

Les mâles se séparent de leur groupe de naissance à un âge précoce. Ceux qui décrochent un rôle d’acteur principal peuvent prendre une place permanente. Ceux qui n’ont pas cette chance circulent parmi plusieurs groupes essayant de se reproduire, à la fois avec la femelle principale et les femelles secondaires.

Bien qu’il y ait un couple reproducteur principal, dans les groupes, des études menées sur ces oiseaux au Costa Rica ont mis en lumière de nouvelles informations. Les observations ont mis en évidence le fait que, dans certains groupes, les aides pondent dans les nids principaux ou établissent des nids secondaires. Cette analyse démontre la complexité du comportement de cette espèce.

Le statut de conservation du geai à face blanche

En raison de la large distribution de C. formosa en Amérique, il n’est pas classé comme espèce en voie de disparition. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) le classe dans la catégorie « Préoccupation mineure (LC) ».

Le geai à face blanche orne de sa beauté les écosystèmes dans lesquels il vit. Sa crête est l’une de ses caractéristiques qui surprennent. De plus, le système reproducteur de cette espèce est très particulier, puisqu’un groupe est composé d’un couple reproducteur et d’assistantes qui prennent soin des petits. Sans aucun doute, cette espèce brille grâce à la coopération et au travail d’équipe.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé

La mue des perroquets et l'état de leur plumage sont les grands indicateurs de la santé de ces oiseaux et de bien d'autres.



  • Berth, E. (2005). Parentage and reproductive success in the white-throated magpie-jay, Calocitta formosa, a cooperative breeder with female helpers. Animal Behaviour, 70(2), 375-385.
  • BirdLife International. 2020. Cyanocorax formosus. The IUCN Red List of Threatened Species 2020: e.T22705760A137753922.
  • Calocitta formosa. Animal Diversity Web (ADW). Recuperado a 23 de diciembre en: https://animaldiversity.org/accounts/Calocitta_formosa/#behavior
  • Langen, T. (1996). The mating system of the White-throated Magpie-jay Calocitta formosa and Greenwood’s hypothesis for sex-biased dispersal. Ibis, 138(3), 506-513.
  • Vargas-Masís, R., Piedra-Castro, L., Bravo-Chacón, J. (2017). Avifaunal characterization of Corral de Piedra Palustrine Wetland, Nicoya, Costa Rica Cuadernos de Investigación UNED, 9(2), 236-246.