La conservation de la cigogne noire

21 mai, 2020
La cigogne noire est un oiseau emblématique et beaucoup moins connu que la cigogne blanche habituelle. Si vous voulez en savoir plus sur elle et sa conservation, nous vous en parlons dans cet article.

La cigogne blanche est probablement l’un des oiseaux les plus populaires de notre pays, compte tenu des nombreuses croyances et histoires qui lui sont prêtées. Au contraire, la cigogne noire, qui en d’autres temps devait être aussi abondante que la blanche, a longtemps été inconnue et ignorée, car elle est beaucoup plus insaisissable et ne s’approche pas des populations humaines.

Les cigognes ibériques sont-elles vraiment si différentes ?

Les cigognes appartiennent à la famille des Ciconidae, qui comprend 17 espèces d’oiseaux. Parmi elles, on peut citer le genre Ciconia, au sein duquel sont classées les cigognes ibériques :

  • Ciconia ciconia ou cigogne blanche
  • Ciconia nigra ou cigogne noire

Outre l’intérêt que suscitent ces oiseaux qui se rendent dans la péninsule ibérique pour se reproduire, il est passionnant de voir comment deux espèces si proches génétiquement ont des comportements si différents. Alors que la cigogne blanche est anthropique, la cigogne noire est timide, et cherche toujours les endroits les moins humanisés de nos montagnes.

En termes de nombre et de répartition, les différences sont également extraordinaires. Alors que la cigogne blanche est abondante, la cigogne noire est, hélas, sur la liste des espèces menacées. Toutes ces données nous amènent à concevoir des stratégies de conservation complètement différentes.

À quoi ressemble la cigogne noire ?

La cigogne noire est caractérisée par :

  • Une envergure d’environ 150 centimètres
  • Un poids d’environ trois kilos
  • Des pattes sans plumes et de couleur rougeâtre, fines et longues
  • Un bec pointu, de couleur rougeâtre, se terminant par un anneau orbital également rouge
  • Un plumage complètement noir, à l’exception du ventre qui est blanc
La cigogne noire illustrée

Population et répartition en Espagne et en Europe

En Espagne, elle occupe la région sud-ouest, avec une population principale qui occupe les deux rives du Tage. L’estimation approximative des couples reproducteurs dans ce pays se situe entre 300 et 350. En Europe, en tant qu’espèce migratrice transsaharienne, les populations se trouvent principalement à l’est, où elle est relativement abondante.

Habitat de la cigogne noire

Le choix de l’une ou l’autre des zones à établir dépend de la disponibilité des substrats pour créer le nid, de la proximité des masses d’eau douce et de la présence humaine minimale. Il s’agit d’une espèce éminemment forestière. Pour cette raison, elle choisit des forêts matures, avec peu de présence humaine, sur les bords des rivières ou des lacs, pour installer ses nids dans les grands arbres.

La cigogne noire péninsulaire a une particularité, qui est que, si elle y est forcée, elle niche dans les zones rocheuses, étant donné la perte de masse forestière.

Une cigogne noire pêchant

La conservation de la cigogne noire

Tout indique que la zone de distribution et le nombre de couples ont été réduits au fil des ans. Les causes pourraient en être :

  • Tout d’abord, la destruction des forêts matures et la disparition de grandes masses d’eau
  • La deuxième plus importante est la création de routes ou de bâtiments publics à proximité des zones d’élevage
  • Troisièmement, la perte d’aires d’alimentation, la perturbation des adultes pendant la saison de reproduction ou le vol d’œufs
  • Mais surtout, l’électrocution, l’empoisonnement et la chasse illégale, comme c’est le cas pour presque tous les grands oiseaux sauvages

Les mesures visant à protéger et à accroître les populations de cigognes noires en Espagne nécessitent l’élaboration d’un bon plan de reconstitution qui comprend :

  • Protection et rétablissement de l’habitat
  • Réduction de la mortalité des adultes
  • Amélioration du succès de la reproduction, grâce à des programmes de surveillance visant à éliminer les perturbations et les vols
  • Spécialisation dans le soin des cigognes dans les hôpitaux vétérinaires
  • Las cigüeñas ibéricas: la cigüeña negra y la cigüeña blanca. Colección GREFA-BCH, Nº 9. Pág.:2-8; 16.