La conservation des aigles d'Espagne

30 juin, 2020
La conservation des aigles d'Espagne est l'un des objectifs de l'administration lorsqu'il s'agit de préserver le patrimoine naturel national, compte tenu de son importance.

Pourquoi la conservation des aigles est-elle si importante en Espagne ? L’aigle de Bonelli et l’aigle royal répondent tous deux à l’image que nous avons des grands aigles. Habitants des montagnes et des falaises dans leurs zones les plus sauvages, élégants et majestueux dans leur vol, chasseurs qui attrapent leurs proies dans leurs puissantes griffes, ils sont un symbole de la faune ibérique.

Mais l’ignorance et le manque de connaissances ont contribué à les considérer comme des ennemis et des concurrents des êtres humains. Avec pour conséquence le désir de les exterminer. C’est pourquoi leur conservation est si importante aujourd’hui.

La conservation des aigles d’Espagne

La connaissance croissante de la vie sauvage a contribué à nous faire prendre conscience de la nécessité de préserver le patrimoine naturel. Ainsi, nous avons laissé derrière nous les années où l’Espagne récompensait la mort des oiseaux de proie.

Les tentatives d’extermination n’ont pas atteint leur but et ce pays compte toujours la plus grande population européenne de Bonelli et d’aigles royaux. Malgré tout, la bataille est encore loin d’être gagnée. Environ 80 % des oiseaux nés de ces deux espèces n’atteignent pas l’âge de la reproduction, et un pourcentage élevé de décès d’adultes se produit chaque année.

Vue d’ensemble des deux espèces

L’aigle royal

Il est connu sous son nom scientifique d’Aquila chrysaetos. C’est l’un des plus grands oiseaux de proie et, sans aucun doute, l’un des plus extraordinaires oiseaux volant dans le ciel espagnol.

La conservation des aigles royaux en Espagne
Source : https://www.seo.org/

Population et répartition

La population espagnole d’aigles royaux est la plus importante d’Europe occidentale. Mais elle souffre d’une diminution inquiétante et d’une répartition irrégulière dans toute la péninsule. Il reste environ 1200 couples reproducteurs en Espagne, sur les 5000 couples européens.

Dans la péninsule ibérique, son territoire est situé dans les zones les plus montagneuses et les moins humanisées. Perchés sur un rocher ou sur une branche d’arbre, ils passent la majeure partie de la journée inactifs, tout en surveillant leurs domaines.

Alimentation

Elle est variée, bien qu’elle soit basée sur 70 à 90 % de petits mammifères, en particulier des lapins et des lièvres, mais aussi des reptiles et des petits oiseaux. Ils ne dédaignent pas non plus les animaux morts et il n’est pas rare de les voir voler au-dessus des charognes tout en effrayant les vautours.

Mais s’il y a une chose qui ressort de la fonction écologique de l’aigle royal, c’est bien sa fonction de super-prédateur : il capture des renards, des martres, des genettes ou des chats sauvages. Il contribue ainsi à contrôler leurs populations et, de plus, à limiter la propagation des maladies en chassant les proies malades ou blessées.

La conservation des aigles en Espagne : l’aigle de Bonelli

Connu sous son nom scientifique d’Aquila fasciata, c’est un oiseau de taille moyenne, caractéristique des systèmes montagneux. Son envergure est d’environ 170 centimètres, et il peut peser jusqu’à 2,5 kilos, surtout chez les femelles.

L'aigle de Bonelli et la conservation des aigles en Espagne
Source : https://www.seo.org/

Distribution

En Europe, il y a environ 900 couples et le noyau de reproduction le plus important se trouve dans en Espagne avec environ 750 couples. La majorité d’entre eux se trouvent dans les chaînes de montagnes de la Subbetica, de la Penibetica, du système ibérique et de la Sierra Morena.

C’est un rapace sédentaire qui installe ses nids dans les zones de basse montagne. Il est agressif et nécessite de grands domaines territoriaux, il en expulse donc les grands vautours lorsqu’ils les envahissent.

Alimentation

L’aigle de Bonelli est un oiseau éminemment chasseur qui n’a pas d’habitudes de récupération connues. Des proies ne pesant pas plus de six kilos font partie de son alimentation. Notamment des lapins, des pigeons, des perdrix, des corvidés et des grands reptiles.

En raison de sa capacité à voler et à capturer des oiseaux, c’est une espèce très précieuse pour le contrôle des populations de corvidés.

La conservation des aigles d’Espagne

Problématique

Leurs plus gros problèmes sont :

  • L’altération de leur habitat par l’Homme
  • L’augmentation de leur mortalité par électrocution, tir, poisons ou spoliation
  • La diminution des ressources alimentaires suite au déclin des populations de lapins
  • L’impact de certaines activités humaines en plein air, telles que l’escalade

Quelle est la solution ?

  • Garantir la tranquillité dans les zones de reproduction pendant la saison de reproduction
  • Réduire la mortalité non naturelle
  • Garantir des populations optimales de proies naturelles

 

  • El águila perdicera y el águila real. Colección GREFA-BCH, Nº 7.