Le comportement des moineaux

Comprendre le comportement des moineaux est clé pour leur conservation. Apprenez-en plus ici sur cet oiseau emblématique.
Le comportement des moineaux

Dernière mise à jour : 04 octobre, 2021

Ces petits passereaux ravissent les yeux et les oreilles partout où ils passent. Observer le comportement des moineaux est relativement aisé en ville, car ce sont des oiseaux qui nous sont intimement liés. Les parcs, les jardins et même les terrasses des bars peuvent ainsi être d’excellents points d’étude.

Cependant, le nombre de moineaux diminue chaque année et la situation ne semble pas s’améliorer. Une partie fondamentale de la conservation de cette espèce consiste à comprendre son éthologie. C’est ce que nous vous invitons à découvrir ici !

Les caractéristiques physiques des moineaux

Les moineaux domestiques (Passer domesticus) sont des oiseaux de la famille des Passeridae originaires d’Eurasie et d’Afrique du Nord, mais ils ont également été introduits en Amérique, en Afrique du Sud et en Océanie orientale. C’est une espèce très commune dans les zones urbaines et elle tolère bien la présence de l’homme.

Ce sont de petits oiseaux qui présentent un dimorphisme sexuel chromatique : les mâles ont une tache noire sur la poitrine qui remonte jusqu’à la base du bec, qui noircit davantage au moment de l’accouplement. Leur dos est brun avec quelques plumes noires. Une bande blanche travers leurs ailes.

Le mouvement des moineaux est caractéristique : ils sont incapables de marcher, ils se déplacent donc au sol en effectuant de petits sauts.

Comment se comporte le moineau ?

Le comportement reproducteur des moineaux

Les moineaux peuvent se reproduire tout au long de l’année si suffisamment de nourriture est disponible. La saison de reproduction a lieu entre les mois de printemps et d’été, lorsque les conditions climatiques sont stables.

Le comportement des moineaux en matière de reproduction est principalement monogame, bien que les femelles soient polyandres (elles se reproduisent avec plusieurs mâles) lorsqu’elles n’ont pas de partenaire et sont fertiles.

Par ailleurs, la polygynie (reproduction avec plusieurs femelles) a également été observée chez les mâles avant qu’ils ne trouvent une partenaire avec qui s’installer.

Cour

La compétition entre les mâles pendant la saison de reproduction est féroce. Ils tentent de séduire les femelles avec des chants saisissants.

Aussi, la tache pectorale du mâle s’élargit en période de reproduction et il le montre à la femelle en sautant devant elle et en bombant la poitrine. Il remue également la queue, déploie ses ailes, fait une révérence et se tourne d’un côté à l’autre pour lui présenter ses attributs.

Les mâles avec les plus grandes taches pectorales participent à des expositions de groupe pour se démarquer des concurrents moins visibles.

Nidification et ponte

C’est le mâle qui est chargé de choisir le lieu de nidification et de le préparer. Pour ce faire, il choisit généralement des trous dans les arbres et les bâtiments, mais il peut aussi créer un nid sur une branche si nécessaire. Les mâles ramassent des plumes, du papier, des feuilles et des brindilles pour construire le nid.

Certains couples de moineaux parasitent les nids des autres en y pondant des œufs.

Une fois que la femelle a pondu les œufs – entre 1 et 9 – les deux parents les couvent et nourrissent leur partenaire à tour de rôle. Lorsqu’ils éclosent au bout de 3 semaines, les soins seront également partagés entre les deux parents, qui les nourriront avec des insectes pendant environ 2 semaines, après quoi les enfants feront leur premier vol hors du nid.

Comportement alimentaire

Le régime alimentaire des moineaux est opportuniste, car il dépend grandement de la variété de nourriture qui les entoure. Bien que la forme de leur bec indique que ce sont des oiseaux granivores, la réalité est qu’ils se nourrissent de manière omnivore, et presque insectivore pendant la saison de reproduction.

Dans les écosystèmes ruraux, leur régime alimentaire se compose jusqu’à 80% de graines. Dans les villes, au contraire, ces oiseaux sont beaucoup plus généralistes, puisqu’ils profitent des restes de nourriture des humains. Il existe d’autres différences dans le comportement des moineaux selon la zone dans laquelle ils vivent. En voici quelques-unes :

  1. Dans les zones rurales et les champs ouverts, ils passent moins de temps à chercher leur nourriture, car il y a une plus grande présence de prédateurs.
  2. Dans les régions urbaines, les moineaux n’ont pas peur d’essayer de nouveaux aliments et prennent plus de risques que dans la nature. À la campagne, ils sont plus néophobes.

Le comportement des moineaux dans la sphère sociale

Les moineaux sont sédentaires, c’est-à-dire qu’ils restent toute l’année dans la même région. Il est habituel de les voir chercher de la nourriture au sol même en hiver, lorsque la nourriture se fait rare et que le temps les punit.

Les moineaux sont très compétitifs les uns avec les autres, que ce soit pour se nourrir, s’accoupler, se reposer ou nicher.

Ce sont des oiseaux grégaires qui peuvent former de grands groupes et même s’associer à d’autres oiseaux, comme les étourneaux. De plus, au sein des groupes de moineaux, une hiérarchie est établie entre les mâles en fonction de leur comportement et de leurs caractéristiques physiques (comme la tache pectorale).

Pendant la journée, les groupes se dispersent pour chercher de la nourriture, mais la nuit, ils se rassemblent à nouveau dans des dortoirs (généralement dans des arbres feuillus). Ils ont tendance à créer un grand brouhaha jusqu’à ce que tout le monde se rassemble pour se reposer.

Comportement en captivité

Étant des oiseaux non domestiqués, le comportement des moineaux ne varie pas excessivement en captivité. Les observations de spécimens sauvés ou forcés de vivre comme animaux de compagnie ont révélé les particularités suivantes :

  1. Les moineaux peuvent vivre jusqu’à 13 ans en captivité.
  2. Ils vocalisent bien plus qu’en liberté.
  3. Il est facile pour les moineaux de se reproduire en captivité s’ils disposent des bonnes conditions.
  4. Les femelles sont plus susceptibles de chercher plus d’un mâle pour se reproduire.
  5. La néophobie et les bagarres entre spécimens sont plus fréquentes entre moineaux vivant ensemble dans un espace clos.

Le statut de conservation des moineaux

Les moineaux sont des oiseaux étroitement liés à l’activité humaine. Cependant, leur population européenne diminue d’ année en année. Bien que globalement il n’y ait pas d’inquiétude, dans certaines zones, ces oiseaux commencent à être menacés.

Les dangers auxquels les moineaux sont confrontés diffèrent selon la zone qu’ils occupent. Voici quelques-uns d’entre eux :

  • Villes et zones urbanisées : les principales menaces pesant sur ces passereaux sont la réduction des espaces verts où ils peuvent nicher, la pollution et l’introduction d’espèces invasives, comme le perroquet argentin.
  • Espaces ruraux et sauvages : l’utilisation de pesticides, l’intensification agraire et l’abandon des villages sont les principaux dangers pour les moineaux.
Deux moineaux domestiques.

Il est paradoxal que la présence humaine soit à la fois une source de protection et une menace pour les moineaux. En 2019, pendant le confinement dû à la COVID-19, le nombre de moineaux a augmenté dans les villes et diminué dans les zones rurales. Une cohabitation équilibrée entre ces oiseaux incroyables et l’homme est nécessaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ?

Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ? Est-il vrai qu'ils explosent s'ils consomment trop de riz ? Nous vous apportons ici les réponses à ces ques...