Le geai bleu : un parent du corbeau ?

27 mai, 2020
Le geai bleu est un parent des corbeaux et habite en Amérique du Nord.

Le geai bleu vit en Amérique du Nord et se répartit à l’est des montagnes Rocheuses, un système de cordillères montagneuses.

De l’autre côté de la célèbre formation rocheuse, nous retrouvons une autre espèce de geai, également très connue, le geai de Steller. C’est pour cela qu’il est très fréquent de voir des geais dans les cours et jardins des maisons d’Amérique du Nord.

En raison de son beau plumage bleu, on ne l’associe généralement pas à des oiseaux comme les corbeaux. Or, ils ont des liens de parenté. Le geai fait partie de la famille des corvidaeà laquelle appartiennent aussi les corbeaux et les pies.

Plumage et autres traits physiques du geai bleu

Un geai bleu dans la neige

Le geai bleu (Cyanocitta cristata) est un oiseau d’environ 30 cm et, comme son nom l’indique, la couleur prédominante de son plumage est le bleu. Il a aussi des taches blanches et noires sur les ailes et la queue. Une partie de sa tête et l’intégralité de son ventre sont blanches, avec un collier noir autour du cou et les côtés de la tête.

La couleur des plumes du geai ne dérive pas de pigments mais de la réfraction de la lumière sur la structure des plumes (coloration structurelle).

Par ailleurs, son chant est très strident : il s’agit d’une sorte de « yaie-yaie » très aigu, comme une mouette. Le geai bleu produit aussi une série de sons musicaux et peut imiter le chant d’autres oiseaux, comme le faucon.

Un oiseau très social, mais il faut s’en méfier

Les geais sont des oiseaux assez sociaux. Voici quelques caractéristiques de comportement intéressantes :

  • Ils ont tendance à s’accoupler et à former de petits groupes familiaux
  • Chaque année, la majorité migre du nord au sud pour passer l’été, se réunissant en grandes volées pouvant aller jusqu’à 250 individus pour réaliser la traversée
  • Cependant, certains exemplaires restent au même endroit en hiver et d’autres ne migrent qu’une année sur deux. On ignore la cause de cette irrégularité de migration
  • La parade de séduction consiste en des persécutions aériennes et le mâle peut nourrir la femelle pour s’accoupler.
  • Les geais bleus construisent les nids et élèvent ensemble leurs bébés. Ils se chargent généralement de couver 4 ou 5 œufs et de les nourrir
  • Ces oiseaux construisent des nids en hauteur sur des hêtres et des chênes ; ils les fabriquent avec de petites branches, du gazon, des herbes, des bouts d’écorce et de mousse qu’ils fixent avec de la boue
  • Les geais ne sont pas toujours visibles. Ils se cachent souvent dans leur nid et émettent un cri aigu quand d’autres animaux les détectent
Le nid d'un geai bleu

 

Ces oiseaux ont la réputation d’être agressifs avec les autres oiseaux. On a pu relever une sorte de compétition avec leurs congénères, au cours de laquelle ils finissent par attaquer leurs œufs et par détruire – ou voler – leurs nids.

Un signal qui indique que l’animal est nerveux ou qu’il peut soudainement devenir agressif est l’émission d’un chant très aigu, accompagnée d’un hérissement des plumes de la crête.

Le geai bleu est un animal omnivore

Le geai bleu est un animal omnivore, mais son alimentation est principalement végétale. Grâce à la force de son pic, il peut se nourrir des glands qu’il récolte et stocke dans la terre.

Il peut aussi se nourrir d’insectescomme des chenilles, des scarabées et des sauterelles. Parfois, il mange des araignées, des escargots, des œufs d’oiseaux, des petits rongeurs, des grenouilles, des oisillons et même de la charogne.

L’oiseau qui fait des funérailles ?

Beaucoup d’espèces d’oiseaux ont des sortes de rites funéraires après la mort d’un individu du groupe familial. Les girafes et les éléphants semblent « être en deuil » pour leurs proches, et les geais également.

Lorsque les geais bleus trouvent l’un des leurs mort, ils appellent tout le groupe et se rassemblent autour du corps. Les scientifiques expliquent ce phénomène comme un comportement qui peut s’être développé pour prévenir d’autres individus d’un danger proche.

Sans avoir vu comment a eu lieu la mort, les geais reconnaissent le décès de l’oiseau et l’identifient comme une information qui doit être partagée avec les autres intégrants de leur groupe. Ils feraient la même chose si un prédateur était présent dans les environs.

Grâce à cette stratégie, ils parviennent à réduire l’exposition au possible danger qui a provoqué la mort de l’oiseau et à agir ensemble contre un prédateur pour le faire fuir.

 

Conclusion

Le geai bleu est un oiseau très intelligent qui, malgré son magnifique aspect, n’est pas aussi «doux» qu’il semble l’être. Comme nous avons pu le voir, si le geai doit se défendre, il le fera sans hésiter. Si nous le voyons dans son habitat, nous devons bien nous dire qu’il ne se comportera pas aussi docilement qu’un moineau.

 

  • National Geographic. Arrendajo azul.
  • Audubon. Guía de Aves, Cyanocitta cristata.
  • Matt Walker, BBC. Descubren que los pájaros realizan funerales.