Les canards et leurs parents

Très souvent, lorsque nous nous approchons d'une étendue d'eau, nous entendons le typique "regarde, des canards !". Il s'agit du terme familier pour faire référence à un grand nombre d'espèces de canards et à leurs parents, mais sont-ils tous des canards ?
Les canards et leurs parents

Dernière mise à jour : 14 août, 2020

Les canards et leurs parents (sarcelles, fuligules milouins, tadornes de Belon) sont un groupe d’oiseaux connus par tous les peuples qui ont habité la Terre au fil des générations. Ils constituent la famille des anatidés, dont ont été décrites beaucoup d’espèces. Les anatidés sont des oiseaux migratoires aquatiques qui affichent de multiples adaptations à ce milieu : par exemple, les pieds palmés, les plumes imperméables ou le bec plat.

Quelques-unes des espèces les plus curieuses

Le canard mandarin

Aix galericulata, dont le nom se doit à son plumage extravagant, présente plusieurs caractéristiques qui le différencient des autres espèces d’anatidés. Dans un premier temps, il forme des couples pour toute la vie. Dans un second temps, il court, il nage et il vole mal : il est donc très exposé aux attaques des prédateurs, et plus spécialement des corbeaux, des faucons ou des renards.

Les canards mandarins font partie de la famille des canards.

Le canard carolin

Aussi connu sous le nom de “canard branchu”, Aix sponsa est un autre canard au plumage ornemental. Il vit exclusivement dans les eaux douces, et se nourrit de plantes aquatiques, même s’il peut aussi manger des glands et des châtaignes qui sont tombés au sol. En été, son alimentation se compose d’insectes, d’escargots et de petits animaux aquatiques.

Les canards et leurs parents : les harles huppards

Ce sont des canards qui se caractérisent par un long bec étroit, avec le bord denté. Grâce à ce pic, ils sont capables de retenir les poissons glissants dont ils se nourrissent. Il n’en reste aujourd’hui que cinq espèces.

 

Les oies

Ce sont les plus grands parents de la famille AnatidaeFarouches et méfiantes, elles sont généralement inabordables et, quand elles mangent, il y a toujours quelques individus dans le groupe qui ne cessent de surveiller. Si l’un d’eux se retire, un autre prend rapidement la relève.

L’oie cendrée (Anser anser) marche avec facilité, sans le dandinement typique de l’oie domestique. Elle court avec légèreté, nage bien et peut même plonger pour fuir un danger.

Cette oie a donné naissance à l’oie domestique. Les Romains avaient déjà commencé à hypertrophier son foie avec de la farine, du lait et du miel, pour obtenir ce que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de foie gras. Ses plumes ont été utilisées pour écrire, depuis toujours.

Les plongeons

Ces oiseaux appartiennent à l’ordre des gaviiformes : ce ne sont donc pas exactement des anatidés, mais des parents. Il s’agit également d’oiseaux aquatiques, qui volent de temps en temps à grande vitesse. On a réussi à relever des vitesses de vol proches de 100 km/h !

Les cris entre individus sont très curieux : ils ressemblent à des hurlements de loups ou, très vite, à des rires.

Les canards et leurs parents : les grèbes huppés et les grèbes castagneux

Ces deux espèces appartiennent à l’ordre des podicipédiformes. Les grèbes huppés se différencient des plongeons par leur plus petite taille et les plumes horizontales qui leur sortent de la tête. Mais, comme ces derniers, ils dorment sur l’eau, la tête sous une aile. Ils vivent dans les lagunes et les marécages littoraux, où ils construisent des nids flottants.

Les canards comptent les grèbes dans leurs parents.

Une étrange habitude des grèbes huppés consiste à ingérer leurs propres plumes, qu’ils mangent ou donnent à manger à leurs petits. Dans l’estomac, les plumes se transforment en une masse molle et épaisse qui, d’après ce que l’on pense, facilite la régurgitation des arêtes des poissons.

Les grèbes castagneux, de leur côté, tout comme les grèbes huppés, n’ont pas de pieds palmés. Chacun de leurs doigts présente un bord corné qui sert de rame. Ils ont aussi une particularité : si l’eau est trouble ou agitée, ils nagent en gardant la tête sous l’eau pour trouver des proies.

Les canards et leurs parents

Tous les oiseaux mentionnés, et bien d’autres, sont familièrement regroupés dans le sac des “canards”. Or, comme nous l’avons vu, il existe beaucoup d’espèces, et ce ne sont pas tous des canards. En fait, certains parents ne sont même pas des anatidés, qui serait le mot le plus proche du terme “canard”.

Il ne s’agit que d’un exemple de la quantité d’espèces qui sont “cachées” derrière les termes familiers. Il nous reste donc beaucoup à apprendre !

 

Cela pourrait vous intéresser ...
Le gorgebleue à miroir : caractéristiques de ce merveilleux oiseau
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Le gorgebleue à miroir : caractéristiques de ce merveilleux oiseau

Comme son nom l'indique, le gorgebleue à miroir possède un plumage bleuté - entre autres - sur la gorge. Apprenez-en plus sur lui dans cet article.