Un ara comme animal de compagnie : est-ce possible ?

Vous pouvez avoir un ara comme animal de compagnie tant que vous remplissez les conditions légales. Il est à noter que cette espèce requiert des soins complexes.
Un ara comme animal de compagnie : est-ce possible ?

Dernière mise à jour : 13 décembre, 2021

Avoir un ara comme animal de compagnie est possible, à condition que tous les papiers soient en règle. Cependant, héberger l’un de ces oiseaux exotiques à la maison implique de nombreux facteurs à considérer au-delà de l’obtention légale, car ce sont des animaux complexes à la fois au niveau psychologique et au niveau des soins.

Si vous souhaitez partager votre vie avec l’un de ces merveilleux oiseaux, vous devez être certain de pouvoir répondre à tous ses besoins. Vous trouverez ici des informations précieuses sur le sujet, alors prenez-en bonne note.

La première chose dont vous devenez tenir compte est de savoir si vous commettez un crime en acquérant un ara. Presque toutes les espèces de psittacidés, y compris plusieurs du genre Ara, ne peuvent être acquises qu’auprès d’éleveurs certifiés.

La vente de ces espèces est réglementée par l’accord CITES, qui divise les espèces en 3 annexes selon l’importance de leur conservation. Concrètement, si l’espèce d’ara que vous souhaitez acquérir est inscrite à l’Annexe I, sa possession et son commerce seront interdits sauf dans de rares exceptions.

Un ara sur fond blanc.

Quelles démarches juridiques doivent être effectuées ?

La possession d’espèces inscrites à la CITES I sans certificat valide est passible d’amendes et même d’emprisonnement. Tenez également compte des points suivants :

  • L’ara doit être identifié. C’est-à-dire qu’il doit porter une bague d’identification sans soudure ou une puce électronique, cette deuxième option étant meilleure. Celle-ci doit être accompagnée des papiers propres à chaque spécimen, qui doivent être fournis par l’éleveur.
  • Un permis d’importation est nécessaire si l’animal est transporté d’un pays autre que le vôtre. Il faut en faire la demande plus ou moins un mois avant l’achat pour que tout soit en ordre lors du passage de l’animal à la douane.
  • Un permis pour les oiseaux capturés dans leur environnement est nécessaire. En effet, pour retirer les aras de leur habitat à des fins commerciales, le fournisseur doit disposer des permis de capture et d’exportation en règle. Toute cette documentation doit être à votre disposition.

De quoi a besoin un ara en captivité ?

Une fois que vous vous êtes assuré que, dans votre pays, il est légal d’avoir un ara comme animal de compagnie, vous devez déterminer si vous pouvez en prendre soin à tous les niveaux. Découvrez ci-dessous les exigences des aras en captivité.

Investissement économique

Les perroquets supposent une dépense d’argent presque constante. Les dépenses encourues par un ara sont toujours élevées. Gardez à l’esprit que vous devez lui fournir le régime alimentaire qu’il suivrait dans son lieu d’origine, à savoir les forêts tropicales d’Amérique du Sud.

De plus, il est essentiel de ne pas sauter les examens périodiques chez le vétérinaire, car les oiseaux ont tendance à cacher les symptômes d’une maladie jusqu’à un stade avancé. Les traitements vétérinaires sont généralement longs et coûteux.

Investissement de temps

Un ara a une très grande longue espérance de vie : il peut vivre jusqu’à 70 ans. Votre vie est-elle suffisamment stable pour que vous puissiez l’avoir à vos côtés tout ce temps ? De plus, si vous quittez ce monde avant votre oiseau, quelqu’un pourra-t-il s’en occuper ?

Par ailleurs, au quotidien, les perroquets demandent beaucoup de temps à leurs maîtres. Ce sont des oiseaux aussi intelligents qu’un enfant de 7 ans et qui forment des couples stables, c’est pourquoi ils sont sujets à la dépendance émotionnelle. Pour ces raisons, ils ne peuvent pas rester seuls toute la journée.

Investissement d’espace

Étant de gros oiseaux, les aras ont besoin d’une cage suffisamment grande pour passer du temps à l’intérieur sans stress. De plus, vous devrez adapter votre maison de manière à assurer leur sécurité, puisqu’ils ne peuvent pas être enfermés toute la journée. Votre maison doit donc être d’une taille adéquate pour que votre oiseau s’y développe confortablement.

Investissement émotionnel

On ne parle généralement pas beaucoup de cet aspect, mais il est aussi important que les autres. C’est un oiseau complexe, tant au niveau des soins de base que dans son éducation et sa gestion émotionnelle. Bien qu’il soit une source inépuisable de bons moments, un ara est aussi un excellent entraînement pour développer sa patience.

Cet oiseau est capable de faire de gros dégâts avec son bec. Jusqu’à ce qu’il apprenne à ne pas exprimer sa colère en picorant, vous devrez le supporter sans avoir l’air de vous blesser. De plus, vous devez lui apprendre qu’il doit seulement briser les choses qui lui sont destinées et un long etcétera.

Vous devrez également vous habituer au volume élevé de ses cris, car c’est la façon dont un perroquet communique.

Est-ce éthique d’avoir un ara comme animal de compagnie ?

Bien entendu, vous ne devez jamais capturer un animal dans son environnement et le forcer à vivre dans une maison avec un humain. Cependant, lorsque des spécimens sont élevés pour cela, la ligne qui sépare l’éthique de l’immoral est floue.

Le picage chez les oiseaux est courant.

Au-delà de la légalité des papiers, gardez à l’esprit que cet animal n’a pas subi de processus de domestication. Cela ne veut pas dire qu’un ara ne peut pas être heureux en votre compagnie, mais il le serait sans doute plus dans son environnement naturel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les perroquets peuvent-ils manger de la viande ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les perroquets peuvent-ils manger de la viande ?

Les perroquets ne doivent pas manger de viande ni aucun aliment d'origine animale : dans la nature, ils ingèrent des protéines végétales.



  • Herrera, M., & Hennessey, B. (2007). Quantifying the illegal parrot trade in Santa Cruz de la Sierra, Bolivia, with emphasis on threatened species. Bird Conservation International17(4), 295-300.
  • Brightsmith, D. J. (2001). The Tambopata Macaw Project: Developing techniques to increase reproductive success of large macaws. AFA Watchbird, 28(3), 24-32.
  • Brooks, D. M., & Begazo, A. J. (2001). Macaw abundance in relation to human population density in the western Amazon basin. In Avian Ecology and Conservation in an Urbanizing World (pp. 427-437). Springer, Boston, MA.