5 virus affectant les crocodiles

16 novembre, 2019
Il y a des virus qui n'affectent que les crocodiles et d'autres qu'ils partagent avec d'autres animaux. Dans cet article nous allons vous parler des 5 virus les plus communs.
 

Comme pour les autres animaux, il existe des virus qui n’affectent que les crocodiles, bien qu’ils puissent aussi se propager à partir de ceux qui affectent d’autres espèces. Dans cet article, nous vous présentons quelques-uns des plus courants.

Les virus qui affectent les crocodiles

Le virus de la variole

Le virus qui la provoque est semblable à celui de l’homme et s’appelle parapoxvirus.  La variole affecte principalement la progéniture des crocodiles et les juvéniles. Et elle a été détecté dans certaines parties des Etats-Unis, de l’Amérique du Sud et de l’Afrique du Sud. Elle touche aussi les caïmans. Le virus se transmet généralement par l’eau.

La variole provoque des lésions dans la bouche, sur la peau de la tête, sur le dos et sur les jambes. Ces lésions sont d’abord circulaires et très petites, généralement inférieures à un millimètre. Elles se situent entre les écailles et son presque négligeables. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la lésion se développe. Elle devient irrégulière et se recouvre d’une croûte qui peut toucher plusieurs écailles.

Le rétablissement commence après une période prolongée sans symptômes, selon les conditions environnementales. Le rétablissement complet peut prendre jusqu’à six semaines.

Un caïman noir
 

Il n’existe pas de traitement spécifique, mais on recommande de fournir un endroit confortable et de la nourriture pour faciliter le rétablissement. La prévention consiste à réduire le stress de ces animaux, à améliorer leur hygiène et à leur fournir de l’eau propre.

Virus affectant les crocodiles : l’infection adénovirale

Elle est causée par un adénovirus et affecte généralement la progéniture des crocodiles. Elle a été diagnostiquée principalement dans certaines parties de l’Afrique du Sud.

La transmission se produit par l’eau, bien que l’on ait trouvé des cas où on soupçonnait que la transmission se faisait directement dans l’œuf. L’incubation dure entre deux et huit semaines. Le virus se trouve dans le foie et parfois aussi dans l’intestin et le pancréas, ou même dans les poumons.

Les symptômes vont de la léthargie et de l’anorexie au simple inconfort. Mais le problème se pose lorsqu’il provoque une hépatite chronique entraînant la mort de l’animal.

Il n’existe pas de traitement contre le virus, mais l’utilisation d’antibiotiques peut aider en cas d’infections secondaires possibles, ce qui améliore l’état général du crocodile. La prévention, en revanche, repose sur l’hygiène et l’utilisation d’eau propre, ainsi que sur la réduction du stress.

La maladie de Newcastle

L’agent causal est un paramyxovirus, comme chez les oiseaux, qui souffrent également de cette maladie. Bien qu’elle ne provoque généralement pas de symptômes chez les crocodiles, des décès ont été décrits dans lesquels l’autopsie a montré des lésions compatibles, en particulier dans les fermes où ces animaux avaient été nourris avec des volailles affectées par la maladie de Newcastle.

 

L’encéphalite équine de l’Est

Bien que cette maladie, comme son nom l’indique, soit décrite chez les chevaux, des anticorps dirigés contre le virus ont été trouvés dans le sang d’alligators, ce qui ajoute cette espèce à la liste des animaux atteints. Mais en aucun cas il n’a été mentionné que les crocodiles développent des symptômes, même s’ils sont infectés.

Virus affectant les crocodiles : la grippe

Le virus qui cause la grippe chez tous les animaux est un Influenzavirus de type C. Et la maladie s’associe souvent à des niveaux élevés de stress dus au surpeuplement excessif, à la manipulation et aux fluctuations de température dans les centres où l’on trouve des crocodiles.

Certains virus touchent les crocodiles
.

Le coronavirus

Le coronavirus a été décrit chez des crocodiles âgés de 2 à 3 ans, également associés à des situations qui augmentent le stress chez ces animaux. Une gestion inadéquate et de mauvaises conditions environnementales prédisposent les animaux à un plus grand nombre d’infections virales.

 

 
  • Huchzermeyer F. Crocodiles: biology, husbandry and diseases. Pages: 157-163