Comment les crocodiles se reproduisent-ils ?

Les crocodiles se reproduisent d'une manière plus similaire aux mammifères que vous ne le pensez. Mais certaines de leurs particularités par rapport à ce sujet vous surprendront.
Comment les crocodiles se reproduisent-ils ?

Dernière mise à jour : 15 juin, 2021

Les crocodiles sont des êtres imposants, mortels, rapides et armés de dents prêtes à tuer. Bien qu’ils soient le sommet de la chaîne alimentaire et dominent absolument les écosystèmes dans lesquels ils habitent, ils traversent également des étapes de croissance dans lesquelles ils sont petits, vulnérables et, surtout, adorables. Savez-vous comment se reproduisent les crocodiles ?

Bien que cela puisse ne pas en avoir l’air, l’acte qui donne lieu à la fécondation chez les crocodiliens est plus similaire qu’on ne pourrait l’imaginer à celui des mammifères. Si vous voulez tout savoir sur la danse sexuelle de ces reptiles aussi archaïques que fascinants, poursuivez donc votre lecture.

Les caractéristiques des crocodiles

Tout d’abord, il convient de noter que le terme « crocodile » désigne, dans son sens le plus strict, uniquement les membres de la famille des Crocodylidae. Ce taxon comprend 3 genres répartis en 15 espèces différentes, qui sont considérées comme les représentants des « crocodiles typiques », telles que Crocodylus niloticus, Crocodylus palustris et Crocodylus siamensis.

Si un critère de classification plus large est utilisé, tous les membres de l’ordre Crocodilia peuvent être inclus, à savoir les crocodiles, les alligators, les caïmans et les gavials.

Quoi qu’il en soit, tous ces reptiles sont des fossiles vivants ; le début de leur existence remonte à 83,5 millions d’années. Ils ont un corps et des écailles robustes, des dents acérées et sont aquatiques.

Tous les crocodiles sont des reptiles avec un corps allongé, un museau plat proéminent, une queue comprimée et diverses adaptations au milieu aquatique.

Le visage d'un crocodile.

Où vivent-ils ?

Les crocodiles sont des animaux éminemment tropicaux et peuvent être trouvés en Afrique, en Asie, en Australie et dans certaines régions de l’Amérique. Leur préférence pour les climats chauds n’est pas anecdotique : les reptiles sont ectothermes, ils ont donc besoin de chaleur ambiante pour fonctionner. Vous ne verrez donc jamais un crocodile dans les pôles.

De plus, ces êtres sont indissociables des milieux aquatiques. Leur stratégie de chasse est de type sit and wait : ils restent cachés et immobiles dans un plan d’eau, attendant qu’un mammifère ou un oiseau vienne s’abreuver. Une fois qu’ils ont attrapé leur proie, ils l’emportent profondément dans l’étendue d’eau dans laquelle ils se trouvent, la noient et la déchirent.

Comment les crocodiles se reproduisent-ils ?

Les crocodiles sont généralement polygynes, ce qui signifie que les mâles essaient de se reproduire avec le plus de femelles possible. Dans tous les cas, les études indiquent que ce sont les mâles dominants qui laissent une progéniture à chaque cycle de reproduction, écrasant ainsi les plus faibles.

Lorsqu’un mâle et une femelle réceptifs se rencontrent, une série de comportements reproductifs ont lieu – coups du visage, poses de natation et comportements de soumission, entre autres – qui peuvent s’étendre dans le temps. Lorsque la femelle a été “convaincue”, les deux vont à l’eau et la fécondation proprement dite a lieu.

Curieusement, ces animaux ont une fécondation interne. Le phallus du crocodile est un organe en forme de cône, qui se termine par un septum cloacal. Il n’est pas visible en temps normal, car il est rétracté dans l’orifice cloacal. L’insertion du pénis se produit après l’alignement des cloaques, et l’acte dure environ 15 minutes.

Une fois que les crocodiles se reproduisent, le mâle abandonne la femelle et cherche d’autres potentielles partenaires reproductrices.

Quand atteignent-ils la maturité sexuelle ?

Les crocodiles atteignent la maturité sexuelle à environ l’âge de 10 ans. Ce chiffre peut sembler très élevé, mais il faut garder à l’esprit ce qui suit : les spécimens de l’espèce Crocodylus porosus vivent jusqu’à 70 ans, et ceux de l’espèce Crocodylus niloticus entre 50 et 60 ans. En d’autres termes, ce sont des reptiles qui vivent longtemps.

Les crocodiles mâles se reproduisent lorsqu’ils mesurent 25 centimètres de long. Du côté des femelles, cette valeur est légèrement inférieure. 

L’incubation des oeufs

Les crocodiles sont ovipares. Cela signifie qu’après la fécondation, les femelles pondent un nombre variable d’œufs qui se développent dans l’environnement. Avant la ponte, les femelles creusent des nids, qui peuvent être permanents ou non. Vous pouvez détecter l’activité des crocodiles sans les voir grâce à ces constructions.

Une fois que la femelle a choisi le bon endroit, elle procède à la mise bas de sa progéniture. Selon les espèces, le nombre varie entre 7 et 95 œufs ; chez les espèces typiques, entre 40 et 60. Une fois la ponte terminée, elle la recouvre et ne s’en éloigne à aucun moment pendant tout le processus d’incubation qui dure jusqu’à 95 jours.

La détermination du sexe des petits

Le sexe des bébés crocodiles est déterminé par la température. Comme l’indiquent des études publiées dans la Royal Society, les œufs incubés à 30ºC donneront naissance à des femelles, tandis que ceux exposés à des températures plus élevées (34ºC) seront des mâles.

Étant beaucoup plus facile de maintenir la température constante à environ 30ºC qu’à 34ºC, la plupart des petits qui naissent sont des femelles. Toutefois, il peut y avoir des spécimens des deux sexes dans une même ponte en raison de changements environnementaux minimes.

Des sources déjà citées estiment que le sex-ratio dans la plupart des populations de crocodiles et d’alligators est de 10:1. Soit 10 femelles pour chaque mâle.

Le taux de mortalité est très élevé pendant la petite enfance, mais lorsque les crocodiles grandissent, ils sont généralement capables de survivre sans problème.

Les soins parentaux chez les crocodiles

Les crocodiles sont les reptiles les plus sociaux. Bien qu’ils ne forment pas de groupes, les spécimens se rassemblent généralement sur les rives des rivières pour se réchauffer avec les rayons du soleil. Dans tous les cas, il y a une hiérarchie : les plus gros crocodiles sont ceux qui ont accès aux zones les plus avantageuses et à plus de femelles pendant la saison des amours.

En raison de leur sociabilité, les crocodiles sont capables d’émettre des vocalises et de communiquer entre eux. Cela est très important pendant le développement des petits, car ils commencent à produire un son sous forme de “bip” avant leur naissance, avertissant ainsi leur mère qu’ils sont prêts à sortir. Avant cet appel, la femelle creuse le nid et surveille ses petis.

Une fois que tous les œufs ont éclos – généralement presque en même temps – la femelle met les petits dans sa bouche et les emmène à l’eau. Ils y resteront en groupe jusqu’à ce qu’ils atteignent une taille suffisante pour s’émanciper.

Curieusement, des études de la revue Nature ont montré que les femelles prêtent moins attention aux cris des plus gros spécimens. Et ce, car cela pourrait favoriser leur autonomie et leur détachement.

Crocodiles hors de l'œuf.

Les faits curieux sur les crocodiles sont nombreux. Au-delà de l’imagine de machine à tuer, se cachent des mères attentives et prudentes et une sociabilité inhabituelle dans le monde des reptiles. Sans aucun doute, ces fossiles vivants ne cesseront jamais de nous étonner.

It might interest you...
Pourquoi les chevaux hennissent-ils ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pourquoi les chevaux hennissent-ils ?

Les animaux s'expriment de plusieurs manières. ous êtes-vous déjà demandé pourquoi les chevaux hennissent ? Émerveillez-vous de la réponse.



  • Piña, C. I., Merchant, M. E., & Verdade, L. M. (2015). Introduction: reproduction in Crocodilians. South American Journal of Herpetology, 10(1), 1-3.
  • Lang, J. W. (1987). Crocodilian thermal selection. Wildlife management: crocodiles and alligators, 301, 317.
  • Larriera, A., Simoncini, M. S., Cruz, F. B., & Piña, C. I. (2011). Climatic effects on the reproductive biology of Caiman latirostris (Crocodylia: Alligatoridae). Amphibia-Reptilia, 32(3), 305-314.
  • Chabert, T., Colin, A., Aubin, T., Shacks, V., Bourquin, S. L., Elsey, R. M., … & Mathevon, N. (2015). Size does matter: crocodile mothers react more to the voice of smaller offspring. Scientific reports, 5(1), 1-13.
  • Woodward, D. E., & Murray, J. D. (1993). On the effect of temperature-dependent sex determination on sex ratio and survivorship in crocodilians. Proceedings of the Royal Society of London. Series B: Biological Sciences, 252(1334), 149-155.