Iguane rhinocéros : habitat, caractéristiques et conservation

L'iguane rhinocéros est un grand lézard généralement pacifique. Pendant la saison de reproduction, les mâles peuvent devenir plus agressifs.
Iguane rhinocéros : habitat, caractéristiques et conservation

Dernière mise à jour : 18 juillet, 2021

Les iguanes sont de grands lézards puissants et charismatiques répandus dans tout le Nouveau Monde. Parmi eu, l’iguane rhinocéros, scientifiquement connu sous le nom de Cyclura cornuta, est l’un des plus étonnants.

Ce reptile se distingue par sa taille massive, son aspect absolument préhistorique et ses petites cornes céphaliques. Son aspect intéressant l’a amené à être exporté comme animal de compagnie, malgré le fait qu’il ne s’adapte pas à l’environnement domestique dans la grande majorité des cas.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces lézards insulaires et menacés, nous vous invitons à poursuivre votre lecture. Vous en saurez plus ici sur leur habitat, leurs principales caractéristiques et leur état de conservation.

L’habitat de l’iguane rhinocéros

On trouve l’iguane rhinocéros dans l’île Hispaniola, l’île des Caraïbes qui abrite Haïti et la République dominicaine. On le trouve également dans les îles environnantes. Ainsi, Cyclura cornuta est endémique de ces îles.

Ces reptiles habitent principalement des environnements xériques, bien qu’ils soient flexibles dans le choix de l’écosystème. On les trouve également dans les forêts tropicales sèches et rocheuses où abondent le calcaire érodé, dans les zones de broussailles et les forêts tropicales humides. Ils ont souvent une préférence pour les côtes.

La répartition de ces animaux ne couvre pas complètement l’île, mais il est possible que cela ait été le cas autrefois. Les populations d’aujourd’hui sont fragmentées en raison de la dégradation de leurs écosystèmes. Aujourd’hui, on peut même les voir dans les prairies ou dans les vestiges dégradés de forêts anciennes.

Caractéristiques physiques

L’apparence de l’iguane rhinocéros est l’une de ses caractéristiques les plus étonnantes. Ce reptile est le plus grand du genre Cyclura et l’un des plus grands iguanes. Du bout du museau au cloaque (l’organe reproducteur et excréteur), il mesure environ 57 centimètres. La queue peut mesurer environ 58 centimètres.

Cet iguane est très robuste et musclé. Il pèse entre 4,5 et 9 kilogrammes. Sa tête – sur laquelle on peut voir de grandes écailles et des protubérances – est grande, large et puissante. De plus, sa peau semble être très collée au crâne. Tout cela donne à ce reptile un aspect complexe et archaïque.

Son corps, ses pattes et sa queue sont très larges et forts. Sa queue, également très développée, est épaisse et comprimée latéralement. En guise d’accessoire, cet iguane présente une crête d’écailles pointues qui s’étend de la nuque à la queue.

Les mâles sont plus grands que les femelles. Ils ont trois petites cornes entre les narines et les yeux, d’où le nom l’espèce. De plus, ces reptiles présentent des épaississements graisseux notables sur le dessus de la tête et sous la mâchoire, ainsi qu’une large extension de peau (dewlap) au niveau du cou.

En ce qui concerne leur coloration, les iguanes rhinocéros sont d’un brun terne et terreux assez uniforme, ce qui contribue à leur aspect préhistorique. La crête du dos, le bout du museau et le bout des pattes sont plus foncés chez certains spécimens tandis que les reliefs du visage sont généralement un peu plus clairs.

Alimentation

Comme pour les autres espèces d’iguanes et contrairement à son apparence, C. cornuta consomme essentiellement des matières végétales. En effet, il consomme des fleurs, des fruits et des feuilles de toutes sortes de plantes. Parmi elles, figurent ls acacias et les cactus, comme Consolea moniliformis et Stenocereus hystrix.

Parfois, ces reptiles incorporent également des protéines animales dans leur alimentation, sous forme d’insectes, de petits vertébrés et de charognes. Cela est moins fréquent et se produit surtout chez les jeunes spécimens.

Le statut de conservation de l’iguane rhinocéros

Jusqu’en 1950, c’était une espèce abondante dans toute son aire de répartition. Cependant, la plupart des populations ont subi un déclin continu depuis lors. On estime qu’avec le passage de la génération suivante, il y aura eu une baisse de 60 %.

Les facteurs qui menacent l’iguane rhinocéros sont multiples et incriminés. En raison de l’état économique précaire des populations humaines dans la région, il est peu probable que ces menaces s’arrêtent.

En conséquence, la dernière évaluation de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe cette espèce comme menacée d’extinction.  Le facteur le plus pertinent est la destruction des habitat. Les responsables de cette destruction sont les industries minières, agricoles, de l’élevage, du tourisme et du charbon.

Les espèces envahissantes sont une autre menace très notable. Les chiens, les chats, les porcs et les mangoustes sont très nocifs, car ils s’attaquent aux lézards dans tous leurs états vitaux. De plus, les porcs, les chèvres et les vaches se disputent la nourriture et peuvent détruire leurs nids.

La petite aire de répartition de C. cornuta est un autre élément qui mérite d’être pris en considération, car elle augmente le risque d’extinction de la plupart des espèces. La capture pour le commerce des animaux exotiques et pour la consommation humaine a également un impact négatif.

Un iguane cornu sur toute sa longueur.

L’iguane rhinocéros est un reptile aussi impressionnant que charismatique. Bien que sa situation ne soit pas très prometteuse, des efforts de conservation consciencieux pourraient sauver cette espèce de l’extinction.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 types de félins
My AnimalsLisez-le dans My Animals
10 types de félins

Actuellement, il existe environ 41 espèces de chats sauvages. Apprenez-en davantage sur certains des types de félins les plus fascinants.