Les serpents à sonnette se servent-ils de leurs écailles pour stocker de l'eau ?

28 juillet, 2020
Les différents types de serpents se sont adaptés à l'habitat dans lequel ils vivent pour tirer le plus grand profit des ressources qu'ils y trouvent.
 

Vous êtes-vous déjà demandé comment faisaient les serpents pour survivre dans des zones où l’eau est une ressource rare ? Pourraient-ils avoir un système de stockage du liquide vital dans leur corps ? Oui, en effet, les écailles des serpents à sonnette leur permettent de stocker de l’eau.

Étudions maintenant ce sujet si intéressant de plus près. Avant cela, il convient néanmoins de préciser quelques aspects généraux.

Classification des serpents à sonnette

Dans un premier temps, il est important de faire la différence entre les serpents, les couleuvres et les vipères. On a tendance à employer ces termes indistinctement, mais il existe cependant des différences entre eux.

Le terme « serpent » s’utilise pour faire référence au sous-ordre des reptiles (sauropsides). Par conséquent, avec « serpent », on parle du sous-ordre dans sa globalité, dans lequel on retrouve les couleuvres et les vipères.

Les serpents à sonnette font partie du groupe des vipères. Dans ce cas, ils sont classés dans le genre Crotalus et se trouvent parmi les serpent venimeux.

Comment sont les serpents à sonnette ?

Le genre Crotalus englobe un total de 32 espèces, avec de nombreuses sous-espèces. C’est pour cette raison que toutes les espèces ont une tête avec une forme triangulaire caractéristique et des sonnettes situées au bout de leur queue.

D’autres caractéristiques physiques de cette espèce sont les yeux avec les pupilles verticales, des crochets tubulaires qui se plient et un corps épais. En ce qui concerne les sonnettes de la queue,  les serpents peuvent les casser ou les perdre, et les petits n’en ont pas.

 
Les yeux d'un serpent à sonnette.

Au sein de ce genre, chaque espèce affiche des patrons de couleurs spécifiques sur sa peau. Parmi les variantes de couleurs, nous retrouvons les tons marrons, gris et noirs, ainsi que les couleurs crème, jaune ou olive.

En ce qui concerne les patrons caractéristiques de ce type de serpents, on trouve les bandes, les taches ou les formes de diamants. Cependant, certaines espèces ne possèdent pas de patron caractéristique.

Distribution et alimentation

Les serpents à sonnette sont des animaux à sang froid qui hibernent pendant les mois les plus froids. Avec l’arrivée de la chaleur, surtout au mois d’avril, ils sortent de leur hibernation et restent à proximité de leur repaire pendant les premiers jours.

Au cours de leur hibernation, ils s’abritent dans des trous aux saillies rocheuses, qui reçoivent le nom de repaires de serpents. Au printemps et en été, ces serpents migrent vers des habitats plus riches en aliments.

Ce sont des animaux aux activités nocturnes, qui chassent des proies différentes – normalement, des rongeurs de petite taille. Une fois qu’ils ont ingéré une proie, ils réalisent leur digestion en restant cachés et inactifs.

 

Ces serpents se trouvent dans différentes régions, en partant du niveau de la mer jusqu’aux zones montagneuses, à des hauteurs de plus de 3000 mètres. D’autres espèces vivent dans des zones désertiques ; cela dépend des types de serpents.

Les serpents à sonnette sont bien connus pour être les plus venimeux d’Amérique du Nord. Il existe cependant d’autres raisons pour lesquelles ces animaux sont très intéressants, au-delà de leur puissant venin.

Comment les serpents à sonnette se servent-ils de leurs écailles pour stocker de l’eau ?

Certains serpents à sonnette vivant au sud-ouest des États-Unis affichent un comportement particulier. C’est le cas du crotale diamantin de l’Ouest (Crotalus atrox), qui possède un patron de diamants caractéristique.

Il vit dans le désert de Sonora au sud de l’Arizona et possède une technique exclusive pour survivre dans ce climat aride. Ces serpents se servent de leurs écailles pour stocker de l’eau. Pour cela, ils changent la position de leur corps.

Le serpent Crotalus Atrox.

Pour ce faire, ils aplatissent leur corps de façon dorso-ventrale, en formant une bobine enroulée. De cette façon, ils peuvent collecter un maximum d’eau, indépendamment de son état physique (c’est-à-dire, qu’il s’agisse de pluie ou de neige).

 

Au fur et à mesure qu’ils accumulent les gouttes d’eau, les écailles dorsales se resserrent, et le serpent peut boire. C’est pour cela que le corps du serpent a une forme spécifique, pour pouvoir stocker l’eau de cette façon. Étonnant, n’est-ce pas ?

Comment a été découverte la technique des écailles pour stocker l’eau ?

Un groupe de scientifiques a réalisé une étude sur le serpent à sonnette Crotalus atrox. Pour cela, ils se sont concentrés sur le rôle des écailles dorsales au moment de la collecte d’eau.

Le serpent et l'eau.

Photographie : Eric Heisey – Flickr.com

Pour pouvoir déterminer comment fonctionnait cette technique de collecte, un microscope électronique a été utilisé. De cette façon, on a pu observer l’impact de l’eau sur la peau de l’animal.

On a remarqué la présence d’un réseau ou d’un labyrinthe sur le dos des serpents à sonnette. Ceci a aussi été vérifié chez deux autres espèces de la famille, Lampropeltis splendida et Pituophis catenifer.

Le comportement de ces deux serpents par rapport à la collecte de pluie a été étudié, et il était différent. Seules certaines espèces de serpents à sonnette affichent ce comportement pour survivre dans des environnements chauds et arides.

 

Cela dit, il faut savoir que les autres serpents qui vivent dans le désert ont développé leurs propres techniques. Ces dernières leur permettent de s’hydrater dans des climats arides, comme dans le désert.

Le développement de cette méthode, l’utilisation des écailles pour stocker de l’eau, constitue une grande stratégie évolutivePar conséquent, grâce à elle, ces serpents ont pu se développer dans des régions aussi compliquées que les déserts.