Tigre de Chine méridionale : en voie de disparition

Le tigre de Chine méridionale est sur le point de disparaître. Sachez-en plus ici sur ce majestueux félin.
Tigre de Chine méridionale : en voie de disparition

Dernière mise à jour : 02 janvier, 2021

De nombreux grands félins sont classés comme des espèces menacées, mais la situation de certaines d’entre elles est encore plus préoccupante. C"est le cas du tigre de Chine méridionale.

Selon l"Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le tigre de Chine méridioniale est l"une des sous-espèces de tigres les plus menacées. Elle est en effet sur le point de disparaître.

Au-delà des rapports anecdotiques de paysans, les scientifiques pensent que ce félin a peut-être disparu à l"état sauvage. Les spécimens qui survivent se trouveraient en captivité, avec une population totale assez faible.

L"habitat d"origine du tigre de Chine méridionale

En 1905, à Hankou, une province du sud de la Chine, le zoologiste Max Hilzheimer a décrit le premier spécimen du tigre de Chine méridionale. Son apparence était très similaire à celle du tigre du Bengale, mais il était légèrement plus petit.

Leur habitat d"origine était les forêts de végétation dense, où abondaient leurs proies : sangliers, lièvres, paons, cerfs et porcs-épics. Le tigre de Chine méridionale a commencé à se nourrir de bétail lorsque les établissements humains ont envahi leur territoire, provoquant leur déclin.

Leur répartition était assez ample, puisque ces tigres occupaient plus de 2000 kilomètres d"extension répartis d"est en ouest et au nord et au sud de tout le sud de la Chine. La destruction de leur habitat et la chasse de ces animaux est à l"origine de l’important déclin de leur population.

Des tigres de Chine méridionale en train de jouer.

Les causes de sa disparition

Ces félins ont longtemps été considérés comme un fléau. Le gouvernement de la province de Fujinan a donc ordonné leur éradication. Il n’en restait environ que 200 en 1977 (année de la révocation de l"ordre de chasse) sur les 4000 spécimens estimés en 1959.

Leurs représentants survivent maintenant dans les zoos. Nous estimons donc qu"il ne reste que 1 % de la population d"origine.

La consanguinité – reproduction entre parents – est importante et il existe des croisements avec d"autres sous-espèces. De sorte que la variété génétique est assez pauvre, ce qui entrave considérablement son rétablissement total en tant que sous-espèce.

Cela fait plus de vingt ans qu’il n"y a aucune observation confirmée du tigre dans les zones sauvages. Il s’agit de la raison pour laquelle les scientifiques pensent qu’il n’existe plus à l"état sauvage.

En 1981, la convention CITES a classé le tigre de Chine méridionale comme une sous-espèce en danger d’extinction. Sept ans plus tard, le gouvernement chinois l"a inclus dans la liste d"animaux protégés. Le zoo de Canton a commencé à préserver les cellules de ce félin pour éviter sa disparition définitive, estimée à court ou moyen terme.

Des organisations telles que « Save China"s Tigers » et « Chinese Tigers South Africa » ​​se sont associées pour envoyer dix spécimens captifs dans un enclos spécial en Afrique du Sud. Le but est de les préparer à la réintroduction dans leur habitat d"origine.

Les animaux y sont entraînés à survivre dans un environnement sauvage. Sa redécouverte en liberté placerait le tigre de Chine méridionale sur la liste des dix animaux les plus à risque de disparaître de la planète. Il occuperait en outre la première place parmi les félins les plus menacés au monde, devant même le lynx ibérique.

Les caractéristiques du tigre de Chine méridionale

Il s’agit de l"une des sous-espèces qui conserve les caractéristiques les plus primitives de la famille des tigres. Ses caractéristiques corporelles rappellent en effet l"ancêtre commun de ces félins, qui vivaient à la fin du Pléistocène dans le sud de la Sibérie.

Il s’agit d’un petit tigre, d’environ 2,4 mètres de la tête à la queue. Les mâles peuvent peser environ 170 kilogrammes et les femelles environ 120 kilogrammes.

Leur fourrure est orange vif, avec moins de zones blanches que les autres sous-espèces de tigres. Il a également moins de rayures noires et celles-ci sont plus espacées que chez les autres tigres.

Le tigre, le félin le plus menacé de tous

Les grands félins occupent la place la plus haute dans la chaîne alimentaire, car ce sont les êtres vivants les plus puissants de la planète. Mais pour cette même raison, ce sont aussi les plus vulnérables.

La disparition de leur habitat et le braconnage sont leurs grandes menaces. De nombreuses espèces telles que le tigre de Chine méridionale sont réduites à vivre dans des zoos, où des tentatives sont mises en œuvre pour récupérer leur nombre grâce à l"élevage en captivité et à la réintroduction.

Le tigre est le plus menacé des grands félins, car sa population a diminué de 95 % pendant le siècle dernier. Il n"occupe que 7 % de son territoire historique et son nombre total est en déclin continu.

Nous estimions sa population à 100 000 spécimens au début du XXe siècle. Leur nombre n"atteint pas les 4 000 actuellement.

Deux tigres de Chine méridionale enlacés.

Les données sont vraiment alarmantes pour cette espèce. De nombreuses sous-espèces de tigres finiront par disparaître en un rien de temps si nous ne stoppons pas à temps leurs menaces et si nous n’investissons pas pour leur conservation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les lions qui chassent des animaux marins
My AnimalsRead it in My Animals
Les lions qui chassent des animaux marins

En Namibie il y a encore des lions, mais ils doivent faire face à des conditions extrêmes, comme la côte ou le désert, avec peu d'eau douce.



  • Nyhus, P. 2008. Panthera tigris ssp. amoyensisThe IUCN Red List of Threatened Species 2008: e.T15965A5334628.
  • Especies en peligro. Tigre de Amoy.
  • Tigers World. Tigre del Sur de China.
  • WWF. Dónde y cómo viven los tigres.