Découvrez le singe patas, un animal méconnu

21 septembre, 2020
Le singe patas est un primate à peine connu alors qu'il s'agit d'une espèce fascinante !

La biodiversité que nous trouvons au sein du groupe des primates est énorme. Il est donc facile de trouver des animaux fascinants dont vous n’avez probablement jamais entendu parler, et qui ont même été peu étudiés dans leur habitat. C’est le cas du singe patas, également appelé singe rouge.

Parmi les singes africains que peu de personnes connaissent, on distingue le singe patas. Ce primate très peu étudié vit dans divers pays au sud du désert du Sahara. Son aspect et sa biologie sont très particuliers.

Les caractéristiques du singe patas

Dans le cas du singe patas, il existe un dimorphisme sexuel significatif entre les mâles et les femelles. Les premiers sont beaucoup plus grands que les secondes. De plus, les singes mâles peuvent être deux fois plus lourds que les femelles : ils pèsent entre 7 et 13 kilos, un poids à peine atteint par les femelles qui pèsent entre 4 et 7 kilos.

Par ailleurs, le singe patas est un primate dont les membres sont beaucoup plus longs que ceux de bien d’autres espèces de singe. La raison est la suivante : c’est un animal très rapide. Il est même considéré comme l’un des singes les plus rapides.

Sa coloration est également très caractéristique. Ce singe présente un dos rougeâtre avec des nuances blanches sur les parties inférieures, ainsi que des moustaches proéminentes -dans le cas des mâles- qui lui donnent une apparence très curieuse.

Le singe patas est un animal méconnu.

Le comportement du singe patas

Le singe patas est un primate terrestre et diurne qui, bien qu’il puisse facilement grimper, se trouve généralement sur le sol. Étant le primate le plus rapide, sa stratégie de fuite est la course. Il a mérité ce titre, car il est capable de distancer à la course bon nombre de ses prédateurs, dont le guépard.

Les groupes de singes patas comptent entre 20 et 50 individus, avec un territoire d’environ 50 kilomètres carrés. Normalement, les groupes de singes patas se forment d’un mâle et de nombreuses femelles. Néanmoins, pendant la saison des amours, davantage de mâles se joignent au groupe. Il existe également des groupes formés par plusieurs mâles.

Par ailleurs, le singe patas est un primate omnivore étroitement attaché à l’acacia, puisqu’il se nourrit de presque toutes les parties de cet arbre. Il s’alimente également avec des oiseaux et des arthropodes, et apprécie aussi certaines espèces de cactus.

Cet animal possède de petites incisives, il évite donc les aliments durs et grands et préfère les graines et les baies.

Le singe patas est un primate terrestre et diurne.

L’habitat du singe rouge

Le singe patas vit dans des régions plutôt sèches, loin des zones plus boisées. Il s’agit d’un singe principalement terrestre qui vit dans les savanes d’acacia, et même dans les zones semi-désertiques. Il vit normalement à basse altitude, mais des populations ont été trouvées à presque 2000 mètres.

Plus précisément, ce primate vit au Sénégal, en Afrique Centrale, au Tchad, en Tanzanie, au Soudan, au Congo, en Ouganda ou au Kenya.

Il ne s’agit pas d’une espèce menacée. Sa préoccupation de la part de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est donc moindre. Malgré cela, son recensement diminue à cause de la perte de son habitat.

Par ailleurs, cette espèce est chassée, car elle mange les cultures et, selon la croyance populaire, sa viande guérit de la lèpre, ce qui est faux. La sous-espèce qui persiste en Tanzanie est la plus préoccupante, car elle a perdu un tiers de sa population au cours des dernières décennies.

  • Hall, K. R. (1966). Behaviour and ecology of the wild patas monkey, Erythrocebus patas, in Uganda. Journal of Zoology148(1), 15-87.