Différences entre le cerf et le renne

Bien qu'en apparence, ils soient très similaires, les différences entre le cerf et le renne sont importantes. Quelles sont-elles?
Différences entre le cerf et le renne

Dernière mise à jour : 15 juin, 2022

Le cerf et le renne font partie de la même famille de mammifères connue sous le nom de Cervidés. Malgré leur parenté et leur grande ressemblance, ces sous-familles présentent des caractéristiques différenciatrices importantes. Quelles sont les principales différences entre le cerf et le renne?

Une grande famille : cerf et renne

Il est important de souligner que la dénomination de renne et de cerf fait référence à la même espèce. Autrement dit, la seule chose qui varie est le nom. En effet, les deux formes de dénomination sont correctes pour désigner le même animal.

En ce sens, lorsque quelqu’un fait référence à un cervidé, il ne fait pas référence à un type d’espèce ou de sous-espèce, mais plutôt à une famille. Néanmoins, le renne appartient à l’une de ces sous-familles. Il est à noter que ces sous-familles comptent plus de 50 espèces de mammifères ruminants à leur actif.

Le cerf et le renne ont des caractéristiques très similaires. Leurs pattes sont généralement longues et fines, le cou est long et les poils sont courts. En revanche, ces ruminants ont tendance à digérer de la même manière, quelle que soit la sous-famille à laquelle ils appartiennent.

La digestion se compose généralement de deux parties. La première consiste à manger la nourriture et la seconde à régurgiter la nourriture, d’où le nom de ruminants. Ce processus long et parfois lourd est connu sous le nom de rumination.

Différences spécifiques entre le cerf et le renne

Malgré la grande similitude entre le cerf et le renne, chacun présente certaines différences qui permettent de les distinguer en toute sécurité.

Renne ou cerf

Il existe 27 espèces de cerfs dans le monde. Cependant, le plus connu est celui appelé Cervus canadiensis. Les principales différences que l’on peut trouver parmi les 27 sous-espèces sont liées à la taille des cornes, à la couleur de la fourrure et à la taille des animaux.

Un cerf élaphe dans la neige;

En général, les femelles sont presque toujours plus petites que les mâles. Une autre caractéristique pertinente est que les mâles ont de grands bois qui commencent à se développer dès la première année.

Au fil du temps, les bois augmentent en taille, ainsi que la complexité et la forme des bois. De plus, les mâles ont également des poils dans toute la zone autour du cou et sur le dos.

Les cerfs communs ont une physionomie idéale pour pouvoir paître. Cette activité est essentielle à leur alimentation puisque ces mammifères ruminants sont herbivores.

En ce qui concerne leur lieu d’origine, les cerfs peuvent être trouvés dans différentes régions du monde : Afrique du Nord, Europe, Amérique, Asie et occasionnellement dans la région arctique.

Renne

Le renne (Rangifer tarandus), également connu sous le nom de caribou, est une sous-espèce de la famille des Capreolinae. Il vit dans l’hémisphère nord et son habitat d’origine est la toundra et la taïga. En effet, l’une de ses plus grandes adaptations est la fourrure abondante qui entoure tout son corps et lui permet de résister au froid excessif.

Deux rennes ou caribou dans la toundra.

Actuellement, son habitat ou sa répartition se situe dans l’Arctique mondial, y compris le Groenland. Cette association des rennes aux régions froides de la planète est ce qui les a inclus dans la légende bien connue du traîneau du Père Noël. De plus, ils sont connus pour atteindre des vitesses allant jusqu’à 80 kilomètres à l’heure, il n’est donc pas rare de les voir tirer des traîneaux.

En ce qui concerne la chasse au renne, c’est une activité malheureusement autorisée. Certains prétendent que la chasse est nécessaire pour maintenir l’équilibre dans ces écosystèmes froids.

Comme les autres sous-espèces, le mâle est plus gros que la femelle. En effet, il peut peser entre 60 et 170 kilos. Ils peuvent également devenir considérablement plus gros et peser plus de 300 kilos.

L’une des différences les plus frappantes entre le renne et les autres espèces de cette famille est que les deux sexes ont des bois. Dans le cas des mâles, ceux-ci sont généralement plus gros et développent plus de branches. Entre les branches des bois, des membranes osseuses peuvent se développer.

La vision est un autre des aspects les plus importants. Les rennes arctiques ont une vision ultraviolette qui va au-delà du spectre visible. Les chercheurs expliquent que cette caractéristique peut être particulièrement positive pour distinguer les aliments, ainsi que les prédateurs, dans l’hiver blanc de l’Arctique.

Conclusion

Enfin, les cerfs et les rennes ont de nombreuses différences et en même temps sont très similaires. Ce n’est pas pour rien qu’ils appartiennent à la même famille. Ces mammifères ruminants sont diversifiés en plus de 50 sous-espèces. Et chacune a des caractéristiques différenciatrices qui les rendent uniques et spéciales.

Cela pourrait vous intéresser ...
Sambar : le plus grand des cerfs de l’Est
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Sambar : le plus grand des cerfs de l’Est

Le sambar est l'un des plus gros cerfs. Il a 7 sous-espèces et un motif de coloration forte et sombre qui le distingue des autres.



  • Don E. Wilson & DeeAnn M. Reeder (editors). 2005. Mammal Species of the World. A Taxonomic and Geographic Reference (3rd ed), Johns Hopkins University Press, 2,142 pp. (Available from Johns Hopkins University Press, 1-800-537-5487 or (410) 516-6900, or at http://www.press.jhu.edu).
  • Tyler, N. J. C., Jeffery, G., Hogg, C. R., Stokkan, K. A., & Giguère, N. (2014). Ultraviolet vision may enhance the ability of reindeer to discriminate plants in snow. Arctic, 159-166.
  • Relva, M. A., & Sanguinetti, J. (2016). Ecología, impacto y manejo del ciervo colorado (Cervus elaphus) en el noroeste de la Patagonia, Argentina. Mastozoología neotropical, 23(2), 221-238.
  • Abrantes, R. (2017). How wolves change rivers. Ethology Institute. Recuperado el 12 de abril de 2022, disponible en: https://ethology.eu/how-wolves-change-rivers/