En quoi consiste la phylogénie ? Découvrez-le ici !

La phylogénie étudie l'origine, la formation et le développement évolutif général des espèces. Grâce à elle, nous connaissons nos parents les plus éloignés.
En quoi consiste la phylogénie ? Découvrez-le ici !

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2021

Vous avez certainement déjà fait un arbre généalogique à l"école. En cherchant des moyens de le dessiner, nous avons tous cherché à savoir d"où venaient nos ancêtres. Ou, par exemple, pourquoi nous avons les yeux marrons alors que notre grand-père les avait bleu ciel. Tout cela nous amène à la question qui nous intéresse aujourd"hui : Qu"est-ce que la phylogénie?

En d"autres termes, que se passe-t-il quand, au lieu de faire un arbre généalogique, les scientifiques déchiffrent le cheminement évolutif d"une espèce ? Vers quelle discipline scientifique faut-il s"orienter si nous souhaitons trouver le premier être vivant qui a peuplé la planète?

Dans cet article, nous vous expliquons le lien entre les arbres généalogiques, les yeux bleus et les lois de Mendel. Poursuivez donc votre lecture.

Qu"est-ce que la phylogénie?

La phylogénie est une branche de la biologie évolutive qui étudie l"origine de la vie. Autrement dit, la relation de parenté entre les espèces tout au long de l"évolution. L"objectif est de construire un arbre phylogénétique qui indique les ancêtres d"une espèce concrète. Le terme fut inventé par le naturaliste et philosophe allemand Ernst Haeckel à la fin du XIXème siècle.

Comme nous le savons déjà, l"évolution est un processus tellement lent qu"un individu ne vit pas suffisamment pour le voir de ses propres yeux. Aujourd"hui, il est communément admis que les oiseaux sont les descendants des dinosaures. Mais comment est-on arrivé à cette conclusion ? Pour déterminer la phylogénie d"une espèce, il existe deux voies principales :

  • Phylogénie morphologique : il s"agit de l"étude des relations entre les êtres vivants par le biais de similitudes morphologiques. Elle est particulièrement utile pour trouver des convergences entre les espèces fossilisées et actuelles.
  • Phylogénétique moléculaire : cette branche tente de déterminer les relations entre les espèces à travers l"étude de l"ADN, de l"ARN et des protéines. Lorsque la séquence de nucléotides et d"acides aminés de deux espèces est suffisamment similaire, on considère qu"elles ont un ancêtre en commun.
Il s'agit d'un arbre phylogénique.
Les arbres phylogénétiques permettent la classification des êtres vivants.

La phylogénie humaine

Combien de fois avons-nous entendu dire que nous venions du singeL"être humain, le premier à se demander en quoi consiste la phylogénie et comment l"appliquer, a pris comme principal objectif sa propre espèce, bien évidemment. Cependant, il semble que, malgré nos ressemblances avec le singe, notre origine ne soit pas la même.

La réponse à la question au sujet de notre origine reste, bien sûr, encore à découvrir. A quel moment l"être humain a-t-il commencé à être un être humain ? Chris Stringer, l"un des anthropologues les plus renommés du Royaume-Uni, a consacré sa carrière à répondre à cette question.

Stringer est l"un des plus ardents défenseurs de la théorie selon laquelle l"espèce humaine telle que nous la connaissons est née sur le continent africain, en migrant de là vers l"Europe et l"Asie et en remplaçant progressivement les hominidés qui vivaient dans ces régions, comme par exemple l"homo erectus et l"homo neanderthalensis.

Afin de promouvoir cette hypothèse, trois preuves ont été présentées. Ce sont les suivantes :

  • Les marqueurs génétiques examinés par les paléontologues varient beaucoup plus chez cette espèce africaine ancestrale. Cette variation génétique diminue à mesure que nous nous éloignons de l"Afrique.
  • Dans les arbres phylogénétiques, la séparation entre les espèces humaines africaines et non africaines est la plus ancienne qui est connue.
  • De plus, il a également été constaté que le moment de la séparation des deux espèces coïncide avec les dates estimées des débuts de l"homo sapiens.

L"ancienne théorie selon laquelle l"homo erectus et l"homo neanderthalensis ont été bannis de leur terre a perdu de son ampleur lorsqu"il a été démontré qu"il y avait des croisements entre les deux espèces. Des études plus récentes de l"ADN montrent que nous héritons effectivement des caractéristiques de ces deux espèces.

L"arbre de la vie

La phylogénie en tant que telle est née avec Haeckel. Toutefois, Charles Darwin est celui qui a introduit le concept d"évolution avec ses études sur les changements adaptatifs de la morphologie des différentes espèces.

L"objectif ultime de la phylogénie est de compléter l"arbre de la vie, le chemin phylogénétique de toutes les espèces présentes sur la planète Terre. La racine serait l"espèce primitive dont nous sommes tous issus, et les dernières branches, les espèces actuelles.

Quel est donc le dernier ancêtre commun universel ? Connu sous le nom de LUCA – Last Universal Common Ancestor en anglais -, ce poste est tenu par les cyanobactéries. D"autres théories affirment que, étant un royaume à part entière – un royaume ni animal ni végétal -, la créature la plus ancienne est l"éponge de mer, vieille de plus de 750 000 ans sur Terre.

Une illustration représentant un arbre de vie.

Tout cela nous laisse avec une question claire : qui sera le prochain LUCA ? Allons-nous un jour atteindre les racines de notre existence ? On ne peut qu"espérer vivre encore pour le découvrir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Combien d"espèces animales y a-t-il sur Terre ?
My AnimalsRead it in My Animals
Combien d"espèces animales y a-t-il sur Terre ?

Les espèces animales sont la perle de notre planète. Elles sont d'une grande diversité ! Mais combien d'espèces animales y a-t-il donc sur Terre ?