Comment les hiboux tournent-ils leur tête ?

Les hiboux peuvent tourner la tête et vous trouver où que vous soyez. Comme pour tout dans la nature, cette adaptation a une signification évolutive claire.
Comment les hiboux tournent-ils leur tête ?

Dernière mise à jour : 19 mai, 2021

Il est impossible de surprendre les hiboux par derrière, car ils peuvent tourner la tête d’une manière impensable pour les humains. De toute évidence, ils ont quelque chose qui manque au reste des animaux, autrement ils ne pourraient presque pas tourner la tête comme ils le font sans mettre fin à leur vie.

Mais pourquoi les hiboux ont-ils besoin de cette capacité ? Comme font-ils cela ? Sont-ils les seuls animaux capables d’exécuter ce geste ? La réponse à ces questions et à d’autres se trouve dans les lignes suivantes. Ne les manquez pas !

Pourquoi les hiboux peuvent-ils tourner la tête jusqu’à ce point ?

Ces prédateurs nocturnes sont dotés d’un extraordinaire sens de l’ouïe et de la vue pour trouver leur proie dans l’obscurité. Les hiboux, comme les autres animaux nocturnes, ne peuvent pas voir les couleurs – la nuit ce n’est pas nécessaire – mais leur vision binoculaire est excellente.

D’autre part, les globes oculaires des hiboux – et d’autres rapaces – sont de forme tubulaire pour améliorer leur vision en profondeur, il leur est donc impossible de les déplacer pour scanner leur environnement. Cela implique qu’ils doivent tourner le cou pour regarder tout point.

Les hiboux peuvent tourner la tête.

Les hiboux peuvent-ils tourner la tête à 360 degrés ?

Malgré le fait qu’il semble que oui, en réalité, ces oiseaux ne peuvent pas tourner la tête dans une circonférence parfaite. Cependant, ils n’en sont pas loin : les hiboux sont capables de tourner la tête jusqu’à 270 degrés. À titre de comparaison, les humains ne peuvent tourner la tête qu’à 90 degrés sur notre propre axe.

Il est logique de penser qu’il n’est pas possible de tourner autant le cou. Il s’agit d’une zone à travers laquelle passent des tubes importants, tels que la trachée, les tendons et les vaisseaux sanguins.

Si cette structure se tord, des saignements internes, une interruption du passage de l’air vers les poumons et même des fractures cervicales peuvent se produire… Mais cela ne concerne pas les hiboux. Comment cela se fait-il ?

Alors, comment font les hiboux ?

Les hiboux n’endommagent pas leurs vaisseaux sanguins et ne forcent pas leurs tendons : ils sont conçus de forme à pouvoir réaliser ce mouvement. Toute leur anatomie cervicale permet des torsions extrêmes sans causer de blessures ni interrompre le passage de l’air ou du sang vers le cerveau.

La structure osseuse cervicale du hibou est conçue pour ce mouvement extrême. Alors que les humains n’ont que 7 vertèbres cervicales, ce rapace en a 14. Cependant, comme l’indiquent les études, ce qui est vraiment surprenant, c’est la conception de leur système circulatoire.

Les artères cervicales et céphaliques parcourent la longueur de la colonne vertébrale, passant par de petits trous dans chaque vertèbre. Dans le cas de ces rapaces nocturnes, ces trous sont dix fois plus larges que chez l’homme.

Cet espace excédentaire crée de petites poches d’air, qui empêchent l’étranglement de l’artère vertébrale. Cela permet au cerveau de continuer à être irrigué pendant la torsion.

D’autre part, ces oiseaux nocturnes ont de petites interconnexions entre les artères carotides et vertébrales, ce qui permet l’échange de sang entre elles. De cette façon, si une voie est bloquée pendant la torsion, l’autre artère est toujours capable de fournir du sang au cerveau.

L’importance de ce fait pour la médecine humaine

Il n’est jamais inutile de rappeler tout ce que nous pouvons apprendre des animaux. Tout médecin qui voit un rapace nocturne tourner la tête de cette façon se demandera comment les forêts et les habitats ne sont pas remplis de hiboux morts en raison d’un accident vasculaire cérébral.

Les artères humaines, fragiles et minces, n’ont rien à voir avec les grandes artères des hiboux et leurs interconnexions. Nos tendons et muscles sont aussi beaucoup moins flexibles que ceux de ces merveilleux oiseaux. Tous les oiseaux strigiformes possèdent un système moteur et un système circulatoire robustes.

Un hibou regarde la caméra.

Ce qui, dans les légendes, est source de terreur, pour la médecine, c’est une source d’informations qui peut sauver des vies. Qu’est-ce que ces créatures incroyables ont d’autre à nous dire ? Seules la science et l’étude physiologique du vivant nous apporteront plus de réponses au fil du temps.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hiboux et chouettes : quelles sont les différences ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Hiboux et chouettes : quelles sont les différences ?

Les hiboux et les chouettes sont des animaux similaires, mais ils présentent des caractéristiques différentes qui peuvent nous aider à les distingu...



  • Posters & Graphics. (2013, 1 febrero). Science. https://science.sciencemag.org/content/339/6119/514
  • Strigiformes – es.LinkFang.org. (2021). LinkFang. https://es.linkfang.org/wiki/Strigiformes
  • Boumans, M. L., Krings, M., & Wagner, H. (2015). Muscular arrangement and muscle attachment sites in the cervical region of the american barn owl (Tyto furcata pratincola). PLoS One, 10(7), e0134272.
  • Bent, A. C. (1961). Life histories of North American birds of prey: orders Falconiformes and Strigiformes (Vol. 167). US Government Printing Office.