Les chiens vont-ils au paradis ?

Si votre chien décède et que vous pratiquez le christianisme, vous pensez sans doute que les chiens vont au paradis. Nous nous intéressons ici à cette question du point de vue de diverses religions.
Les chiens vont-ils au paradis ?

Dernière mise à jour : 27 novembre, 2021

La mort d’un chien signifie dire au revoir à un membre de la famille. Au niveau cérébral, le deuil qui suit la mort d’un animal est le même que celui vécu lorsqu’une personne que nous aimons nous quitte. Par conséquent, il n’est pas surprenant que les humains recourent aux mêmes rites d’adieu, ni de penser que les chiens aussi vont au paradis après la mort.

Dans les sociétés occidentales, du point de vue du christianisme, les animaux vont au paradis après leur mort en raison de leur innocence. Mais qu’en est-il dans les autres religions et cultures ? Comment est conçu le passage vers l’au-delà dans divers endroits du globe ? Nous vous présentons ici un aperçu général des différentes croyances à cet égard.

Les chiens vont-ils au paradis ?

Le terme animal vient du latin, langue dans laquelle il signifie « doté de souffle vital ». Ainsi, depuis des temps immémoriaux, on considère que les animaux ont une âme ou une énergie vitale qui leur confère mouvement et conscience.

Selon ce principe, la religion chrétienne considère que les animaux possèdent un souffle vital reçu de Dieu, comme tous les êtres vivants de la planète. Par conséquent, les chiens vont au paradis, car leur esprit est séparé du corps lorsqu’ils meurent, et ils ne peuvent pas aller en enfer, car ce sont des créatures totalement innocentes.

Il existe une thèse historique selon laquelle Jésus-Christ n’aurait pas accepté les sacrifices d’animaux, car il appartenait à la communauté des Esséniens, qui étaient végétariens.

Si vous êtes intéressé par ce sujet, nous vous présentons dans les lignes suivantes les idées d’autres religions sur le lien entre les animaux et la mort. Toutes les croyances évoquées ici montrent que les tous les êtres vivants sont aussi importants les uns que les autres.

Un chien dans le ciel.

La zoolâtrie

Le culte des animaux ou zoolâtrie est présent dans une multitude de cultures et de croyances, aussi bien anciennes qu’actuelles. Ci-dessous, découvrez ce que différentes religions pensent de la question qui nous intéresse ici.

L’Égypte ancienne

Les animaux sont des créatures clés dans la mythologie égyptienne antique, à tel point que certains d’entre eux étaient considérés comme des incarnations de dieux sur Terre. Les exemples les plus célèbres sont les chats de Bastet, les faucons d’Horus et les chacals d’Anubis, entre autres.

Lorsqu’un animal mourait, les anciens Égyptiens croyaient qu’il parcourait le même chemin que les humains vers l’autre monde. Quand un animal sacré mourait ou était offert en sacrifice au dieu qu’il représentait, il était embaumé et momifié comme une personne.

Bouddhisme et hindouisme

Ces 2 systèmes de croyances ont également recours à des images animales pour représenter leurs divinités. Le dieu hindou Ganesha, par exemple, a la tête d’un éléphant et est considéré comme un éliminateur d’obstacles et un symbole d’abondance, de chance et des sciences.

Le bouddhisme et l’hindouisme considèrent tous deux que les humains et les animaux font partie de la même famille, donc faire du mal aux animaux enfreint leur principe de non-violence. C’est la raison pour laquelle les moines bouddhistes ne mangent pas de produits d’origine animale.

Il est dit que les animaux sont des humains réincarnés. Cette transmigration répond à des actions qui ont été menées dans une vie précédente. Parodoxalement, se réincarner dans le corps d’un animal serait un pas en arrière sur le chemin du Nirvana, puisque cette réincarnation se produit lorsque des erreurs ont été commises.

La légende du pont de l’arc-en-ciel

Voyons maintenant une interprétation neutre. C’est une légende anonyme écrite sous la forme d’un poème qui a circulé parmi les cercles animaliers pendant de nombreuses années.

Selon cette légende, lorsqu’un animal domestique meurt, son esprit traverse un arc-en-ciel, qui serait un pont pour atteindre un lieu éthéré où se reposer.

À cet endroit, il y aurait des prairies et des collines pour courir, de la nourriture pour tous et beaucoup d’eau. Là, chaque animal peut attendre en paix que son maître le rejoigne lorsqu’il meurt.

Par ailleurs, toute personne qui a consacré sa vie à aider des non-humains traversera également ce pont de l’arc-en-ciel pour guider les esprits de ces animaux qui ont subi de terribles abus dans sa vie. Cet esprit humain soignera leurs blessures physiques et émotionnelles et les accompagnera jusqu’à l’endroit où se trouvent tous les autres animaux.

Chien au cimetière.

Chacun a ses propres croyances. Ce besoin de créer un espace mental dans lequel les animaux se reposent et trouvent la paix après la mort est un reflet clair du lien inestimable entre les humains et les animaux.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 conseils pour prolonger la vie de votre chien
My Animals
Lisez-le dans My Animals
9 conseils pour prolonger la vie de votre chien

Avec ces conseils pour prolonger la vie de votre chien, vous vous assurerez de garantir la qualité de vie et la bonne santé de votre ami.



  • Díaz, D. (2019, 13 mayo). Entrevista a Monseñor Mario Canciani (Bruno Passarelli, 1990?). Respuestas Veganas. Recuperado 24 de noviembre de 2021, de https://respuestasveganas.org/entrevista-monsenor-mario-canciani/
  • de la Fuente, M. A. A. (2006). INTRODUCCIÓN AL ARTE EGIPCIO.
  • de Zoysa, A. (2003). Igualdad y diversidad: lecciones del budismo. Lidiando con controversias, 33.

Le contenu de Mes Animaux est rédigé à des fins informatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. En cas de doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.