Les fourmis dorment-elles ?

Les ouvrières jouent un rôle fondamental dans le maintien de la colonie. Les différences entre les castes ne concernent pas seulement le travail, comme vous le verrez ci-dessous.
Les fourmis dorment-elles ?

Dernière mise à jour : 06 octobre, 2021

Vous avez sûrement vu des milliers de fourmis dans votre vie se déplacer rapidement et travailler sans relâche. On trouve ces petites travailleuses presque tous les coins du monde. Ce sont des êtres sociaux qui divisent leurs tâches selon leur rang au sein de la colonie. Pensez-vous que les fourmis dorment avec autant de travail ?

Le travail des reines est de pondre des œufs, et celui des mâles de s’accoupler avec ces dernières. Les autres fourmis femelles non reproductrices, à savoir les ouvrières, remplissent de nombreuses fonctions : elles nourrissent les larves, éliminent les déchets de la colonie, cherchent de la nourriture et assurent la défense.

Le fait que les fourmis puissent soulever 10 à 50 fois leur poids est un fait bien connu, tout comme leurs capacités sociales et leur travail acharné qui ont beaucoup été étudiés. C’est pourquoi nous nous intéressons ici au repos de ces invertébrés. 

Les caractéristiques des fourmis

On trouve des fourmis sur tous les continents de la Terre, sauf l’Antarctique. Certaines îles comme le Groenland n’ont pas de fourmis indigènes, mais d’autres espèces y ont été amenées par les humains. Cette famille d’insectes (Formicidae), comme les guêpes et les abeilles, appartient à l’ordre des Hyménoptères.

On estime que ces hyménoptères constituent 15 à 25 % de la biomasse des animaux terrestres. En effet, il y a entre 1 000 milliards et 10 000 milliards de fourmis sur Terre.

14 000 espèces environ ont été décrites, et on estime qu’il pourrait y en avoir plus de 22 000 au total. La réussite des fourmis se doit à leur utilisation de l’environnement, à leur organisation sociale et à leur capacité de défense. 

Une fourmi de feu.

Leurs grandes oeuvres

Les fourmis créent des colonies très organisées de toutes formes et tailles possibles. Certaines espèces vivent dans une colonie composée de quelques spécimens seulement, mais une colonie de taille moyenne comprend des milliers d’ouvrières vivantes travaillant ensemble.

Les plus petites colonies vivent dans des crevasses ou des ouvertures naturelles. Les plus grandes colonies créent, elles, des nids. Quant aux supercolonies, elles comptent plus de 300 millions de spécimens. On trouve ces grands groupes au Japon, en Australie, aux États-Unis et en Europe du Sud.

En règle générale, les colonies sont composées de femelles stériles sans ailes appelées ouvrières et soldats, de quelques mâles fertiles et d’une ou plusieurs femelles fécondées appelées reines. Les fourmilières avec une seule reine sont dites monogynes, tandis que celles qui en ont plus d’une  – un peu plus rare – sont dites polygynes.

Les fourmis agissent comme une entité de groupe, c’est pourquoi elles sont conçues comme des super-organismes. Cette société d’insectes est connue pour sa division du travail, sa bonne communication entre les spécimens et sa capacité à résoudre des problèmes complexes. En d’autres termes, une fourmilière est bien plus que la somme de ses parties.

Les fourmis dorment-elles ?

Une étude rapportée par la BBC s’est appuyée sur les fourmis de feu (genre Solenopsis) pour répondre à cette question. Ces spécimens sont également connus sous le nom de fourmis rouges et représentent un taxon de fourmis piqueuses qui comprend plus de 280 espèces dans le monde.

Grâce à cette étude, on sait maintenant que les fourmis dorment, mais le temps de sommeil d’une fourmi dépend de son rang social. Les reines, par exemple, vivent à merveille. Leur repos est long et profond, et elles passent en moyenne 9 heures par jour à se nourrir.

Les ouvrières, quant à elles, dorment deux fois moins que les reines et par intermittence : elles font des centaines de courtes siestes. Cela explique pourquoi les reines vivent de nombreuses années – plus de 10 ans – et pourquoi les ouvrières ne vivent que quelques mois.

Avec cette stratégie, la colonie s’assure qu’il y a toujours suffisamment de fourmis ouvrières éveillées à tout moment. Cela permet d’assurer une meilleure protection et un meilleur service au sein de la société.

Le repos des ouvrières

Vivant généralement sous terre, les habitudes de sommeil des fourmis de feu ne sont pas déterminées par le rythme circadien. Par conséquent, les ouvrières se reposent à intervalles irréguliers et pas toutes en même temps.

La quantité de courtes siestes que font ces invertébrés est incroyable. En moyenne, une seule fourmi ouvrière fait 250 siestes par jour d’un peu plus d’une minute. Cela équivaut à 4 heures et 48 minutes de sommeil par jour.

Cela signifie que 80 % de la population d’une fourmilière est éveillée et active à un moment donné. Une colonie n’est donc jamais négligée : les ouvrières sont toujours disponibles en cas de besoin.

Le repos de la reine

Le contraste entre les habitudes de sommeil des ouvrières et celles des reines est frappant. Les reines dorment à des intervalles beaucoup plus réguliers et synchronisent même leurs siestes entre elles, puisque dans les colonies polygynes, elles se reposent les unes sur les autres. Elles se séparent une fois éveillées.

En moyenne, chaque reine dort 90 fois par jour pendant un peu plus de 6 minutes. Cela équivaut à plus de 9 heures de sommeil toutes les 24 heures. Il est à noter que les reines se reposent de deux manières différentes : avec leurs antennes partiellement dressées et leur gueule ouverte ou avec leurs antennes repliées et leur gueule fermée.

Cette dernière façon indique un sommeil beaucoup plus profond au cours duquel on pense que les reines rêvent, car leurs antennes courbées bougent fréquemment lorsqu’elles dorment profondément. Cette action pourrait être similaire au mouvement oculaire rapide chez les vertébrés.

La fonction du sommeil est encore inconnue, mais le peu de repos des ouvrières permet aux reines de vivre en paix. Leur travail consiste à protéger la reine et la progéniture royale de la faim et des prédateurs.

Les ouvrières, en exerçant des métiers à haut risque, garantissent aux reines une longue vie. Étonnamment, les reines peuvent vivre sans difficulté pendant environ 6 ans (les reines de certaines espèces vivent jusqu’à 45 ans), tandis que les ouvrières vivent entre 6 mois et un an et meurent de vieillesse ou des suites d’un accident lié à la recherche de nourriture.

Les fourmis dorment-elles ?

Maintenant, vous savez non seulement que les fourmis dorment, mais aussi que leur repos dépend de leur fonction au sein de leur société. Les ouvrières sont celles qui se reposent le moins, puisqu’elles doivent maintenir la colonie à flot en tout temps.

Cela pourrait vous intéresser ...
12 curiosités sur les fourmis
My Animals
Lisez-le dans My Animals
12 curiosités sur les fourmis

Les curiosités des fourmis sont multiples, puisque leur rayonnement évolutif leur a permis de coloniser pratiquement tous les écosystèmes.