Une étude révèle que les pieuvres communes peuvent rêver et changer de couleur pendant leur sommeil

Ces céphalopodes ne cessent d'étonner : on a récemment découvert que les pieuvres communes pouvaient rêver. Découvrez ici comment les chercheurs ont fait cette découverte.
Une étude révèle que les pieuvres communes peuvent rêver et changer de couleur pendant leur sommeil

Dernière mise à jour : 26 août, 2021

Les rêves, si normaux pour nous, peuvent être difficiles à identifier chez d’autres animaux. Il est facile de dire qu’un chien rêve, car son comportement est similaire au nôtre, et il en va de même avec d’autres mammifères proches de l’homme. Mais qu’en est-il d’autres espèces plus étranges, comme les mouches, les mollusques et les oiseaux ? Récemment, il a été prouvé que les pieuvres communes peuvent rêver.

La découverte ne s’arrête pas là : tout comme un mammifère peut effectuer des mouvements d’éveil pendant son sommeil, comme courir ou aboyer, les pieuvres aussi ! Elles ne parlent pas et ne remuent pas la queue, mais elles changent de couleur. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus !

Les pieuvres, des êtres venus de l’espace

Ces céphalopodes présentent tellement de particularités que certains disent que ce sont des êtres venus de l’espace via la chute d’une météorite. Bien que cette théorie ait été rejetée et et n’ait pas encore été confirmée, il n’est pas surprenant que quelqu’un y ait pensé. Pour vous donner une idée, voici quelques curiosités sur la pieuvre commune :

  • Son cerveau n’est pas situé dans sa tête : les 2/3 de ses neurones sont répartis entre ses bras, ce qui amène certains à dire que les pieuvres comunes ont 9 cerveaux, ce qui est inexact. Chaque tentacule est cependant capable de traiter des stimuli et de prendre des décisions indépendantes. Vous ne verrez jamais une pieuvre avec des tentacules emmêlés.
  • Elle utilise des outils : elle peut se cacher dans des coquilles de noix de coco vides pour traquer sa proie, par exemple.
  • Elle peut faire bouger chaque ventouse qui se trouve sur ses tentacules de manière individuelle, tout comme nous pouvons le faire avec nos doigts. Elle possède environ 1600 ventouses.
  • Elle est capable de modifier le spectre des couleurs qu’elle perçoit pour améliorer sa vision à différentes profondeurs de la mer.
  • Elle peut renifler et goûter avec ses tentacules, car a des récepteurs spécifiques pour cela.
  • Elle a 3 cœurs : l’un est systémique et distribue le sang dans tout l’organisme et les deux autres sont branchiaux et favorisent les échanges gazeux au niveau des branchies.
  • Les tentacules servent aussi à la reproduction : l’organe reproducteur des mâles, l’hectocotyle, se trouve dans le troisième bras droit. Lors de la copulation, le mâle introduit ce tentacule dans la cavité paléale de la femelle et y féconde les œufs.

Les pieuvres peuvent aussi changer de couleur à volonté. Grâce à des cellules spécialisées telles que les chromatophores, les iridophores ou les leucophores, les pieuvres peuvent créer et refléter une immense gamme de couleurs sur leur peau.

Cette capacité, en plus de permettre le camouflage à l’heure de chasser une proie, intervient également dans la parade nuptiale de la femelle, dont le spectacle est plus ou moins réussi selon la couleur qu’elle arbore.

Une pieuvre commune.

Les pieuvres communes peuvent rêver et changent de couleur pendant leur sommeil

Si on applique la prémisse des vertébrés aux pieuvres, ces dernières devraient être capables de faire des rêves basés sur des expériences de vie et des souvenirs. Cependant, la vérification de cette hypothèse est compliquée, car elle implique d’évaluer le comportement de l’animal pendant son sommeil.

Dire que les pieuvres communes peuvent rêver n’est pas tout à fait insensé, car elles sont capables de prendre des décisions complexes, elles souffrent de douleurs émotionnelles et ont une intelligence qui dépasse parfois celle des expérimentateurs humains. Après que des chercheurs ont constaté que les pieuvres changeaient de couleur pendant qu’elles dormaient, la décision de les étudier en laboratoire a été prise.

L’étude

Le sommeil des céphalopodes est différent de celui des vertébrés. Les pieuvres passent par 2 phases différentes, l’une active et l’autre passive. Grâce à des techniques d’imagerie et de stimulation sensorielle, il a été constaté que, pendant la phase active du sommeil, la pieuvre de récif brésilienne (Octopus insularis) adoptait les couleurs et les textures similaires à celles des coraux dans lesquels elle vivait.

Lorsqu’elles se camouflent pour la chasse, les pieuvres sont également capables de modifier leur texture pour ressembler à la surface qu’elles imitent.

Il a été constaté que les cycles de sommeil passif et actif se produisaient de manière cyclique, et la phase active était plus courte et impliquait des mouvements oculaires rapides. De plus, dans de nombreux enregistrements, des pieuvres ont été observées en train de déplacer leurs tentacules, leurs ventouses et leur tête, plusieurs fois de la même manière que lorsqu’elles capturent des proies éveillées.

De quoi rêvent les pieuvres communes ?

Maintenant que l’on sait que les pieuvres communes peuvent rêver, la question suivante nous vient automatiquement à l’esprit : de quoi rêvent-elles ? Les auteurs de l’étude supposent qu’il s’agit de courtes séquences comportementales, à en juger par les mouvements et la durée de la phase active du sommeil.

Elles sont ainsi susceptibles de rêver qu’elles se camouflent et qu’elles capturent une proie, ou qu’elle courtise un partenaire potentiel en changeant de couleur. Malheureusement, il n’est pas pas possible de savoir si leurs rêves correspondent à des souvenirs, à des expériences ou à des idées.

Compte tenu de leur incroyable complexité psychique, il ne serait pas déraisonnable de penser que les pieuvres sont capables d’imaginer un récit sur elles-mêmes… Mais il reste encore un long chemin à parcourir pour pouvoir l’affirmer.

Cela pourrait vous intéresser ...
La Corée du Sud lutte contre les abus et la négligence en accordant un statut légal aux animaux
My AnimalsLisez-le dans My Animals
La Corée du Sud lutte contre les abus et la négligence en accordant un statut légal aux animaux

La Corée du Sud a fait un grand pas en matière d'éthique et de bien-être, car elle accordera un statut légal aux animaux.



  • de Souza Medeiros, S. L., de Paiva, M. M. M., Lopes, P. H., Blanco, W., de Lima, F. D., de Oliveira, J. B. C., … & Ribeiro, S. (2021). Cyclic alternation of quiet and active sleep states in the octopus. Iscience24(4), 102223.
  • Noda, Hiroharu, S. Manohar, and W. Ross Adey. “Spontaneous activity of cat hippocampal neurons in sleep and wakefulness.” Experimental Neurology 24.2 (1969): 217-231.
  • DEPRIVATION, SLEEP. “Behavioral sleep in Octopus vulgaris.” Vie et milieu-life AnD enVirOnment 61.4 (2011): 185-190.
  • Lu, D. (s. f.). Octopuses may be able to dream and change colour when sleeping. New Scientist. Recuperado 18 de agosto de 2021, de https://www.newscientist.com/article/2272319-octopuses-may-be-able-to-dream-and-change-colour-when-sleeping/?utm_term=Autofeed&utm_campaign=echobox&utm_medium=social&utm_source=Facebook#Echobox=1617123268
  • Crook, R. J. (2021). Behavioral and neurophysiological evidence suggests affective pain experience in octopus. Iscience24(3), 102229.