Le comportement des pigeons

Les pigeons sont des oiseaux fascinants. En effet, certains détails échappent à notre observation en milieu urbain. Apprenez ici à mieux les connaître.
Le comportement des pigeons

Dernière mise à jour : 30 juillet, 2021

Les pigeons (famille des Columbidae) regroupent 308 espèces d’oiseaux et font partie de la vie humaine depuis l’Antiquité. Que ce soit en tant que symboles religieux ou dans le cadre d’études scientifiques du comportement des pigeons, ces animaux ailés nous ont accompagnés à l’aube de notre culture.

Même si on les voit tous les jours en milieu urbain et rural, il n’est possible d’observer leur grande intelligence et leur grande capacité d’apprentissage que si on les observe attentivement. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous invitons à en apprendre plus sur ces oiseaux.

Le comportement social des pigeons

Les pigeons, comme vous l’avez peut-être déjà remarqué, se déplacent en groupes de plusieurs spécimens. Au sein de chaque groupe, une hiérarchie bien structurée est établie par picorage.

Mais des relations horizontales entre les spécimens peuvent également être observées. En effet, il a été observé qu’ils alternent les deux formes d’organisation, hiérarchique ou égalitaire, selon les besoins.

Des comportements agonistiques peuvent aussi être observés, notamment lors de l’alimentation. Si un pigeon dominant en voit un autre essayer de lui prendre sa nourriture, il se défendra. Il gonflera les plumes du cou en guise d’avertissement, avertissement qui peut se transformer en une violente bagarre au cours de laquelle ils s’attrapent par le bec et se frappent avec les ailes.

La territorialité est également un comportement courant, en particulier chez les mâles. C’est ce qu’on appelle le « perchoir à droite » : le territoire est délimité par les branches sur lesquelles chaque pigeon se repose la nuit.

Un pigeon.

Reproduction

Les pigeons sont principalement monogames, puisque les mêmes membres d’un couple se retrouvent parfois à des moments de reproduction différents. La formation d’un lien comprend plusieurs phases. Ce sont les suivantes :

  • La parade nuptiale : le mâle exécute une danse nuptiale qui consiste à gonfler le jabot, à traîner la queue et à se déplacer en rond autour de la femelle. Il émet une vocalisation spécifique pour ce rituel, semblable à une berceuse.
  • L’acceptation : si la femelle l’accepte comme partenaire, elle s’approchera du mâle et lèvera la queue en baissant la tête. Ce processus de parade nuptiale et de copulation peut se produire plusieurs fois au cours d’une semaine.
  • Nidification et incubation : les soins parentaux sont équitables, car les mâles et les femelles incubent et prennent tous deux soin des poussins lorsqu’ils éclosent.

Le vol des pigeons

Hiérarchie et organisation égalitaire se reflètent également dans la manière dont ces oiseaux volent. Grâce à leur incroyable capacité d’orientation, ils sont capables de communiquer entre eux et d’établir des itinéraires optimaux pour trouver des ressources et éviter les prédateurs, par exemple.

Lorsqu’ils remarquent une perturbation pendant le vol, les premiers pigeons à la détecter avertiront les autres et, lorsque cette alerte parviendra aux chefs du groupe, ils prendront un nouveau cap. Les pigeons sont ainsi capables d’improviser des stratégies qui les aident à survivre dans des environnements hostiles.

Entraînement et intelligence

Bien que leur énorme capacité d’apprentissage ait été reconnue dans l’Antiquité – il suffit de regarder les pigeons voyageurs – ces oiseaux ont également été un modèle animal récurrent dans les études de comportement et d’apprentissage. En raison de leur bonne vue et de leur capacité à voir les couleurs, la plupart des expériences sont basées sur des associations d’objets codés par couleur.

À travers ces expériences, il a été constaté que les pigeons sont non seulement capables de différencier une multitude d’éléments, mais aussi d’enseigner cette capacité à d’autres spécimens. Des stimuli vraiment complexes ont été utilisés : des œuvres d’art de Van Gogh et Chagall, entre autres.

Les pigeons sont aussi capables de se reconnaître dans le miroir : ils sont conscients d’eux-mêmes.

Ces oiseaux ont aussi une bonne capacité de résolution de problèmes. Lors d’expériences dans lesquelles ils ont été empêchés de pénétrer près des sources de nourriture, les pigeons ont appris à supprimer les obstacles pour atteindre ces sources.

Cela va même plus loin : alors qu’ils changeaient la forme et la couleur des obstacles, ils ont aussi adapté leur comportement pour résoudre les nouvelles difficultés du test.

Un pigeon.

Des oiseaux qui méritent le respect

Les pigeons souffrent d’une stigmatisation généralisée : ils sont considérés comme des oiseaux sales et porteurs de maladies. S’il est vrai qu’il est fréquent de les voir parasités ou malades en milieu urbain, c’est parce que leur environnement est insalubre.

Mis de côté les préjugés, il ne reste que leur regard curieux et l’irisation inhabituelle de leurs plumes. Ces oiseaux  – beaucoup plus intelligents que vous ne le pensez au départ – méritent respect et considération.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 oiseaux menacés
My AnimalsLisez-le dans My Animals
10 oiseaux menacés

Comme beaucoup d'autres animaux, de nombreuses espèces d'oiseaux sont menacées. Nous vous présentons ici dix oiseaux menacés.



  • Watanabe, S. (2001). Van Gogh, Chagall and pigeons: picture discrimination in pigeons and humans. Animal Cognition4(3-4), 147-151.
  • Cook, R. G., & Fowler, C. (2014). “Insight” in pigeons: absence of means–end processing in displacement tests. Animal cognition17(2), 207-220.
  • Columba livia (common pigeon). (s. f.). Animal Diversity Web. Recuperado 26 de julio de 2021, de https://animaldiversity.org/accounts/Columba_livia/
  • Pettit, B., Flack, A., Freeman, R., Guilford, T., & Biro, D. (2013). Not just passengers: pigeons, Columba livia, can learn homing routes while flying with a more experienced conspecific. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences280(1750), 20122160.
  • Williams, C. D., & Biewener, A. A. (2015). Pigeons trade efficiency for stability in response to level of challenge during confined flight. Proceedings of the National Academy of Sciences112(11), 3392-3396.