Plongeon huard : caractéristiques, habitat et reproduction

Bien que généralement les oiseaux préfèrent l'air, certains d'entre eux, comme le plongeon huard, se distinguent par leurs compétences en matière de pêche, de plongée et par d'autres qualités uniques.
Plongeon huard : caractéristiques, habitat et reproduction

Dernière mise à jour : 25 avril, 2021

Le plongeon huard (Gavia immer) est une espèce d’oiseau de la famille des Gaviidae, typique de l’Amérique du Nord et de l’Europe. C’est un oiseau migrateur qui choisit ses aires de reproduction dans les lacs d’Amérique du Nord, du Groenland, d’Islande et de Grande-Bretagne. En hiver, il migre vers les côtes de l’Atlantique Nord et du Pacifique Nord-Est.

Cet oiseau peut mesurer entre 61 et 100 cm de long et son envergure est comprise entre 122 et 152 cm. Son poids varie entre 1,6 et 8 kg. Le plongeon huard moyen peut mesurer 81 cm de long et son envergure est de 136 cm. En termes de poids, il ne dépasse pas les 4,1 kg.

Les caractéristiques physiques du plongeon huard

Le plumage du plongeon huard se caractérise par sa couleur noire au niveau de la tête et du cou. Toutefois, pendant la saison de reproduction, apparaît une bande de couleur blanche en forme de collier au milieu de son cou.

Ses parties supérieures sont également noires, avec une légère teinte blanche. Quant à ses yeux, ils se démarquent par le fait qu’ils sont complètement ronds et d’un rouge profond.

En dehors de la saison reproductrice, ses parties supérieures sont de couleur brune noirâtre et ses parties inférieures, à savoir la gorge et la partie avant du cou, sont blanches. Son bec est droit et bleu noirâtre. Cet élément le distingue du plongeon à bec blanc, dont le bec est légèrement incliné vers le haut et est de couleur jaunâtre.

Un plongeon huard dans l'eau.

Son comportement

Le huard est un oiseau qui attrape sa proie en plongeant. Il atteint des profondeurs de 60 mètres, où il peut rester immergé pendant 3 minutes sans respirer. Parmi leurs proies d’eau douce préférées, on peut citer le brochet, la perche et la truite. Leurs proies d’eau salée sont les sébastes, les salmo trutta et les sardines.

Fait intéressant, ces oiseaux atterrissent dans l’eau sur leur ventre. Ils perdent ainsi de la vitesse en glissant sur l’eau.

Une autre des caractéristiques les plus spéciales de cet animal est qu’il doit parcourir de longues distances pour prendre de l’élan et décoller. Cette particularité est due au fait que ses pattes sont loin derrière son corps, ce qui rend l’atterrissage assez difficile. Ses pattes sont idéales pour la plongée, mais pas pour la marche.

Habitat et nourriture

Le terrain de reproduction du plongeon huard est la partie supérieure du globe, dans des pays comme l’Amérique du Nord, le Groenland, l’Islande et la Grande-Bretagne. En hiver, ces oiseaux migrent vers le sud et vers les eaux côtières de l’Amérique du Nord et de l’Europe, ainsi que vers les côtes du nord-ouest de l’Afrique.

La présence du plongeon huard est un indicateur de la qualité de l’eau, car il préfère généralement les zones propres et cristallines. Quant à son alimentation, on peut dire que c’est un excellent pêcheur.

La majeure partie de son alimentation est constituée de poissons, comme la perche commune e et le poisson-lune dans les lacs du nord. Cependant, lorsque les poissons sont rares, ces oiseaux se nourrissent de crustacés, d’escargots, de sangsues et même de larves d’insectes aquatiques.

Lors de l’hivernage, on a observé que cette espèce se nourrit de petits poissons, comme le courbine de l’Atlantique. Parfois, ces oiseaux se rassemblent en groupes pour chasser les pejerreys.

Reproduction du plongeon huard

En général, cette espèce niche dans les îles des lacs, afin de protéger ses petits des prédateurs terrestres. Cependant, ce mécanisme ne fonctionne pas dans tous les cas, en raison des prédateurs qui parviennent à atteindre ces zones, tels que les goélands, les corvidés et les mouffettes, entre autres.

D’autre part, bien que les adultes ne souffrent pas de prédation par de nombreuses espèces, ils sont des proies faciles pour les loutres de mer en hiver. Ils meurent également suite aux attaques de pygargues à tête blanche.

Pour cette raison, le plongeon huard choisit de défendre son nid en attaquant les intrus. Pour cela, il pique l’abdomen, le dos, la tête ou le cou. La ponte a lieu une fois par an entre avril et juin. La femelle pond 1 à 3 œufs près de l’eau, dans un monticule protégé par les deux parents.

La reproduction du plongeon huard est fascinante.

En somme, le plongeon huard est un oiseau maître dans l’art de la plongée et de la pêche. Cependant, c’est une espèce menacée. De nombreux spécimens ont disparu à cause des pluies acides et de la pollution. Pour cette raison, plusieurs stratégies ont été mises en œuvre pour aider à conserver cette espèce unique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le picage chez les oiseaux : causes et traitement
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Le picage chez les oiseaux : causes et traitement

Le picage chez les oiseaux est une condition clinique très courante des oiseaux domestiques. C'est une pathologie difficile à éradiquer.