7 poissons qui respirent hors de l'eau

De nombreux poissons peuvent respirer hors de l'eau sans problème. L'évolution et l'adaptation ont permis à ces poissons d'exister grâce à la présence de branchies, de poumons et d'autres organes modifiés.
7 poissons qui respirent hors de l'eau

Dernière mise à jour : 17 juillet, 2021

La plupart des poissons ne respirent pas hors de l’eau, car la plupart d’entre eux profitent de l’oxygène dissous dans le milieu aquatique pour l’utiliser dans leur métabolisme, sans avoir à sortir de l’eau. Toutefois, respirer sur terre est une autre possibilité : plusieurs espèces de poissons respirent hors de l’eau.

L’oxygène dissous dans l’eau dépend fortement de la température et de la présence de plantes aquatiques qui le produisent. Normalement, l’eau pénètre dans la bouche du poisson par les branchies et est expulsée, un acte par lequel le corps essaie de retenir ce gaz.

Les branchies sont de fines membranes qui comportent de minuscules trous, et qui ne capturent que les molécules d’oxygène grâce à un processus chimique appelé « osmose ». Nous vous invitons ici à découvrir 7 poissons qui respirent hors de l’eau et qui ont ainsi défié les limites de leurs ancêtres.

Il y a de nombreuses années…

Au début du Dévonien – il y a près de 400 millions d’années – la plupart des espèces de poissons possédaient des organes ressemblant à des poumons qui, chez les espèces plus récentes, ont évolué en vessies natatoires, et dont le but était de contrôler la flottabilité.

Beaucoup de ces poissons se déplaçaient via des nageoires charnues. On pense qu’ils étaient capables de supporter leur poids pendant qu’ils rampaient sous l’eau. C’est ce qu’affirme la National Wildlife Federation.

Cependant, certains de ces poissons utilisaient leurs poumons pour respirer et leurs nageoires pour marcher sur terre. Au fil du temps, ces créatures se sont de plus en plus adaptées à la vie sur terre, donnant naissance à des amphibiens – des animaux terrestres aux pattes pleinement développées. Sont ensuite apparus les reptiles, çes dinosaures, les oiseaux et les humains.

Cependant, cette évolution ne s’est pas déroulée de la même manière chez toutes les espèces. Aujourd’hui, plusieurs poissons de type amphibiens prospèrent le long des côtes marines du monde entier.

Certains scientifiques pensent que ces “poissons terrestres “, capables de survivre dans les airs pendant de longues périodes, fournissent des indices sur la façon dont les vertébrés ont envahi la terre pour la première fois et sur ce qu’aurait pu être l’évolution de la conquête des terres par les animaux aquatiques.

Les poissons qui respirent hors de l’eau

Les poissons de type amphibiens montrent à quel point respirer l’air peut être bénéfique pour ceux qui vivent dans des eaux sèches ou peu riches en oxygène. Ils ont l’avantage d’élargir leur alimentation, d’utiliser la terre comme refuge contre d’autres créatures marines et de survivre à l’exposition à l’air lorsqu’ils s’échouent à terre ou sont piégés dans des eaux peu profondes.

Le succès des premières espèces de poissons sur terre dépendait en partie de la durée pendant laquelle ils pouvaient respirer hors de l’eau. Plus l’intervalle était long, meilleures étaient leurs chances d’éviter certains prédateurs déterminés ou de trouver des eaux plus fraîches.

Lorsque les poissons de type amphibiens d’aujourd’hui arrivent à terre, ils utilisent généralement leurs branchies pour respirer de l’air. Les branchies de ces poissons sont plus grandes que celles des espèces purement aquatiques, ce qui facilite la capacité de prélever l’oxygène de l’air.

Mais il existe des poissons qui ont des poumons pour respirer. D’autres prennent l’air par la bouche et l’expulsent par leurs branchies. En voici quelques exemples.

7 poissons qui respirent hors de l’eau

Les poissons qui respirent hors de l’eau nécessitaient des adaptations évolutives au niveau des organes sensoriels, tels que la peau et les yeux. Par exemple, les poissons purement aquatiques n’ont pas la capacité de voir hors de l’eau, tout comme nous ne parvenons pas à voir sous l’eau. Bien entendu, ces poissons ont également adapté leur façon de respirer.

1. Clinocottus analis, le poisson au sang vert

Clinocottus analis est originaire de l’est de l’océan Pacifique, où il se trouve le long de la côte de Californie et de la Basse Californie. Il mesure jusqu’à 18 centimètres de long, peut vivre jusqu’à 18 mètres de profondeur dans les eaux intertidales rocheuses et est capable de sortir volontairement de l’eau et de respirer sur terre pendant 24 heures.

Cette espèce a un plasma sanguin vert. Sa couleur est due à la biliverdine fortement liée aux complexes de protéiques. Lorsqu’ils sont à terre, ces poissons reçoivent 7 1% de leur oxygène via leurs branchies et leurs membranes orales et 29 % via leur peau. C’est ce que l’on appelle la « respiration cutanée ».

Un poisson.

2. Le genre Periophtalmus, des sauteurs innés

Le genre Periophtalmus vit dans les eaux des mangroves et respire l’air comme un amphibien. Les poissons inclus dans ce groupe sont capables de respirer à travers la peau, la muqueuse buccale, le pharynx et les grandes chambres branchiales.

Ce sont de petits poissons d’Afrique de l’Est et de Chine qui peuvent survivre hors de l’eau pendant 2 jours et demi. De plus, ils sont incroyablement agiles : ils grimpent sur les rochers, sautent d’une racine de mangrove à une autre et sautent par-dessus des côtes humides.

Un combat entre des trémies de boue.

3. Le killi des mangroves, l’un des poissons qui respirent hors de l’eau grâce à ses adaptations

Lorsque les eaux tropicales deviennent très chaudes, ce poisson (Kryptolebias marmoratus) peut aller sur terre, grâce à des adaptations qui lui permettent de respirer de l’air. Sa peau, par exemple, remplit de nombreuses fonctions des branchies.

De plus, cette espèce possède des vaisseaux sanguins cutanés très proches de l’extérieur. Par conséquent, ce poisson est capable d’absorber plus d’oxygène dans le sang, comme l’affirment les experts du National Geographic.

Un des poissons qui respirent hors de l'eau.

4. Le poisson-chat marcheur, le grand marcheur

Ce poisson tire son nom de sa capacité à « marcher » sur de longues distances sur terre, car il est capable de survivre dans cet environnement pendant des heures, voire des jours. Cependant, ce poisson (Clarias batrachus) peut rester vivant hors de l’eau que lorsque sa peau est humide, c’est pourquoi il se déplace normalement sur la terre après de fortes pluies.

De plus, cette espèce possède un organe supplémentaire qui soutient les branchies pour prélever l’oxygène de l’air. Il erre dans les prairies verdoyantes pour chercher une compagne ou de la nourriture ou lorsque sa source d’eau est presque à sec.

Il se déplace en fléchissant son corps et grâce à ses nageoires épineuses qui lui donnent un élan supplémentaire. Il est originaire d’Asie du Sud-Est, mais a été trouvé dans divers endroits aux États-Unis.

Le visage d'un poisson-chat.

5. Protopterus annectens

En plus des branchies, ce poisson a un poumon primitif. En période de sécheresse, les spécimens s’enveloppent dans un cocon muqueux, s’enterrent dans la boue et, lorsque les pluies reviennent, ils  sortent de la terre.

Un protopterus anectens.

6. Le poisson à tête de serpent du Nord

C’est un poisson carnivore envahissant originaire de Chine, de Russie et de Corée. Ce poisson (Channa Argus) peut respirer de l’air et survivre pendant 4 jours sur terre. Il peut rester encore plus longtemps hors de l’eau lorsque l’environnement est humide ou boueux. Cet animal mesure environ un mètre et se déplace sur la terre en déplaçant son corps le long du sol.

Un des poissons qui peuvent respirer sous l'eau.

7. La perche grimpeuse, l’imparable

La perche grimpeuse est originaire d’Asie du Sud-Est et, en plus des branchies, ce poisson (Anabas testudineus  a des poumons semblables à ceux des humains, qui lui permettent de respirer sur terre. Il peut rester jusqu’à 6 jours hors de l’eau, mais il est connu pour hiberner jusqu’à 6 mois dans des environnements boueux.

Cet animal est capable de se déplacer sur terre, de grimper aux arbres – d’où son nom – et d’étouffer les oiseaux et autres poissons s’ils essaient de s’en prendre à lui. Les experts disent qu’apparemment rien ne peut arrêter ce poisson, car il a la capacité de survivre à la fois dans l’eau douce et salée.

Une perche grimpeuse sur fond blanc.

Les poissons qui respirent hors de l’eau peuvent-ils évoluer ?

La National Wildlife Federation déclare que si les adaptations des poissons de type amphibiens d’aujourd’hui nous donnent un aperçu de la façon dont les vertébrés sont passés de la mer au rivage, il est peu probable que ces créatures donneront naissance à de futures espèces terrestres.

La principale différence entre les poissons amphibiens et les poissons qui ont autrefois donné naissance aux amphibiens est, qu’aujourd’hui, il y a déjà des animaux qui vivent sur terre. Exploiter une niche déjà dominée par d’autres espèces n’est pas une tâche facile.

Cependant, ces poissons ne sont pas dans une impasse pour ce qui est de leur adaptation totale à la terre. On peut émettre l’hypothèse que, si pour une raison quelconque la vie sur terre devait cesser, alors il y a une possibilité qu’ils l’envahissent à nouveau. Une police d’assurance évolutive.

Cela pourrait vous intéresser ...
Un tiers des poissons d’eau douce sont en danger d’extinction, selon une étude
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Un tiers des poissons d’eau douce sont en danger d’extinction, selon une étude

Le rapport publié en 2021 sur les poissons d'eau douce en voie de disparition indique que plus d'un tiers de ces poissons pourrait disparaître.