Napoléon : habitat et caractéristiques

Le napoléon est l'un des géants les plus recherchés dans les récifs, au point qu'il est maintenant en danger d'extinction. Découvrez ici pourquoi sa situation est si délicate.
Napoléon : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 06 juillet, 2021

Le napoléon (Cheilinus undulatus) est l’un des plus gros poissons de récif au monde et le plus grand membre de la famille des napoléons. Son nom vient de la bosse sur sa tête, qui ressemble un peu au chapeau de Napoléon Bonaparte.

En raison de sa taille énorme et de ses couleurs vives, c’est l’un des poissons les plus célèbres parmi les récifs. On cherche à la fois à l’observer en plongée et à le capturer, ce qui l’a mis en danger. Si vous voulez approfondir cette problématique et mieux connaître ce magnifique poisson, poursuivez donc votre lecture.

L’habitat du napoléon

Le napolélon est originaire de l’Indo-Pacifique. Il vit dans les eaux chaudes – entre 23 et 28 ºC – et dans les zones profondes des récifs coralliens, à environ 60 mètres de profondeur. Sa vie se déroule dans des espaces obscurcis par la densité de la végétation. Les algues de grand volume le protègent aussi bien des prédateurs que des pêcheurs.

Cependant, ces poissons changent de préférences en fonction de leur degré de maturité. Les jeunes fréquentent les eaux peu profondes. Les adultes, quant à eux, nagent à de plus grandes profondeurs, dans des endroits avec des pentes abruptes, des couloirs et des canaux.

Caractéristiques physiques

Sa taille énorme est l’une des caractéristiques les plus frappantes. Cet animal aquatique peut dépasser les 2 mètres de long et peser 200 kilos. L’espèce présente un dimorphisme sexuel clair : les mâles sont beaucoup plus gros que les femelles.

Le napoléon se distingue également par la protubérance de son front, de forme triangulaire, qui s’accentue également progressivement avec l’âge du spécimen. Il a des lèvres épaisses qui protègent ses dents puissantes, avec lesquelles il brise les coquilles des mollusques qu’il consomme.

Sa coloration attire également l’attention : ses écailles sont bleu électrique, violettes ou vert foncé. Pour cette caractéristique, on observe également des différences entre les deux sexes : les couleurs de la femelle sont moins intenses, comme le gris ou le brun.

Les napoléons ont également des couleurs propres à la jeunesse. A ce stade, il peut avoir des écailles rougeâtres, orangeâtres ou verdâtres.

Un grand napoléon.

Le comportement du napoléon

C’est une espèce sédentaire aux habitudes diurnes. Les poissons-chirurgiens ont un refuge et une zone d’alimentation, et sont assez routiniers, ils ne seront donc pas vus trop loin de leur zone d’alimentation habituelle.

En somme, ce sont des poissons solitaires qui sont confinés à leur aire d’alimentation. Cependant, ils peuvent parfois se regrouper en petits groupes composés de 2 à 4 spécimens.

Alimentation

Cheilinus undulatus est carnivore : il consomme des mollusques, des crustacés et des étoiles de mer. C’est un prédateur opportuniste, car il peut se nourrir de proies toxiques ou qui ont recours à des techniques défensives, comme les épines de l’oursin.

Ses lèvres épaisses le protègent des éventuelles blessures et piqûres de ses proies. Cela, ajouté à la force de ses dents, le rend capable d’écraser les exosquelettes d’oursins, d’étoiles de mer, d’escargots et d’autres espèces sans subir aucun dommage.

Ce régime favorise la conservation de l’espèce, car ce sont des proies que les autres espèces ne veulent pas ou ne peuvent pas consommer. Elle échappe ainsi à la compétition. 

Reproduction

La maturation sexuelle du napoléon est tardive : avant l’âge de5 ou 7 ans, il ne peut avoir de descendance. Cependant, les informations sur leur processus de reproduction sont rares aujourd’hui.

C’est une espèce hermaphrodite, elle naît donc avec les deux organes reproducteurs. Cependant, selon les caractéristiques du groupe dans lequel ces spécimens sont nés, un spécimen peut changer de sexe avant d’atteindre sa maturité.

Les mâles nés mâles ne changent pas tout au long de leur vie, mais les femelles, en l’absence de mâles, peuvent devenir des mâles. Lorsque cela se produit, on dit que le spécimen est devenu un super-mâle.

Les super-mâles sont plus gros et plus colorés que les mâles jeunes. Ils attirent un groupe de femelles avec lesquelles ils se reproduisent et, en plus, ils se comportent de manière territoriale dans la zone dans laquelle ils frayent.

Dans le cas des femelles, elles iront dans un cours d’eau à proximité, dans lequel elles frayeront afin que les œufs éclosent dans une zone proche de la surface, et un peu à l’écart de leur zone à l’intérieur du récif. Elles ne prodiguent pas de soins parentaux.

Le statut de conservation du napoléon

Le napoléon est actuellement classé “En danger” sur la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et est inscrit à l’Annexe II de la CITES. Les populations les plus menacées se trouvent aux Philippines et au large des côtes de la Malaisie et de l’Indonésie, où des poissons de récif vivants sont régulièrement commercialisés.

Les menaces

Les menaces qui découlent de l’action humaine sont liées à la pêche non durable. Il existe deux façons de chasser dans leurs régions : avec un harpon et en diluant des produits chimiques.

Cette dernière stratégie consiste à répandre du cyanure pendant la nuit dans les zones où se trouve le napoléon. Ce poison provoque la paralysie du poisson, de sorte que le plongeur peut l’attraper sans danger. Cette tactique attaque non seulement les napoléons, mais endommage également le corail et la flore et la faune.

Il arrive que les pêcheurs détruisent directement le corail pour trouver un napoléon, soit avec des outils, soit avec de la dynamite.

Conservation

La préservation de Cheilinus undulatus est une initiative de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui lui a conféré le statut d’espèce menacée. Des projets juridiques et de conservation ont été lancés pour empêcher son extinction dans son aire de répartition d’origine.

Depuis 1995, la République des Maldives a interdit l’exportation de l’espèce, limitant ainsi sa chasse intensive. En conséquence, les populations de napoléons ont augmenté de façon spectaculaire au cours des 9 dernières années.

La santé de l’écosystème corallien s’est également améliorée dans certaines zones.

Un napoléon avec un plongeur.

Cependant, d’autres pays n’ont pas interdit leur chasse pour des raisons économiques, de sorte que la population générale de napoléons continue de décliner. Les pressions internationales — qui découlent des pressions démographiques — pour sa protection sont le dernier espoir de ce magnifique poisson pour qu’il puisse continuer à naviguer sur les récifs.

Cela pourrait vous intéresser ...
Poisson-ange royal : habitat et caractéristiques
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Poisson-ange royal : habitat et caractéristiques

Le poisson-ange royal est un poisson qui vit dans les récifs coralliens et qui change de couleur au fur et à mesure qu'il grandit.



  • Russell, B. (Grouper & Wrasse Specialist Group). 2004. Cheilinus undulatusThe IUCN Red List of Threatened Species 2004: e.T4592A11023949. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2004.RLTS.T4592A11023949.en. Downloaded on 02 July 2021.
  • Randall, J. E., Head, S. M., & Sanders, A. P. (1978). Food habits of the giant humphead wrasse, Cheilinus undulatus (Labridae). Environmental Biology of Fishes3(2), 235-238.
  • Sadovy de Mitcheson, Y., Suharti, S. R., & Colin, P. L. (2019). Quantifying the rare: Baselines for the endangered Napoleon wrasse, Cheilinus undulatus, and implications for conservation. Aquatic Conservation: Marine and Freshwater Ecosystems29(8), 1285-1301.
  • Poh, T. M., & Fanning, L. M. (2012). Tackling illegal, unregulated, and unreported trade towards Humphead wrasse (Cheilinus undulatus) recovery in Sabah, Malaysia. Marine Policy36(3), 696-702.