Ramirezi : habitat, caractéristiques et soins

Le ramirezi est l'un des plus beaux cichlidés. Cependant, il a des exigences particulières qui doivent être prises en compte.
Ramirezi : habitat, caractéristiques et soins

Dernière mise à jour : 09 juillet, 2021

Le ramirezi (Mikrogeophagus ramirezi) est une espèce d’eau douce appartenant à la famille des cichlidés (Cichlidae), un taxon qui rassemblerait environ 3000 espèces différentes, dont environ 1650 ont été décrites. Les discus (Symphysodon), les Ptherophyllum et les oscars (Astronotus ocellatus) sont d’autres cichlidés connus.

Les cichlidés sont des poissons très répandus dans le monde des aquariums, car ils regroupent une série d’espèces au beau port, à la personnalité marquée et aux cortèges reproducteurs les plus intéressants. Cependant, ce ne sont pas des espèces faciles à entretenir, car elles ont des exigences assez spécifiques. Apprenez-en plus ici.

L’habitat du poisson ramirezi

Avant de s’attarder sur les soins en aquarium de cette espèce, il est bon de passer en revue ses particularités biologiques en milieu naturel. Avoir des connaissances sur son écosystème réel permet de mieux appréhender ses soins en captivité.

Le poisson ramirezi vit dans des plans d’eau chauds et légèrement acides, en Colombie et au Venezuela (Amérique du Sud), plus précisément dans le système fluvial de l’Orénoque. On estime qu’il existe des spécimens au Brésil et dans d’autres régions plus éloignées de ce réseau fluvial, mais cela reste encore à vérifier.

Son aire de distribution la plus claire est limitée à la région de Los Llanos, divisée entre la Colombie et le Venezuela. Cette écorégion a un climat de savane tropicale, avec une saison des pluies entre mai et novembre. Le paysage typique est composé d’herbes et de plans d’eau dispersés, avec quelques arbres et forêts séparés entre eux.

Les ramirezis prolifèrent dans cet environnement. Une région tropicale avec une végétation basse abondante et des pluies saisonnières.

Un ramirezi.

Caractéristiques physiques

Le poisson ramirezi se distingue par sa beauté sur tous les fronts possibles. C’est un cichlidé nain avec un corps comprimé, une silhouette fusiforme. Toutefois, sa forme générale est un peu plus arrondie et aplatie par rapport aux autres espèces.

Sa nageoire dorsale est très saillante chez les mâles et elle possède 3 rayons noirs très marquées. Les mâles mesurent généralement 7 centimètres de long, tandis que les femelles mesurent seulement 5,5 centimètres de long.

Cette espèce est considérée comme “naine” par rapport aux autres cichlidés. Par exemple, un oscar adulte peut facilement mesurer 36 centimètres.

Quoi qu’il en soit, ce qui attire le plus l’attention de ce petit animal, c’est sa couleur. Le corps du ramirezi est dominé par des teintes chaudes, allant du jaune vif au bleu métallique, ainsi que des tons rouges et crèmes.

La bande noire qui traverse verticalement sa tête est une caractéristique très remarquable de cette espèce. Tout comme ses yeux rouge vif et ses nageoires bleuâtres.

Dimorphisme sexuel

L’idéal est d’acquérir un couple, car les mâles peuvent s’attaquer et se rendre la vie impossible. La distinction entre les deux sexes est très simple si l’on prend en compte les consignes suivantes :

  1. Les rayons noirs de la nageoire dorsale sont  plus prononcés chez les mâles que chez les femelles.
  2. Les femelles présentent une tache rose dans la région ventrale, encore plus évidente pendant la saison de reproduction. Chez les mâles, cette zone est constamment jaunâtre.
  3. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Les variétés commercialisées

En raison de divers croisements sélectifs au fil du temps, il existe des ramirezis aux couleurs et formes atypiques. Nous vous en présentons quelques-uns :

  • Ramirezi bleu électrique : sa coloration bleu métallique est beaucoup plus prédominante que chez les variétés sauvages.
  • Ramirezi doré : les tons jaunes et crème dominent. Autrement, il est très similaire au spécimen normal.
  • Ramirezi balloon : son motif de coloration est similaire à celui du type sauvage, mais il a une forme beaucoup plus aplatie et il est plus petit.
  • Ramirezi velo : cette variété se distingue par des nageoires plus longues et plus prononcées.

En règle générale, nous ne recommandons pas fortement d’acquérir des morphotypes atypiques. Notamment ceux qui présentent des changements morphologiques drastiques – tels que le ramirezi balloon.

La consanguinité et l’élevage sélectif peuvent avoir des conséquences néfastes sur les spécimens à long terme. N’achetez ces variétés uniquement auprès d’éleveurs de confiance.

Un ramirezi.
Un ramirezi balloon.

Comportement

Les cichlidés sont réputés pour leur territorialité et leur agressivité, mais le ramirezi est l’exception qui confirme la règle. Cette espèce sera la vedette de tout aquarium et s’entendra avec de nombreuses petites espèces tropicales.

Bien sûr, il est totalement déconseillé de mélanger les ramirezis avec d’autres cichlidés, car ils ne s’entendront pas du tout. L’idéal est de n’ajouter qu’un seul couple à l’aquarium, car cette espèce est monogame et les mâles sont très territoriaux.

En revanche, ils n’ont aucune préférence pour des sections spécifiques, ils nageront donc dans toute la colonne d’eau pendant la journée. Ils font partie des poissons les plus actifs et avec le plus de personnalité.

Préparation de l’aquarium

Bien que le poisson ramirezi soit petit, il ne faut pas oublier qu‘il s’agit d’une espèce très active et dynamique. Par conséquent, la taille minimale d’un réservoir pour accueillir un couple doit être de 60 litres.

De plus, ces animaux préfèrent un substrat sablonneux et fin, et un paysage à la décoration la plus naturelle possible. Lorsqu’il s’agit d’ajouter des plantes à l’aquaarium, les maîtres les plus expérimentés ont tendance à opter pour les genres Microsorum, Taxiphyllum, Cryptocoryne et Anubias.

Il est également recommandé d’ajouter des troncs et des branches spécifiques pour réservoirs, ainsi que des rochers et des grottes. Ces cichlidés adorent se cacher et faire leur propre tanière, notamment pendant la saison de reproduction.

D’autre part, l’aquarium doit avoir un filtre puissant, mais qui ne crée pas un débit d’eau trop fort. Idéalement, vous devriez le nettoyer suffisamment pour ne pas avoir besoin de changer plus de 10 à 15 % de l’eau chaque semaine. Des changements d’eau massifs peuvent sérieusement nuire à la santé de ces poissons et les stresser.

De nombreux maîtres choisissent d’ajouter des feuilles séchées au fond de l’aquarium. Cela, en plus de donner au réservoir un aspect plus naturel, aide à générer une acidité dont l’espèce a besoin.

Les paramètres de l’aquarium

Une fois l’aquarium prêt, il faut attendre environ un mois avant d’ajouter un couple de ramirezis. Il est nécessaire que l’eau acquière les propriétés minimales pour son habitabilité, alors ne soyez pas pressé.

D’autre part, s’ils doivent faire partie d’un aquarium déjà formé, assurez-vous que les paramètres de l’aquarium sont adaptés à leurs besoins. Voici les exigences minimales des poissons ramirezi en captivité :

  • Température : la plage idéale se situe entre 26°C et 29°C. Pour atteindre ces niveaux en permanence, il est conseillé d’acheter un chauffage spécifique pour aquarium.
  • pH : les valeurs idéales se situent entre 5,2 et 6,7, bien que ces poissons tolèrent une fourchette de 4,0 à 7,0. L’ajout de feuilles séchées peut aider à acidifier un peu l’environnement de l’aquarium. Cela donnera à l’eau une teinte brunâtre, mais il n’y a rien d’inquiétant à cela.
  • Compagnons d’aquarium : ces poissons ne sont pas très agressifs, mais leurs exigences ne facilitent pas le choix des compagnons. Certaines espèces de tétras, néons et corydoras s’adaptent bien à leur type d’eau, mais vérifiez d’abord auprès d’un professionnel.

Si vous maintenez ces paramètres dans leur fourchette normale, un couple Ramirezi peut vivre dans un environnement familial sain et heureux pendant 2 à 4 ans. Gardez cela à l’esprit.

L’alimentation du Ramirezi

Les ramirezis sont omnivores, bien qu’ils tirent particulièrement profit d’une alimentation principalement protéinée. Idéalement, il faut nourrir ces poissons une fois par jour en alternant entre des invertébrés vivants ou morts et des végétaux. Les larves de moustiques congelées, les artémias ou les daphnies raviront ces poissons.

Il est nécessaire d’alterner de la nourriture vivante avec de la matière végétale. Cela évitera les problèmes liés à une consommation constante de protéines.

Reproduction

Ces animaux sont très étranges en matière de reproduction. Comme le reste des cichlidés, les ramirezis forment des couples monogames une fois qu’ils atteignent la maturité sexuelle et ont une dynamique de parade nuptiale spécifique.

Par conséquent, si vous souhaitez élever deux spécimens, vous devez les retirer du réservoir communautaire et les placer dans une configuration spéciale. Cependant, la reproduction de cette espèce peut être assez difficile.

En effet, les œufs ont tendance à être abîmés par des agents fongiques, et les couples peu expérimentés mangent souvent leurs œufs par erreur ou en raison du stress. Les chances que quelque chose se passe mal sont plus élevées chez les variétés “commerciales”, car la consanguinité et les croisements sélectifs compliquent la reproduction.

En captivité, il n’y a pas de moment précis où le cycle de reproduction commence. Il est approprié de garder les poissons dans l’aquarium communautaire jusqu’à ce qu’ils forment un couple et commencent à chercher un endroit abrité pour partager un moment intime.

A ce moment-là, il est indispensable de les sortir de l’aquarium et de préparer leur propre aquarium. Ce dernier doit comporter plein de cachettes et de plantes naturelles.

Une fois la fécondation externe effectuée, les 100 à 300 œufs produits par la femelle adhèrent à une surface solide, comme une feuille ou un gros rocher. L’incubation ne dure que 3 jours environ, et les deux parents prodiguent tous deux des soins parentaux.

Pendant les premiers jours, les larves n’ont besoin d’aucun type de nourriture et restent au fond du bac. Quand elles commencent à nager, elles doivent manger des aliments microscopiques spécifiques pour les bébés cichlidés. Lorsqu’elles sont assez grosses, elles peuvent commencer à manger des artémias et d’autres invertébrés aquatiques vivants.

Zoomez sur un poisson ramirezi.

En somme…

Le poisson ramirezi est l’un des cichlidés les plus beaux et les plus accessibles du monde des aquariums. Un couple peut vivre heureux et sans problème dans un réservoir communautaire, mais il faut faire attention aux paramètres de l’eau. Les conditions idéales pour un ramirezi peuvent ne pas être idéales pour les autres poissons.

Pensez toujours à acheter vos poissons dans des installations fiables qui assurent l’élevage en captivité des spécimens. Autrement, cela revient à soutenir de manière indirecte le retrait des animaux de leur environnement naturel à des fins économiques.

It might interest you...
Poissons cartilagineux : habitat, types et caractéristiques
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Poissons cartilagineux : habitat, types et caractéristiques

Les poissons cartilagineux agglomèrent des espèces telles que les requins, les raies et les chimères. Leur histoire évolutive est fascinante.