6 erreurs liées au dressage de votre chien

13 avril, 2018
L'éducation et le dressage de votre chien sont des sujets d'une importance capitale car ils peuvent générer des problèmes s'il ne sont pas faits de manière appropriée. C'est pour cela que dans cet article vous retrouverez les 6 erreurs de dressage de votre chien et comment les éviter.

Demander de l’aide à un pseudo-expert

La première fois que votre chien est arrivé chez vous, surtout si c’est votre premier animal de compagnie, vous avant sans doute paniqué un peu. Prêt à tout, vous avez appel à n’importe quelle personne susceptible d’en savoir plus que vous. Que ce soit un ami qui a lu des livres, en passant par le voisin du cinquième qui a des chiens depuis tout petit et qui pense tout savoir.

 

Oubliez tout cela : le mieux est de faire appel à un vétérinaire. C’est le seul à pouvoir vous certifier l’état de santé de votre animal et à vous conseiller pour agir en conséquence. Il pourra même vous mettre en relation avec des dresseurs professionnels.

Envahir le chiot avec des mots et des attentions

L’une des erreurs les plus communes que vous commettez surement au début pour ce qui est de l’éducation de votre chiot est que depuis qu’il est entré chez vous, vous le traitez comme s’il était un bébé quand vous le prenez dans vos bras, que vous le dorlotez ou lui susurrer des mots doux.

Ainsi, il est préférable que vous laissiez le chien découvrir le nouvel environnemen

Un animal chez le vétérinaire
t. La maison est nouvelle pour lui, il a des lieux sans fin à découvrir, des nouvelles odeurs, des saveurs et d’autres personnes.
Tout est nouveau pour lui, laissez-le explorer !

Commencer le dressage tard

Il faut tout d’abord laisser le chien découvrir la maison, l’environnement et la famille. Cependant, vous ne devriez pas trop retarder son éducation. On affirme que le chien n’assimile rien jusqu’à ses 6 mois. Or, en réalité son apprentissage commence dès les premiers instants et ne s’arrête jamais. Ne pas commencer le dressage de manière anticipée serait une grande erreur.

En effet, les animaux ont besoin de constance et il faut être patient pour bien les éduquer.

Punir les erreurs

La sagesse populaire a parfois raison : “on chasse plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre”. La punition ne créera jamais un meilleur apprentissage chez votre chien. Il rendra la tâche plus compliquée et moins efficace que le renforcement positif, en plus de l’effrayer et le faire prendre ses distances.

 

Il ne faut pas frapper votre chien avec un journal enroulé quand il fait ses besoins dans la maison. En revanche, vous devriez le récompenser quand il les fait dans la rue. Vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.

Ne pas le gronder quand il vous mordille

C’est une croyance très commune que le chien “joue à mordre” car il a des dents et bien entendu il les utilise, tout comme il utilise ses pattes et sa queue pour vivre et s’exprimer. Une erreur très commune est de ne pas contrôler les mordillements et de laisser l’animal devenir un adulte qui ne se contrôle pas quand il mord.

Dressage de votre chien

C’est l’un des rares cas dans lesquels le renforcement négatif peut se justifier. En revanche, la punition ne peut jamais être le fait de frapper l’animal ni de lui crier dessus.  Il s’agirait de la maltraitance.

Si la morsure se produit pendant le jeu (ce qui est le plus commun) il faut l’interrompre et montrer la douleur. Il faut prendre en exemple deux chiots qui jouent. Quand l’un mord l’autre plus fort que ce qu’il est censé faire, le mordu émet un cri de douleur et ils arrêtent.

Ignorer ou rester attentif à tout ?

Il est connu qu’il est difficile de se contenter du juste milieu. Beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie peuvent pêcher en étant trop flexibles ou trop stricts. Ainsi, il ne faut pas penser à votre chien comme un simple sujet. Pas non plus comme le centre de tout. Comme disait Aristote : “dans la décision médiane se trouve la vertu”.