Sport canin : connaissez-vous le "dogdancing" ?

25 septembre, 2020
Nous vous invitons ici à découvrir ce qu'est le dogdancing.

Les sports canins ne sont pas dédiés qu’aux chiens. Le maître y joue un rôle très important. Il faut prendre en compte qu’il faut non seulement entraîner l’animal pour la réalisation de l’activité sélectionnée, mais le maître doit également participer. C’est le cas du dogdancing.

Le dénommé dogdancing est l’un des sports les plus amusants que nous pouvons pratiquer avec notre ami canin. Il consiste à créer une chorégraphie musicale qui démontre non seulement nos compétences physiques et créatives, ainsi que celles de notre chien, mais aussi la complicité existante. La coordination et l’entente mutuelle, des fruits de beaucoup d’entraînement, sont les clés.

Néanmoins, bien qu’il faille beaucoup travailler à la maison pour obtenir de bons résultats, le principal objectif de ce sport reste le divertissement, aussi bien pour le maître que pour l’animal.

Les origines du dogdancing

Deux chiens en train de courir sur la pelouse.

Ce sport canin qui provient des États-Unis date de 1989. C’est une tentative d’introduire des éléments plus créatifs dans la catégorie d’exercices “d’obéissance”. Il existe aujourd’hui des tournois de dogdancing au niveau national et international.

Le dogdancing tel que nous le connaissons aujourd’hui est né en 2009 en Allemagne. Certes, il ne jouit pas du même prestige que d’autres disciplines du sport canin. Il s’est néanmoins popularisé ces dernières années.

C’est une activité relativement récente. Par conséquent, ses règles sont en constante évolution. Il n’existe cependant pas de mouvements standardisés, puisqu’il s’agit principalement de promouvoir la créativité.

Parmi les preuves de ce succès, on peut notamment citer le triomphe, en Allemagne, du dogdancer Yvo Antoni au concours de talents Das Supertalent en 2009. Dans cette émission télévisée, le public choisit son talent favori parmi des milliers de candidats qui présentent toutes les semaines un spectacle personnel. Parmi de nombreux candidats, la chorégraphie harmonieuse et les jongles extraordinaires de Yvo et de sa chienne Primadonna ont captivité le public allemand.

Les mouvements et figures du dogdancing

Il n’existe aucun mouvement considéré obligatoire, mais tout dépend de l’organisation de l’évènement. Dans certains cas, il y a des parcours et des mouvements qui doivent être réalisés pour monter sur les marches du podium de la compétition ou de l’évènement. C’est pourquoi il est important de s’informer sur les bases de chaque compétition avant de se présenter.

Parmi les mouvements, on peut notamment citer le Heeling, où le chien marche avec son maître. Il marche en arrière, sur deux pattes, tourne, et ce, à des vitesses différentes. Ces mouvements nécessitent des heures d’entraînement et beaucoup de patience.

Cela est vrai même si on recherche le divertissement avant tout. La concentration et la complicité sont des facteurs déterminants pour une bonne prestation. Les autres qualités requises sont l’agilité, l’obéissance, la discipline, entre autres.

Les premiers pas dans le dogdancing

Nous pouvons tous commencer ce sport. Il n’y a pas besoin d’être un grand danseur ni que notre chien soit très préparé. Avec une petite dose de patience et différents renforts positifs, nous obtiendrons de meilleurs résultats. Un minimum de discipline est également fondamental. Autrement dit, nous devons faire en sorte que notre chien obéisse facilement aux ordres basiques.

Il est également très utile d’essayer plusieurs genres musicaux, afin de découvrir auquel d’entre eux notre ami canin est le plus réceptif.

L’influence du cinéma

Un chien en train de courir sur la pelouse.

Comme dans de nombreuses autres activités dans la vie, l’influence du cinéma est souvent décisive. Dans ce sens et en ce qui concerne la réalisation de chorégraphies avec notre chien, le film Black Swan de Darren Aronofsky a réveillé l’intérêt pour le ballet.

Dans le monde des amis des chiens, cela a débouché sur la danse avec son animal en créant une chorégraphie dans laquelle le chien et son maître dansent en rythme sur une chanson.

Motiver l’animal

Les pas des chiens les plus utilisés en dogdancing sont souvent la marche en arrière, le slalom entre les jambes du maître, les sauts et les tours, et parfois les figures acrobatiques dans l’air.

Le plus important est la motivation du chien : il n’est pas nécessaire de choisir une race en particulier. Bien que la création d’une chorégraphie extraordinaire requiert de longues répétitions, nous sommes certains que vous observerez des progrès dès le premier entraînement.