Chienne agressive après l'accouchement : causes et solutions

Une chienne qui se montre agressive après l'accouchement est généralement un signal d'alerte. Découvrez ici quelle en est la cause et comment y remédier.
Chienne agressive après l'accouchement : causes et solutions

Dernière mise à jour : 25 juillet, 2021

La naissance de chiots à la maison est aussi bouleversante que joyeuse. Cependant, l’envie de prendre les petits dans nos bras et de leur donner de l’attention peut amener une chienne à être agressive. Comment cela se fait-il, certains se demanderont, si la chienne a toujours eu confiance en son maître ?

L’accouchement n’est pas seulement un moment spécial pour la famille : la chienne traverse une étape extrêmement douloureuse et subit une série de changements hormonaux qui modifient son comportement. L’agressivité est tout à fait naturel ; nous, les humains, devons donc nous adapter. Nous vous disons ici comment.

Pourquoi ma chienne est-elle agressive après l’accouchement ?

Il peut être surprenant, voire effrayant, de voir qu’une chienne habituellement calme et aimante devient agressive après l’accouchement. Il est facile de deviner que l’instinct qui l’anime est la protection de ses chiots, puisque elle se montre agressive lorsque quelqu’un s’approche d’eux.

Pendant la grossesse, les niveaux de progestérone dans le sang de la chienne sont élevés, car c’est l’hormone qui est sécrétée pour le processus de gestation. Au moment de l’accouchement, la pression d’un chiot contre le col de l’utérus crée un pic d’ocytocine, l’hormone responsable des contractions.

À ce stade, la progestérone chute et l’ocytocine reste élevée pendant le travail d’accouchement et l’allaitement. En plus des processus d’accouchement et de ségrégation du lait, cette hormone favorise la création du lien mère-enfant, ce qui explique le comportement protecteur de la femelle avec sa progéniture.

Une chienne allaite ses chiots.

Chienne agressive : le stress post-partum

Une chienne agressive après l’accouchement n’est pas seulement agressive à cause du changement hormonal : elle peut être stressée. Lorsqu’elle s’occupe de ses chiots, la tranquillité d’esprit est essentielle pour elle.

Si la femelle n’est pas à l’aise, vous la verrez cacher ses petits ou les déplacer vers un autre endroit. Elle se montrera aussi agitée, ou bien agressive envers les autres membres de la famille.

L’anxiété, une autre cause possible

Il est relativement normal de voir des comportements anxieux chez la chienne après l’accouchement, surtout s’il s’agit du premier accouchement. Vous pouvez entendre la mère gémir, trembler ou toiletter excessivement ses chiots.

Il est également possible qu’elle soit craintive lorsque vous vous vous approchez de la portée. Mais cela dépend de la personnalité de la chienne.

Si vous la voyez peu sûre d’elle lorsqu’elle s’occupe des chiots, vous pouvez l’aider en renforçant chaque action de toilettage qu’elle fait avec de bons mots et de bons gestes. Si, en revanche, ses soins sont excessifs, essayez de la distraire avec des stimuli positifs frappants.

D’un autre côté, si le chien est particulièrement agité et tremble constamment, ce n’est peut-être pas de l’anxiété, mais un problème clinique, comme l’ éclampsie. En cas de symptômes atypiques persistants, vous devez l’emmener immédiatement à la clinique.

Chienne agressive après l’accouchement : que faire ?

Le plus important est de s’assurer que la chienne est calme, surtout pendant la première semaine après l’accouchement. Pour ce faire, vous pouvez suivre les conseils suivants :

  1. Ne touchez pas les chiots au-delà de ce qui est strictement nécessaire.
  2. Éloignez sa zone de naissance de tous les membres de la famille, y compris des autres animaux qui vivent avec vous.
  3. Évitez de surprendre la mère. Parlez-lui avant d’entrer dans la pièce, toujours d’une voix calme et en vous approchant lentement.

Le comportement post-partum chez les chiennes

Il existe d’autres comportements liés à des troubles pendant le post-partum d’une chienne. Même si elle ne se montre pas agressive, vous devez être conscient du moindre signe de maladie, car il peut s’agir d’une urgence vétérinaire. Voyons quelques exemples.

Comportement léthargique

Certaines chiennes s’adaptent facilement et ne montrent aucun signe de stress ou d’anxiété, mais trop d’inactivité peut être inquiétante. La léthargie diffère de la tranquillité lorsque les mouvements de la mère sont lents et que les petits sont négligés.

Cette léthargie peut être due à une mammite – une infection des seins – ou à d’autres maladies. Dans ce cas, vous devez emmener l’animal chez le vétérinaire, mais pas avant d’avoir protégé les chiots dans un endroit chaud et calme.

Excavation en dehors du lieu de l’accouchement

La mère essaiera de créer un endroit confortable pour elle et ses chiots, il est donc normal de la voir « salir » son enclos de mise bas, gratter le sol ou déplacer des couvertures et des serviettes. Cependant, lorsque le comportement de creusement se produit à l’extérieur de l’enclos, il peut s’agir d’anxiété.

Ce comportement indique que la chienne ne se sent pas en sécurité à l’endroit actuel, elle essaie donc d’agrandir ou de déplacer son espace. Elle cherchera un endroit isolé – armoires, coins, etc. – et essaiera d’y emmener les chiots. Si cela se produit, trouvez-lui un endroit plus calme et plus sûr.

Cannibalisme

C’est un comportement très difficile à voir. La chienne peut avoir l’impression que les chiots la mettent, elle et le reste de la portée, en danger face à des prédateurs. Certaines mères du règne animal manifestent un instinct de cannibalisme qui leur permet d’assurer le succès futur de la progéniture.

Être témoin d’un tel acte est vraiment bouleversant, mais ne perdez pas votre sang-froid. Protégez les chiots survivants en les gardant dans un endroit chaud et calme. Plus tard, regroupez-les sous surveillance pour voir si la mère les accepte. Si ce n’est pas le cas, vous devrez vous-même vous occuper des chiots.

Si les chiots peuvent allaiter pendant ces périodes, n’oubliez pas de les encourager à uriner et à déféquer, car c’est généralement la mère qui le fait lorsqu’elle les nettoie.

Excréments aux mauvais endroit

La mère se soulagera toujours en dehors de l’enclos, car elle souhaite garder l’espace propre pour ses chiots. Il est même possible que vous la voyiez manger ses selles. Cependant, après l’accouchement, elle peut se sentir tellement fatiguée qu’elle n’a pas le courage de sortir de son lieu de repos pour uriner ou déféquer.

Si ce comportement se prolonge dans le temps, cela peut être un signe indiquant que quelque chose ne va pas. La femelle a peur de laisser ses petits seuls, ou elle peut même souffrir d’une infection au niveau des voies urinaires lors de l’accouchement.

Si cela se produit, étalez des lingettes et autres matériaux jetables autour de son lieu de repos pour le nettoyer périodiquement. S’il s’agit d’anxiété, vous pouvez renforcer sa progression, mais il est très important d’écarter d’éventuels maux physiques.

Une chienne.

Bien vivre une grossesse et le post-partum n’est pas chose facile. Bien que la meilleure chose pour la chienne soit toujours la stérilisation, si vous vous retrouvez dans une telle situation, le meilleur conseil sera toujours de recevoir l’aide d’un vétérinaire. Votre chienne vous remerciera plus que quiconque.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment gronder un chiot ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Comment gronder un chiot ?

Il n'est pas bon de gronder un chiot en utilisant la violence. La discipline est importante, mais il existe d'autres méthodes pour corriger un comp...



  • Angulo, S. M. (2006). El parto de la perra. Profesión veterinaria16(63), 34-38.
  • Pinedo, A., & Orderique, L. (2001). Complicaciones maternoperinatales de la preeclampsia-eclampsia. Revista Peruana de Ginecología y Obstetricia47(1), 41-46.