La rééducation d'un chien agressif

05 février, 2020
Un chien agressif peut être rééduqué si nous trouvons la cause de cette agressivité et la traitons en essayant de comprendre l'animal.
 

L’agressivité chez les chiens est un problème courant, surtout chez ceux qui n’ont pas eu une bonne socialisation en tant que chiots ou qui ont été traumatisés par quelque chose. Cependant, il est possible de procéder à la rééducation d’un chien agressif si on identifie la racine du problème et qu’on s’adresse au bon professionnel.

Qu’est-ce que l’agressivité chez les chiens ?

L’agressivité est la tendance à agir ou à réagir violemment. Ce comportement se produit chez toute espèce animale dans une situation menaçante, en réponse à la peur. Dans une certaine mesure, il est naturel pour un animal de survivre dans l’environnement avec un peu d’agressivité.

Lorsque l’agressivité fait partie de la vie quotidienne du chien et affecte les situations normales, l’animal a un problème d’agressivité.

L’agressivité est un type de comportement perturbateur. C’est-à-dire que c’est ce comportement qui ne permet pas le développement normal de la vie du chien ou des personnes qui vivent avec lui. D’autres comportements perturbateurs sont les mauvaises aptitudes sociales, la peur, le jeu inapproprié ou une mauvaise gestion du stress.

Un chien agressif peut s’attaquer à lui-même, à d’autres animaux, à d’autres personnes ou même aux personnes avec qui il vit.

Un chien agressif nécessitant une rééducation
 

Causes et types d’agression

L’agressivité peut avoir des origines différentes selon les individus. Trouver la cause est très important. Il s’agit de la première étape de la rééducation d’un chien agressif.

  • Causes organiques : douleur, problèmes du système nerveux ou problèmes physiologiques
  • Peur
  • Hiérarchie
  • Évitement : l’impuissance ou la colère apprise par frustration survient lorsque l’animal tente d’éviter une situation à laquelle il ne peut pas échapper
  • Territorialité
  • Maternité/paternité ou défense de la progéniture
  • Protection des ressources
  • Redirection : l’agression finit par s’appliquer à un individu qui n’était pas impliqué dans le conflit
  • Prédation: ce sont des réactions instinctives de chasse, très présentes chez certains chiens
  • Idiopathique : sans causes claires, l’agression n’est pas attribuée à un antécédent clair. Ce sont des chiens qui sautent par-dessus presque tout ; si le cas est approfondi, la cause peut être trouvée, mais ce n’est pas un type d’agressivité très fréquent
  • Induite par le jeu
  • Intraspécifique : destinée aux chiens avec lesquels vous vivez ou à d’autres chiens

Le stress est un précurseur très fort de l’agression canine : un chien avec beaucoup de stress accumulé dû à son mode de vie, au manque de stimuli ou à l’enrichissement de son environnement, ou un chien qui ne sait pas gérer ces situations, peut devenir agressif.

Comment fonctionne la rééducation des chiens agressifs ?
 

Comment la rééducation d’un chien agressif se passe-t-elle ?

Comme le mot lui-même l’indique, l’élimination de l’agressivité est une “éducation”. Il est nécessaire d’éduquer un chien afin qu’il puisse profiter de toutes les situations que son environnement présente. Par conséquent, un chien agressif a besoin d’un éducateur professionnel, et non d’une formation.

Les techniques de dressage de chiens peuvent être dangereuses si elles sont pratiquées par une personne qui ne connaît pas le sujet. Il est préférable de s’adresser à un professionnel qui trouvera la technique qui convient le mieux au chien.

Il existe différentes techniques de rééducation d’un chien agressif, pour lesquelles il est toujours nécessaire de commencer par l’observation et la communication avec le chien. En voici quelques-unes :

  • Thérapie de réduction du stress : c’est celle qui demande le plus de travail, mais elle réduit l’anxiété du chien dans différentes situations. Par exemple, utiliser la nourriture lente aux heures de repas, augmenter considérablement l’enrichissement de l’environnement, travailler sur la socialisation avec les chiens et les gens, augmenter le temps des promenades où le chien peut aller et sentir ce qu’il veut, etc
  • Habituation et désensibilisation : l’exposition prolongée mais de façon progressive au même stimulus finit par habituer l’animal à ce stimulus
  • Conditionnement : il peut être utilisé pour conditionner le chien de manière positive, en augmentant ou en diminuant le comportement que nous souhaitons
 

Enfin, par le biais de l’extinction, nous éliminons un comportement en retirant le renforcement à une réponse. Par exemple, quand on joue et que le chien commence à mordre, on arrête de jouer. Nous pouvons chercher une réponse alternative, comme par exemple, au lieu de nous mordre nous, il peut se rediriger vers un objet. De plus, nous pouvons choisir de contrôler ses impulsions, ses morsures, son anxiété alimentaire ou sa façon de jouer.

 

  • Schwartz, C. El comportamiento del perro. L’Hospitalet, Editorial Hispano Europea, 2005
  • X. Manteca J, A. Sarde. Diagnóstico de los diferentes tipos de agresividad del perro dirigida hacia las personas. Clínica veterinaria de pequeños animales. Volumen 12, número 4. Octubre/ Diciembre 1992.
  • Portalveterinaria. Etiología, diagnóstico y tratamiento de la agresividad canina.
  • Habla con ellos. Educación y adiestramiento canino.