Pourquoi mon chien adulte mord-il mon chiot ?

Si votre chien adulte mord votre chiot, vous devez intervenir le plus tôt possible, car cette situation peut causer de graves blessures. Nous vous expliquons ici ce que vous pouvez faire.
Pourquoi mon chien adulte mord-il mon chiot ?

Dernière mise à jour : 04 octobre, 2021

Lorsque l’on a déjà un chien adulte, et que l’on décide d’adopter un chiot, il est possible que la rencontre ne se passe bien. Votre chien adulte mord votre chiot, ne l’accepte pas et vous vous demandez quoi faire ?

Il est toujours préférable de préparer le terrain avant l’arrivée d’un nouveau locataire, afin que la rencontre se déroule ensuite le plus sereinement possible. Voici quelques conseils à ce sujet.

Pourquoi mon chien adulte n’accepte-t-il pas mon chiot ?

En réalité, la première étape n’est pas les présentations entre les deux chiens, mais la préparation du foyer et le choix – si possible – du chiot présentant les caractéristiques les plus adaptées pour vivre avec le chien adulte. Vous devez prendre en compte les facteurs suivants :

  • Chiens âgés : si le chien adulte est âgé, il est très probable qu’il souffre d’une maladie typique de son âge. Si le chiot se met à jouer avec lui de manière énergique, la situation peut mal tourner.
  • Socialisation adulte : si le chien plus âgé a des problèmes relationnels avec les autres chiens, il aura des difficultés à s’adapter au chiot. Avant de faire vivre le chien adulte avec un animal qu’il ne connaît pas, l’idéal serait de l’aider d’abord à résoudre ses problèmes relationnels.
  • Présentation du chiot : les présentations d’un nouveau membre de la famille doivent toujours se faire progressivement et avec prudence. Comme chez toute espèce sociale, deux chiens peuvent ne pas être compatibles.
  • Caractère : Ramener à la maison un chiot énergique peut être une nuisance pour un adulte, surtout si ce dernier a un caractère doux et détendu. Comme les plus petits n’ont généralement pas de filtre, il est possible que les appels constants à l’attention se terminent par une agression de la part de l’aîné.

Une fois que vous avez préparé tout ce dont vous avez besoin pour l’arrivée du chiot et choisi celui qui vous convient le mieux, il est temps de faire les présentations. Nous vous indiquons ci-après quelques directives générales pour qu’elles se déroulent du mieux possible.

Un chiot.

Comment présenter un chiot à un chien adulte ?

Les présentations doivent toujours se faire dans une zone neutre. La rue est un bon endroit. Laissez les deux chiens se renifler et apprendre à se connaître aussi longtemps qu’ils en ont besoin. Il est important de ne pas intervenir si cela n’est pas strictement nécessaire, car vous pourriez influencer leur impression.

Évitez les bibelots et les jouets, car les chiens peuvent se battre pour eux.

Si vous pouvez organiser plusieurs rencontres avant que le chiot ne rentre à la maison, c’est l’idéal. Le moment venu, assurez-vous que tout est prêt : mettez un nombre de lits et de mangeoires égal au nombre de chiens plus un, suffisamment de jouets et d’accessoires pour eux et prévoyez des zones spécifiques au cas où vous deviez les séparer.

Les premiers jours de vie commune sont les plus critiques, car les chiens vont établir une hiérarchie entre eux. Au fur et à mesure que le chien adulte s’habitue à partager son espace, le chiot apprendra les limites. Essayez de ne pas interférer dans la relation, sauf pour éviter les conflits et les séparer si nécessaire.

Que faire si mon chien adulte mord le chiot ?

Si malgré tous vos efforts le chien adulte mord le chiot et qu’il ne s’agit plus seulement de marquage, vous êtes dans une situation délicate. Il est temps d’intervenir activement et de leur fixer des limites.

L’adulte doit comprendre que ce qu’il fait est mal. Chaque fois qu’il affiche une attitude agressive envers le chiot, il doit être réprimandé et la situation doit être stoppée. Cependant, n’isolez pas l’adulte pour ensuite réconforter le chiot, car vous pourriez augmenter les sentiments négatifs de l’aîné envers son cadet.

Quant au chiot, il faut lui apprendre à respecter les limites fixées par l’adulte. Bien que cette action requière plus de temps, renforcer les avertissements non agressifs de l’aîné en retirant le chiot de près de lui fera comprendre à ce dernier qu’il ne devrait pas faire ce qu’il fait.

À ce stade, il est préférable d’éviter les situations où le chien adulte mord le chiot. Pour ce faire, voici 3 conseils généraux :

  1. Ne négligez pas le chien adulte : éduquer un chiot requiert beaucoup de temps, temps qui était auparavant consacré aux soins de l’adulte. Il est possible que les mauvais comportements de ces derniers soient dus à la jalousie, veillez donc à ne pas négliger leurs moments d’affection.
  2. Utilisez le renforcement positif : tout ne doit pas être punition et réprimande. Récompensez et félicitez les deux chiens chaque fois qu’ils interagissent de manière amicale et respectueuse.
  3. Empêchez le chien adulte de se sentir envahi : les présentations et la configuration de l’espace avant l’arrivée du chiot ont pour but d’éviter que l’adulte ait le sentiment que le petit chien est un envahisseur.

Les types d’agressivité

L’agression fait partie de la vie sociale de toute espèce. Bien que nous, les humains, la condamnions parce que nous avons construit une culture autour de la coexistence pacifique, chez les chiens, l’ agression est un outil aussi valable que la collaboration ou la compassion.

Le problème survient lorsque le chien recourt à l’agressivité pour résoudre des conflits sociaux ou lorsqu’il l’utilise de manière inappropriée. Comprendre l’origine de l’agressivité du chien adulte est également utile pour la prévention. Voici les types les plus courants :

  • Agression par domination : le chien est une espèce qui s’organise de manière hiérarchique. Cette hiérarchie est établie par l’agression, et non par le combat. Lorsqu’un chien voit sa position dans un groupe menacée, il peut essayer de la maintenir par des comportements clairement agressifs.
  • Agression par peur : si le chien perçoit qu’il est en danger, sa réponse défensive peut être l’agressivité. Cela est souvent observé chez les spécimens avec un passé abusif.
  • Instinct de chasse : il ne s’agit pas exactement d’une agression, mais cela en a tout l’air. Ce comportement est généralement dirigé vers des animaux plus petits que le chien ou vers des espèces qui, dans la nature, serviraient de nourriture.
  • Agression pour la territorialité : le chien défend l’espace qu’il pense être le sien.
  • Agression protectrice : ce comportement survient lorsque le chien croit que sa famille est menacée.
  • Agression possessive : ce comportement est similaire à l’agression territoriale ; elle vise à garder des objets ou des ressources que l’animal perçoit comme les siens.
  • Agression redirigée : elle est plus courante qu’on ne le croit et même nous, les humains, l’exerçons. Lorsqu’un chien est dans un état de haute tension et d’excitation, il est susceptible de diriger son attaque sur quelqu’un qui est en dehors du conflit, et qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment.

Que faire pour que les deux chiens s’entendent ?

Intervenir dans la relation de deux spécimens d’une autre espèce doit se faire avec prudence et un bon entraînement, car nous ne parlons pas la même langue. Avant toute chose, assurez-vous de ce qui suit :

  • Ayez des connaissances sur le langage canin et étudiez le comportement de vos chiens avant de passer à l’action. Autrement, vous pourriez confondre certains comportements, comme une séquence de jeu avec un comportement agressif par exemple.
  • Ne changez pas les routines que vous aviez avec votre chien avant l’arrivée du chiot, car il pourrait associer le chiot à un changement négatif dans sa vie.
  • Aussi, créez une nouvelle routine commune pour les deux chiens : cela les rassurera sur les événements qui vont suivre. Par exemple, s’ils savent qu’ils mangent dans des pièces séparées, ils ne se disputeront pas lorsque vous déposerez la première gamelle de nourriture.
  • Essayez de donner aux deux chiens la même attention.
  • Évitez autant que possible les réprimandes et les punitions. Bien entendu, la violence et les instruments tels que les colliers de dressage ne sont pas une option.
  • Gardez une attitude neutre et calme : les chiens savent reconnaître quand vous vous sentez en insécurité. S’ils vous voient comme leur guide, votre anxiété les rendra anxieux et ils réagiront mal.

Une fois que vous avez assuré votre position, il est temps de commencer à prendre des mesures actives. Parmi elles, figurent les suivantes :

  • Faites de longues promenades enrichissantes avec les deux chiens tous les jours : ils partageront ainsi des expériences positives en commun et créeront petit à petit un lien.
  • S’ils ne se battent pas entre eux, utilisez des friandises pour chiens pour récompenser leur bon comportement.
  • Donnez-leur la même éducation : en sauvegardant les besoins individuels de chaque chien, il est préférable que les ordres et la dynamique que vous établissez à la maison soient communs aux 2 chiens. Une cohabitation dans les mêmes termes aidera à créer un sentiment d’égalitarisme.
Un petit chien avec son compagnon.

Enfin, un dernier conseil : les agressions sont un problème qui peut devenir grave et ingérable. Si vous vous sentez incapable de contrôler la situation par vous-même, consultez un éthologue canin avant qu’il ne soit trop tard.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chien ne se laisse-t-il pas toucher ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chien ne se laisse-t-il pas toucher ?

Un chien qui ne se laisse pas toucher peut avoir vécu des expériences traumatisantes ou ne pas savoir comment socialiser.