Que faire si mon chien a peur de moi ?

Que faire si mon chien a peur de moi ? Cette question est toujours accompagnée d'angoisse et de tristesse. Découvrez ici comment remédier à cette situation.
Que faire si mon chien a peur de moi ?

Dernière mise à jour : 07 juin, 2021

Accueillir un chien à la maison est toujours un motif de célébration, mais malheureusement, certains chiens arrivent avec un passé douloureux qui affecte gravement leur relation avec les humains. Dans ces cas-là, il est normal que vous vous demandiez : “Que dois-je faire si mon chien a peur de moi ?”

Que l’animal rentre à la maison avec une peur ou qu’il l’acquière pendant son séjour chez vous, ne vous inquiétez pas : vous pouvez l’aider à la perdre. Nous vous livrons ici quelques conseils pour vous aider à atteindre cet objectif.

Pourquoi mon chien a-t-il peur de moi ?

La peur survient, généralement, à la suite d’une mauvaise expérience. Dans le cas des chiens, il peut être difficile d’identifier quel stimulus a provoqué la réaction de peur, surtout s’il s’agit de quelque chose que, en tant que membres d’une autre espèce, nous avons fait sans réfléchir à la façon dont le chien l’interprétera.

Par exemple, courir vers un chien à bras ouverts et en souriant peut être menaçant pour lui, même si votre intention n’est que de le saluer avec enthousiasme.

La sensibilité à la peur varie d’un animal à un autre. L’apparition des phobies est influencée par deux facteurs :

  • Apprentissage : à la fois une expérience traumatisante et une mauvaise socialisation à l’état de chiot peuvent amener le chien à développer une phobie. Une éducation basée sur la punition et la violence est une expérience traumatisante.
  • Génétique : il existe des chiens avec un caractère plus craintif que d’autres. La peur est un tempérament hautement héréditaire – en fait, il y a 50 % de chances qu’un chiot en hérite si la peur chez la mère est présente, selon des études.

Lorsque nous sommes l’objet de la peur de notre chien, il est normal de s’inquiéter et de se demander quoi faire à ce sujet. Si cela vous concerne, la première étape sera d’identifier pourquoi votre chien a soudainement peur de vous.

Votre chien a peur ?

Une mauvaise expérience

Il est possible que vous ayez induit la peur chez votre chien sans le savoir. Par exemple : vous lui avez marché dessus par accident ou il vous associe à une autre mauvaise expérience parce que l’endroit est le même.

Si vous avez affaire à un changement soudain de comportement, il peut y avoir une autre cause sous-jacente, comme la maladie. Consultez votre vétérinaire pour exclure cette possibilité.

Mon chien a peur de moi parce que je l’ai grondé

Si après une réprimande votre chien commence à montrer des signes de peur envers vous, vous l’avez alors grondé de manière disproportionnée ou confuse. Il est important de savoir comment le chien traite et comprend ce que nous lui disons, sinon vous ne ferez que générer de la peur en lui, ce qui peut provoquer un mauvais comportement.

Gronder l’animal longtemps après une bêtise n’apporte rien. L’animal ne comprendra pas le sens de cette réprimande, car il vit l’instant présent. 

Mon chien a peur de moi depuis que je l’ai frappé

Élever un chien, en particulier un chien qui a des séquelles de sa vie antérieure, peut être fatigant et frustrant. Cependant, les punitions corporelles ne devraient jamais être une option. En plus de ne pas être efficace à long terme, elles établissent une dynamique entre vous et votre chien qui, évidemment, ne sera ni saine ni positive.

Comment faire partie la peur ?

Une fois que vous avez identifié la cause de la peur, vous pouvez commencer à reconstruire votre relation avec votre chien. Faites preuve de patience, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Gardez les conseils suivants à l’esprit.

Évitez ce qui génère sa peur

Dans ce cas, comme l’objet de leur peur c’est vous, vous devez changer votre comportement lorsque vous êtes avec votre chien. Il existe plusieurs manières de ne pas l’exposer à ce qui lui fait peur chez vous : parlez-lui d’une voix douce, ne vous approchez pas brusquement, voire ignorez-le pour qu’il voie que vous n’êtes pas une menace.

L’exposer à la peur progressivement

Une fois que votre chien tolère votre présence sans réactions intenses, il est temps de commencer à l’exposer à cette peur progressivement. Tous ces comportements sur lesquels vous avez déjà travaillé – comme l’approche douce – vous devriez les utiliser pour arriver à un point où le chien n’a plus du tout peur de vous.

Si votre chien se recroqueville lorsque vous lui tendez la main, allez-y doucement et rapprochez-vous un peu plus chaque jour.

Récompensez-le

Pour accélérer le processus, il est bon d’avoir recours au contre-conditionnement. Avec cette technique, vous pouvez associer un stimulus agréable à ce dont le chien a peur. À chaque progrès, vous pouvez le récompenser avec de la nourriture. Il vous associera ainsi progressivement à des choses positives.

Un chien heureux.

Un chien exprime sa peur de manière facilement identifiable : calme, tremblements et même miction involontaire. Les positions de soumission sont également courantes.

Ces signes peuvent causer de la détresse en vous. Mais n’ayez crainte : les chiens ont un grand cœur et sont toujours prêts à s’entendre bien avec leurs maîtres.

Cela pourrait vous intéresser ...

Éducation positive chez les chiens : ce qu’il faut savoir
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Éducation positive chez les chiens : ce qu’il faut savoir

L'éducation positive a recours à des techniques d'apprentissage qui évitent les punitions en vue d'obtenir de meilleurs résultats dans l'éducation du chien.