Le comportement de l'âne

Les ânes sont des animaux peu valorisés qui ne suscitent pas un très grand intérêt chez de nombreuses personnes. Cependant, leur langage corporel est fascinant. Nous en parlons ici.
Le comportement de l'âne

Dernière mise à jour : 23 juillet, 2021

L’âne (Equus asinus) est un animal appartenant à la famille des équidés, qui à travers l’histoire a soutenu l’homme dans les tâches domestiques. On dit que la domestication de cet animal a commencé il y a plus de 6000 ans en Afrique du Nord, où il était utilisé comme bête de somme. Cependant, bon nombre de personnes en savent peu sur le comportement de l’âne.

Étant un soutien dans le travail des fermes, dans l’industrie et même pendant la guerre, l’âne a été catégorisé comme un animal sans importance en matière de comportement. Or, c’est un animal aux particularités intéressantes.

Certaines de ses particularités nous permettent de comprendre son langage corporel et ses sons. Nous les évoquons ici et espérons que, grâce à ces informations, vous aurez envie de valoriser davantage cet animal qui est un être sensible et conscient.

Les caractéristiques de l’âne

Physiquement, l’âne est un animal très semblable au cheval. Cependant, il est plus petit et sa tête est plus grande. Ses oreilles sont également plus grandes, car dans les temps anciens ses ancêtres s’appuyaient sur elles pour résister à la chaleur du désert. Son pelage est abondant dans les zones proches du museau, du ventre et de la partie périphérique des yeux.

Un âne mesure entre 90 et 140 centimètres. Quant à son poids, il est généralement compris entre 80 et 500 kilos. Son pelage varie généralement entre le noir, le gris ou le brun.

Fait intéressant, les ânes ont une longue espérance de vie : ils peuvent vivre jusqu’à 20 ans. Ils étaient donc les alliés parfait pour un travail lourd et continu dans le temps.

Un couple d'ânes heureux.

Caractère

L’âne a un caractère généralement paisible et amical. C‘est un animal patient qui ne se met pas facilement en colère et, pour cette raison, il interagit très bien avec les personnes de tout âge. Son bon caractère est tel qu’il existe, en Espagne, un refuge dédié à la protection et au bien-être des ânes victimes d’abus. Cet endroit s’appelle Burrolandia.

Le comportement de l’âne

Bien que le terme « âne » soit utilisé comme un concept péjoratif pour désigner une personne peu intelligente, la réalité est que les ânes sont des animaux très intelligents. Leur mémoire est si bonne qu’ils se souviennent facilement des routes ou des sentiers qu’ils empruntent habituellement et des itinéraires qu’ils ont parcourus dans le passé.

Comme mentionné plus haut, les ânes ont un bon tempérament, mais ce sont aussi des animaux qui savent se défendre lorsqu’ils sont stressés ou débordés. En effet, ces équidés utilisent leurs pattes postérieures pour donner des coups de pied, et peuvent mordre s’ils sont menacés. D’autre part, les ânes sont des animaux très curieux qui reniflent tout autour d’eux.

Communication

Un autre des aspects les plus importants du comportement de l’âne concerne la communication. Les sens de cet équidé lui permettent de communiquer et d’exprimer ses émotions.

De plus, il a un très large spectre de vision. En effet, sa vision est panoramique et nocturne, grâce au fait qu’une grande partie de son cerveau est réservée à l’analyse d’images.

Cependant, cet animal a un répertoire plus limité de vocalisations par rapport au cheval. Ainsi, la plupart des sons qu’ils émettent sont similaires à ceux des autres équidés. Il est important de préciser que le braiment est un aspect qui différencie les ânes et les chevaux.

Aussi, les oreilles sont la partie du corps avec laquelle ils communiquent le plus. Des recherches publiées dans la revue PLoS ONE expliquent que lorsque les ânes gardent leurs oreilles en arrière, ils essaient d’obtenir une salutation et recherchent un contact physique.

En revanche, lorsqu’ils ont les oreilles tendues vers arrière, c’est parce qu’ils sont confrontés à une situation difficile ou douloureuse. Enfin, si leurs oreille sont dressées, c’est parce qu’ils veulent courtiser leur partenaire dans un but reproducteur.

Langage corporel

Le corps des ânes est leur plus grand instrument de communication. Comme les chevaux, ils utilisent leurs muscles pour s’exprimer. De même, ces équidés sont connus pour leur entêtement, qu’ils manifestent avec leur corps en ne se déplaçant pas vers l’endroit qui leur est demandé.

Il s’agit en fait d’un acte d’autodéfense, car les ânes sont très vigilants quant à leur propre sécurité. S’ils ne cèdent pas à la demande, c’est qu’ils sentent que ce qu’on les force à faire est contraire à leur bien-être. Cela signifie que parfois leur dressage est quelque peu complexe, mais au final l’âne est un animal qui supporte très bien les tâches auxquelles il est soumis.

Un couple d'ânes.

En somme, les ânes sont bien plus que des bêtes de somme. Bien qu’à l’heure actuelle ils soient encore utilisés dans des tâches très lourdes, les différents gouvernements cherchent à générer des législatures qui permettent de protéger les spécimens surexploités. Il est important de connaître leurs limites et de ne pas les exposer à un plus grand stress.

Cela pourrait vous intéresser ...
Burrolandia : un refuge pour les ânes maltraités
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Burrolandia : un refuge pour les ânes maltraités

L'âne est en danger d'extinction, car il n'est plus nécessaire comme animal de travail. Découvrez ici ce que fait Burrolandia pour cette espèce.



  • Regan, F. H., Hockenhull, J., Pritchard, J. C., Waterman-Pearson, A. E., & Whay, H. R. (2014). Behavioural repertoire of working donkeys and consistency of behaviour over time, as a preliminary step towards identifying pain-related behaviours. PLoS One9(7), e101877.
  • McLean, A. K., FJ, N. G., & Canisso, I. F. (2019). Donkey and Mule Behavior. The Veterinary Clinics of North America. Equine Practice, 35(3), 575-588.
  • Rota, A., Sgorbini, M., Panzani, D., Bonelli, F., Baragli, P., Ille, N., … & Camillo, F. (2018). Effect of housing system on reproductive behaviour and on some endocrinological and seminal parameters of donkey stallions. Reproduction in Domestic Animals, 53(1), 40-47.
  • Purdy, S. (2018). Small herd behaviour in domestic donkeys. Equine Vet. Educ, 31(4), 199-202.