Les soins nécessaires pour le bien-être des éléphants

12 février, 2021
Préserver le bien-être des animaux en captivité est une tâche complexe. Découvrez les stratégies à prendre en compte pour bien prendre soin des éléphants.

Un programme d’élevage en captivité de grands mammifères comporte de nombreux éléments, chacun contribuant au bien-être des animaux. Ici nous parlerons du bien-être des éléphants. La meilleure stratégie pour éviter les problèmes de santé (physiques, psychologiques ou sociaux) sera toujours la prévention.

Le but de l’élevage doit toujours être de fournir une expérience environnementale qui réponde à tous les besoins primaires de l’animal captif. Les aspects les plus importants de ces programmes de sélection comprennent la compréhension de l’espèce d’un point de vue physiologique, social et psychologique.

A partir de là, il faut décider quels sont les soins essentiels dans chacun de ces aspects. Voyons quels sont les soins pour garantir le bien-être des éléphants.

Le bien-être des éléphants d’un point de vue physiologique

Les soins diététiques

La nourriture et l’eau sont des denrées de base et sont parfois tenues pour acquises dans les programmes d’élevage en captivité. Malgré cela, il est prouvé qu’une alimentation adéquate est essentielle pour le bien-être des animaux.

La suralimentation est l’un des problèmes les plus graves pour tout animal en captivité, c’est pourquoi il est essentiel de fournir une alimentation appropriée pour éviter le surpoids et l’obésité. Si possible, il convient de combiner une alimentation saine avec de l’exercice physique.

L’exercice physique, une composante nécessaire

Une autre façon de gérer les calories des animaux captifs est l’activité physique. Sans surprise, plus un éléphant est actif, plus il brûle de calories. Par conséquent, pour maintenir un éléphant à un poids approprié, la dépense calorique doit être égale à l’apport calorique.

Un éléphant qui fait de l'exercice.

Le niveau d’activité peut être augmenté de plusieurs manières. La marche est le principal consommateur d’énergie, il convient donc de favoriser cet exercice.

Vous pouvez, par exemple, distribuer la ration, ou mieux encore, la cacher dans l’enclos. Ainsi, en plus de faire de l’exercice, les éléphants seront stimulés par la recherche de nourriture, un excellent moyen d’enrichissement environnemental. Réunir des éléphants de différents groupes d’âge encourage également l’activité physique.

L’espace et le bien-être des éléphants

Il y a eu beaucoup de débats sur la taille appropriée des enclos à éléphants. Cependant, aucune donnée scientifique publiée ne détermine une valeur optimale pour assurer leur santé et leur bien-être.

Les sceptiques affirment que les éléphants, à l’état sauvage, parcourent jusqu’à 80 kilomètres par jour. Cela pourrait être un bon argument pour conclure que ces animaux ne devraient être gardés qu’en liberté.

La réalité est que les éléphants voyagent dans la nature pour trouver des ressources, mais si les sources de nourriture et d’eau sont abondantes et accessibles, ils ne quittent pas leur environnement. En somme, les efforts quotidiens d’un éléphant dépendent de la disponibilité des ressources.

Par conséquent, en captivité, où la nourriture et les boissons sont sécurisées, les besoins de mouvement sont réduits. Dans cet esprit, l’espace dont chaque éléphant a besoin ne peut pas être déterminé en fonction de ses besoins dans la nature.

D’autres paramètres tels que le succès reproducteur, le tonus musculaire, le manque d’arthrite ou le poids doivent être pris en compte. De plus, ce n’est pas tant la taille de l’enclos qui compte mais la façon dont les éléphants l’utilisent.

Les soins de la peau et des pieds

Dans la nature, les éléphants prennent soin de leur peau en se baignant régulièrement, en la recouvrant de poussière et de boue et en se frottant contre les arbres et les rochers. En captivité, la peau requiert la même attention.

Il doit y avoir donc des options environnementales dans l’enceinte pour que les éléphants puissent faire ce qu’ils feraient dans la nature. Si cela n’est pas possible, une intervention humaine est requise pour leur donner des bains et faire des gommages.

À l’heure de prendre soin des pieds, il ne faut pas oublier qu’ils sont conçus pour supporter des animaux de taille considérable. C’est donc un aspect essentiel pour le bien-être des éléphants captifs.

Le bien-être des éléphants d’un point de vue social

Les aspects les plus critiques et souvent les moins considérés de l’élevage des éléphants sont peut-être leurs besoins sociaux. Les éléphants sont des animaux sociaux et familiaux. Voyons quelle est leur dynamique par sexe.

Les femelles

Les femelles passent toute leur vie à se concentrer sur les soins des jeunes et le maintien de leur cellule familiale. Par conséquent, il est essentiel de leur fournir la possibilité de se reproduire. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible.

Les mâles

Les hommes, pour leur part, ont des besoins très différents. En liberté, ils quittent le groupe familial (ou sont expulsés) à l’approche de la maturité sexuelle. Ils passent jusqu’à 95 % de leur vie seuls.

Malgré cela, il est très courant de les voir former un groupe avec d’autres mâles, avec lesquels ils se disputent les femelles. C’est un défi en captivité, car ils ont besoin de défis concurrentiels. Fournir une structure sociale appropriée contribue de manière significative au bien-être des éléphants.

Le bien-être des éléphants d’un point de vue psychologique

Les éléphants sont les animaux dotés du plus grand cerveau du monde et de l’une des structures sociales les plus complexes. Pour cette raison, ils ont besoin d’un environnement capable de les stimuler et de les mettre suffisamment au défi afin d’éviter des problèmes de comportement tels que :

  • Léthargie
  • Stéréotypies
  • Agressivité envers les camarades ou les soignants.

Dans la nature, les éléphants prennent constamment des décisions et ont besoin d’options, comme être en mesure de choisir avec quel partenaire être, quoi faire et quand le faire. L’enrichissement environnemental devrait inclure :

  • De l’eau pour se baigner, se rafraîchir et jouer.
  • Boue et poudre pour prendre soin de la peau.
  • De l’ombre pour les protéger du soleil et des insectes.
  • Des jouets
Un éléphant utilise sa trompe pour se doucher.

Comme nous l’avons vu, garder un éléphant en captivité est un défi logistique pour tout éleveur. Malgré cela, dans des conditions appropriées, ces grands mammifères peuvent survivre pendant de nombreuses années en captivité.

  • Fowler M, Mikota S. Biology, Medicine, and Surgery of Elephants. Hoboken: John Wiley & Sons; 2008.