Chien de garenne des Canaries : tout ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens

Le chien de garenne des Canaries est utilisé pour la chasse aux lapins, bien qu'il ne tue pas toujours sa "proie". Précisément, il est utilisé pour capturer et déplacer ces animaux dans des zones à faible population.
Chien de garenne des Canaries : tout ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens
Cesar Paul Gonzalez Gonzalez

Rédigé et vérifié par le biologiste Cesar Paul Gonzalez Gonzalez.

Dernière mise à jour : 21 décembre, 2022

Le chien de garenne des Canaries est une race de chiens très populaire aux Canaries, en raison de ses fabuleuses qualités de chasseur. Il est bien connu pour suivre les ordres de ses tuteurs et pour être une excellente compagnie. De plus, il a une origine intéressante et une énorme ressemblance avec le dieu Anubis de la culture égyptienne.

Le Podenco Canario se caractérise par être un chien de taille moyenne qui a une grande énergie. Il appartient au groupe 7 de la classification proposée par la Fédération Cinologique Internationale, qui comprend également le retriever et le braque anglais. Continuez à lire cet article et apprenez-en plus sur cette curieuse race.

L’origine du chien de garenne des Canaries

Le chien de garenne des Canaries est originaire des îles Canaries. On pense qu’il est arrivé dans ces lieux il y a environ 7 000 ans par les premiers colons, qui l’ont utilisé comme un autre outil de chasse. Au fil du temps, la domestication de cette race s’est achevée et il est devenu le chien affectueux qu’il est aujourd’hui.

L’origine de ce chien avant d’atteindre les îles Canaries reste un mystère. Différentes analyses génétiques et la découverte de quelques ancêtres du chien dans des tombes pharaoniques ont permis de déduire que ce chien a une ascendance égyptienne.

Cette race de chiens est considérée comme l’une des plus anciennes. On trouve même des gravures, des statues et des bas-reliefs dans des musées comme le Louvre et le British Museum. Actuellement, ce chien est reconnu comme une excellente race de chiens pour le travail sur le terrain, et aux îles Canaries, il est populaire pour ses activités de chasse.

Un chien de garenne des Canaries.

Les principales caractéristiques du chien de garenne des Canaries

Ce chien mesure entre 53 et 64 centimètres de haut, et pèse entre 20 et 25 kilogrammes. Son corps est svelte et très trapu ; ses muscles doivent être puissants pour les activités qu’il développe. Les caractéristiques distinctives de la race sont le museau, les membres et ses oreilles allongées, en plus de sa queue dont la pointe est courbée.

Son pelage est court et épais, et le protège donc du soleil. Cela s’avère également être un avantage pour les activités de chasse. Il est généralement brun rougeâtre, mais il existe des variations avec des tons roux et blancs.

La personnalité du chien de garenne des Canaries est étroitement liée à l’origine de sa race. Il est très attentif avec ses maîtres, mais peut être perçu comme un chien nerveux ou agité en raison de la quantité d’énergie qu’il possède. Toutefois, il n’est pas du tout agressif et reste docile la plupart du temps. C’est un compagnon idéal pour de longues heures de travail physique.

Ce n’est pas un chien avec des caractéristiques de gardien : en raison de son caractère pacifique, il s’entend avec presque tout le monde et tout chien. Il développe des liens très forts avec ses maîtres, s’il a bien été socialisé et éduqué.

Soins généraux

L’apparence physique de ce chien est très imposante, il ne peut donc pas vivre dans un petit espace ou en appartement. Il doit pouvoir courir en plein air quand il le souhaite. Autrement, l’anxiété liée au confinement et le manque d’exercice provoqueront des problèmes de comportement.

Les chiens utilisés pour la chasse ont également besoin d’être stimulés par des jeux spécifiques, afin qu’ils développent toutes leurs capacités innées. Veuillez noter que l’enseignement peut être quelque peu difficile. Pour cette raison, avant d’adopter ce chien, considérez qu’il faudra lui accord beaucoup d’attention et de temps.

Le pelage de cette race n’est pas difficile à entretenir. Il est conseillé de le brosser au moins une fois par semaine. N’oubliez pas que les chiens ne doivent pas prendre de bains fréquents, évitez-les donc à moins que cela ne soit vraiment nécessaire.

Podenco canario.

Les maladies courantes chez le chien de garenne des Canaries

Cette race reste généralement en bonne santé. Toutefois, certains spécimens peuvent présenter des problèmes congénitaux dus au maintien de la race « pure ». Les maladies les plus fréquentes sont les suivantes :

  • SRY-négatif (hermaphrodisme). C’est une maladie très rare qui provoque la présence d’organes sexuels mixtes (mâle et femelle).
  • Otite. Il s’agit d’une infection de la peau de l’oreille. Elle n’est généralement pas courante chez les chiens aux oreilles dressées. Cependant, certaines études indiquent que cette race de chiens peut être sensible aux otites fongiques chroniques.
  • Dysplasie de la hanche. Cette maladie provoque une instabilité dans les os de la hanche et du fémur et leur usure, ce qui altère  la mobilité.

Le chien de garenne des Canaries est l’une des races les plus impressionnantes qui existent, mais elle nécessite des soins spécifiques pour mener une vie saine. Si vous avez décidé d’adopter un chien de cette race, assurez-vous qu’il correspond à vos besoins et à vos possibilités. Avoir un animal de compagnie est une grande responsabilité que tout le monde ne peut pas assumer. C’est aussi l’une des meilleures expériences que vous puissiez avoir dans la vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Urine de chien : quelques conseils pour se débarrasser de l’odeur
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Urine de chien : quelques conseils pour se débarrasser de l’odeur

L'urine de chien dégage une odeur très désagréable qui est difficile à éliminer. Découvrez ici quelques astuces pour éliminer cet arôme.



  • FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE. (1987 ). Estándar-FCI N° 329 PODENCO CANARIO . Recuperado el 20 de diciembre de 2021, disponible en: http://www.fci.be/nomenclature/Standards/329g05-es.pdf
  • Hernández Peraza, C. (2019). ¿Caza o casa? El debate sobre el Podenco en Canarias. (Tésis de grado, Universidad de La Laguna)
  • Morales Doreste, M. F., González Lama, Z., Martín Barrasa, J. L., Tejedor Junco, M. T., & Lupiola Gómez, P. A. (2001). Relación entre la presencia de Malassezia Pachydermatis y los signos clínicos encontrados en cuadros de otitis crónicas caninas en una población de perros de raza Podenco canarios. Clinica veterinaria de pequeños animales.
  • González, A., Luque, M., Rodero, E., González, C., Aguilera, R., Jiménez, J., … & Herrera, M. (2011). Use of morphometric variables for differentiating Spanish hound breeds. Int. J. Morphol, 29(4), 1248-1255.
  • Buijtels, J. J. C. W. M., De Gier, J., Van Haeften, T., Kooistra, H. S., Spee, B., Veldhuis Kroeze, E., … & Okkens, A. C. (2009). Minimal External Masculinization in a SRY‐negative XX Male Podenco Dog. Reproduction in domestic animals, 44(5), 751-756.

Le contenu de Mes Animaux est rédigé à des fins informatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. En cas de doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.