Comment éviter les acariens chez les chats ?

Il y a des parasites gênants et des parasites dangereux. Les acariens font partie du premier groupe. Heureusement, il existe différentes techniques pour empêcher l'invasion de ces invertébrés chez le chat.
Comment éviter les acariens chez les chats ?

Dernière mise à jour : 08 novembre, 2021

Sans vouloir accabler les arachnides, nous pouvons toutefois affirmer que certaines espèces sont particulièrement agaçantes pour nos pauvres animaux de compagnie, qui se grattent comme ils peuvent. Nous nous intéressons ici aux acariens.

Ces invertébrés microscopiques sont très fréquents chez les animaux de compagnie. Découvrez ici quels sont les meilleurs moyens de prévenir les infestations d’acariens chez les chats.

Acariens : lesquels affectent le plus les chats ?

Les acariens sont un groupe de parasites très fréquents chez tous les animaux domestiques. Ils appartiennent à la même famille que les tiques et, comme elles, il existe des espèces qui survivent en parasitant divers animaux. Cependant, il est vrai que, contrairement à leurs cousines les tiques, les acariens ne sont pas des vecteurs de maladies infectieuses graves.

Ces invertébrés peuvent affecter tous les types de chats à n’importe quel stade de leur vie. Toutefois, comme c’est le cas dans toutes les infections, les animaux dont le système immunitaire est affaibli ont une plus grande prédisposition à développer une infestation sévère.

Ainsi, les jeunes chats, les chats âgés et les chats atteints d’une maladie sont beaucoup plus susceptibles d’être infectés par ces parasites. Les acariens les plus courants chez les chats sont les suivants :

  • Otodectes cynotis : acariens qui infectent les oreilles.
  • Demodex cati et Demodex gatoi : la cause de la démodécie féline.
Chat avec des acariens dans une oreille.

Les acariens de la gale des oreilles

Sans aucun doute, les acariens à l’origine de la gale des oreilles sont les plus fréquents chez le chats. La plupart des chats, en particulier les jeunes, peuvent facilement se retrouver avec ces compagnons odieux logés dans leurs oreilles. Ces parasites sont très gênants et contagieux. Mais heureusement, ils ne posent pas de problème de santé grave au-delà de la gêne occasionnée.

Chez le chat, la présence d’une cire très noire et abondante est un symptôme très caractéristique. Aussi, si vous observez attentivement, vous pourrez apercevoir de petits points blancs, qui correspondent aux parasites eux-mêmes.

Tous les chats infectés par la gale des oreilles auront des démangeaisons intenses au niveau des oreilles. L’apparition de blessures auto-induites est fréquente, ce qui aggrave davantage le tableau clinique.

La meilleure façon de contrôler ces parasites embêtants est la prévention. Compte tenu de leur apparition fréquente chez les jeunes chats, il est conseillé d’utiliser chez ces derniers un vermifuge à large spectre ayant une activité contre les acariens. Il est nécessaire de garder à l’esprit que, même si les oreilles d’un chat ont l’air saines, il peut y avoir un parasite latent.

Pour cette raison, même en l’absence de lésions ou de la cire noire caractéristique précédemment mentionnée, l’utilisation d’antiparasitaires externes sur les jeunes chats est recommandée. Aussi, une brève période de quarantaine est conseillée si le nouvel animal va vivre avec d’autres chats.

Démodécie ou gale démodécique

Ces acariens, bien que moins communs que les précédents, infectent les chats avec une certaine fréquence. Il s’agit d’une pathologie peu connue, mais diverses études indiquent qu’il s’agit d’une pathologie émergente.

Ses symptômes se manifestent de manière plus insidieuse et son traitement est plus complexe que celui de la gale des oreilles.

Cette infestation est causée par deux espèces : Demodex cati, qui est la plus commune, et Demodex gatoi, beaucoup moins fréquente. Ces acariens vivent à la surface de la peau et provoquent des démangeaisons d’intensité variable, une alopécie, une desquamation et des rougeurs.

Ces parasites affectent de manière opportuniste les chats qui souffrent d’un trouble du système immunitaire. Les traitements immunosuppresseurs ou les maladies comme la toxoplasmose et la leucémie féline semblent être des facteurs de risque. Ainsi, maintenir à jour les visites vétérinaires du chat sera la meilleure forme de prévention contre la maladie.

Il existe d’autres acariens pouvant affecter les chats, tels que Cheyletiella ou les acariens de la gale sarcoptique. Cependant, ces parasites sont bien moins fréquents, ils ont donc peu d’importance.

Acariens et chats.

En résumé, plusieurs types d’acariens peuvent affecter les chats. Qu’ils soient plus ou moins fréquents, ils posent tous un problème de santé et, bien qu’ils n’entraînent généralement pas de problèmes importants, ils peuvent être assez gênants pour les chats.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 curiosités sur les acariens
My Animals
Lisez-le dans My Animals
10 curiosités sur les acariens

Les curiosités sur les acariens sont variées, car ils représentent l'un des groupes biologiques les plus répandus sur Terre.



  • Parasitología y Enfermedades Parasitarias de Animales Domésticos. H. Quiroz