Quand pouvons-nous dire « oui » à l’euthanasie ?

Quand pouvons-nous dire « oui » à l’euthanasie ?

Dernière mise à jour : 14 juillet, 2018

L’euthanasie, c’est-à-dire lorsque nous décidons de mettre un terme à la vie d’un chien, toujours sur ordonnance du vétérinaire, est généralement l’une des situations les plus douloureuses pour les propriétaires.

Les causes les plus courantes d’euthanasie sont généralement des maladies chroniques et graves. Ces maladies sont en général sévères en raison de l’âge du chien, etc.

Crise émotionnelle en raison de l’euthanasie

Pour les propriétaires d’animaux malades ou très âgés, la pratique de l’euthanasie produit des sentiments de culpabilité et de tristesse d’une grande intensité.

Voici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées : Vais-je faire ce qu’il faut si je décide d’euthanasier mon chien ? Va-t-il souffrir ? Veut-il que je sois avec lui quand il partira ? Puis-je prendre son corps après sa mort ? Comment vais-je surmonter la mort de mon animal domestique ?

Questions importantes

Un chien allongé sur une table

Il faut savoir que lorsque le vétérinaire envisage la possibilité d’euthanasier un chien, il est certain de 2 choses :

  • le chien souffre.
  • l’issue est inévitable et proche.

C’est l’aspect le plus important.

La qualité de vie d’un animal malade, ou souffrant de graves problèmes physiques causés par la vieillesse, est considérablement réduite. Dans certains cas, les chiens arrêtent de marcher, font leurs besoins à la maison, souffrent de douleurs intenses, perdent la vue et l’ouïe.

Dans ces situations, le plus important est d’éviter la souffrance et la douleur de l’animal. Pour ces raisons, et même si c’est une décision difficile et très douloureuse, nous ne devrions pas nous sentir coupables de chercher le bien-être du chien.

Doute quant à la souffrance de l’animal lors d’euthanasie

Étymologiquement, le terme « euthanasie » vient du grec et signifie « bonne mort ». Son but, comme nous le voyons, est d’éviter la douleur et la souffrance au chien.

Par conséquent, le processus d’euthanasie ne causera aucune douleur à l’animal. Il s’endormira naturellement et sereinement. Aujourd’hui, il existe des techniques qui permettent à notre mascotte de ne même pas sentir la piqure qui viendra introduire la substance utilisée pour l’euthanasie.

La compagnie du propriétaire

Bien que cela soit très douloureux pour le propriétaire, il est important que le chien se sente accompagné dans ses derniers instants. Même s’il ne ressent aucune douleur ou souffrance lorsque le vétérinaire lui administre l’injection, vous devez garder à l’esprit qu’il se trouve dans un endroit étrange, la clinique vétérinaire, où de nombreux chiens se sentent nerveux.

C’est pourquoi la compagnie du propriétaire lui apportera une tranquillité d’esprit et de la sérénité. Le chien ne sait pas qu’il sera euthanasié, mais il peut craindre d’être blessé. Nous vous conseillons d’accompagner votre animal dans ses derniers instants pour qu’il ne se sente pas seul.

En ce qui concerne les sentiments des propriétaires, il est important de dire au revoir à votre chien et avoir le sentiment de l’accompagner au moment de sa mort. De cette façon, l’épreuve suivante sera plus facile à surmonter. Cela sera bien plus réconfortant si vous avez vu de vos propres yeux que votre ami n’a pas souffert lors de sa mort. Il s’est endormi paisiblement.

Le corps de l’animal

Les propriétaires peuvent récupérer le corps de l’animal euthanasié pour l’enterrer et lui rendre hommage. Bien que cela puisse sembler un acte très simple, il sert à surmonter le chagrin de la perte de notre ami.

Certains centres vétérinaires offrent la possibilité de brûler le corps de l’animal et de livrer les cendres au propriétaire. Les mairies locales sont également responsables de l’incinération finale des animaux abattus.

Surmonter la mort de notre animal domestique

La mort d’un ami fidèle, comme un chien, marque les gens qui le vivent. Parfois, certains partagent jusqu’à 16 ans de leur vie avec l’animal. C’est une longue histoire pleine d’expériences dans laquelle se forgent de forts liens d’amitié.

Il est normal qu’une personne qui a perdu son chien se sente triste, déprimée et apathique. Ces sentiments font partie du deuil de la mort d’un être cher.

Dans chaque cas, les gens assimilent différemment la mort de leurs proches (y compris leurs animaux domestiques). Ceux qui vivent cette expérience peuvent avoir besoin de plus ou moins de temps pour reprendre une vie normale et se sentir moins tristes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les chiens sont-ils affectés par la mort d’un autre animal ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les chiens sont-ils affectés par la mort d’un autre animal ?

La question de savoir si les chiens ont des sentiments ou pas a toujours fait débats parmi les amateurs et les non amateurs d'animaux. Dès lors, be...