Êtes-vous un maître responsable ?

05 janvier, 2019
Vous avez un animal de compagnie ? Vous êtes-vous déjà demandé si vous étiez un maître responsable ?

Tout amoureux des animaux qui décide d’acquérir un animal de compagnie ne désire qu’une chose : être un maître responsable. Posséder un animal de compagnie engendre en effet davantage de responsabilités car un petit être dépend alors à cent pour cent de nous.

Vous n’avez peut être jamais eu d’animal de compagnie auparavant et vous demandez comment faire pour devenir un maître responsable et que votre animal de compagnie soit correctement pris en charge. Nous vous donnerons donc ci-après quelques conseils qui vous aideront assurément.

Êtes-vous déjà responsable dans la vie ?

être un maître responsable
Auteur : Ana Fuentes

Personne ne né responsable. Nous devenons responsable. Il ne faut néanmoins pas attendre d’avoir un animal de compagnie pour le devenir. Nous devons en effet nous observer nous-mêmes et voir si nous le sommes déjà responsable et si nous sommes en mesure d’avoir un être vivant à charge.

Comment savoir si nous sommes suffisamment responsables pour posséder un animal de compagnie ? Analysez les points suivants :

  • Vous avez du respect pour la vie des autres êtres vivants. Aimer et respecter la vie des autres êtres vivants et motiver les autres, notamment les plus jeunes, est signe que vous aimez et respectez la vie. Que vous en prendriez soin de manière responsable d’un animal si vous en possédiez un.
  • Vous êtes prêt à assumer des dépenses pour le bien de votre animal. Un maître responsable fait en effet face aux diverses dépenses, dispose de suffisamment d’argent pour couvrir les frais médicaux et la protection d’un animal.
  • Temps disponible. Pour avoir un animal de compagnie, vous devez du temps pour vivre, jouer et vous amuser avec lui.
  • Soyez raisonnable et flexible. Ces deux qualités vous aideront en effet à supporter les habitudes de votre animal et à lui dispenser une éducation aimante plutôt que dictatoriale.

Comment savoir si vous êtes un maître responsable

Les animaux domestiques ont non seulement des besoins physiques, mais aussi des besoins émotionnels que nous devons couvrir. Il est donc primordial pour sa qualité de vie de savoir si ce que vous faites est bien lorsque vous possédez un animal de compagnie. Vous êtes un maître responsable si vous faites les choses suivantes :

  • Discuter avec votre vétérinaire pour savoir quelle alimentation est la meilleure pour votre animal de compagnie.
  • Vous achetez le bon aliment et lui donnez à des heures fixes et raisonnables. Il est important de respecter des horaires pour les repas de votre animal. Il sera en outre préférable que se soit après les vôtres.
  • Promenez votre animal pendant au moins 15 minutes au moins 3 fois par jour. Ramassez par ailleurs toujours les excréments.
  • Éduquez-le et essayer également de l’entraîner pour qu’il apprenne les ordres de base.
  • Ne l’abandonnez pour rien au monde et ne l’exposez jamais à des situations dangereuses.
  • Achetez-lui les accessoires nécessaires pour une vie agréable et heureuse.
  • Passez du temps de qualité avec votre animal de compagnie dans lequel vous donnez des câlins, des caresses et des mots d’affection.
  • Emmenez-le en outre tous les 4 mois chez le vétérinaire pour un contrôle de routine.
être un maître responsable

Posséder un animal de compagnie est donc beaucoup plus que d’avoir une petite chose poilue à la maison. Il s’agit en effet d’un être vivant qui dépend de vous. Vous devrez donc en prendre soin et l’aimer le reste de votre vie, ou le reste de sa vie (s’il ne s’agit pas d’une tortue).

Il est évident que tous les animaux domestiques ne sont pas identiques. Chacun d’entre eux possède donc des besoins différents. Si vous n’en possédez pas encore et ne savez quelle espèce choisir, nous vous conseillons de faire une petite recherche ou de consulter un vétérinaire pour savoir ce dont votre animal a besoin de vous.

Rappelez-vous simplement que l’acquisition d’un animal de compagnie peut limiter quelque peu votre liberté. Réfléchissez donc bien avant d’en adopter un.