Comment garder un chien en période de crise économique

01 juin, 2018
Lorsque la situation économique est difficile, nous devons envisager des alternatives pour garder un chien à la maison. Une chose importante qu’il faut prendre en compte : les gens peuvent manger n’importe quoi, mais pas les animaux.

Quelques conseils utiles pour garder un chien

Nous pouvons encore donner de la viande à notre chien, mais il faudra choisir certaines pièces moins chères. C’est le cas du poulet, de certaines parties du porc, etc. Cependant, il faut toujours tenir compte du fait que l’animal doit être en bonne santé. Sinon, vous pouvez lui faire suivre un régime supervisé par un vétérinaire.

Le choix de protéines végétales est également intéressant. Cependant, certains chiens peuvent être allergiques à différents aliments et il faut en tenir compte. Par exemple, nous ne donnerons jamais à notre ami du sel, de l’ail, de l’oignon ou de la graisse.

Par exemple, en ce qui concerne la gamelle de notre animal de compagnie, elle doit être composée à 50 % de protéines, à 40 % de glucides et à 10 % de fruits et légumes. Quant à la quantité, pour savoir combien de nourriture vous devez donner à votre chien, multipliez son poids corporel par 0,04.

Le résultat de cette multiplication vous donnera la quantité en grammes que le chien doit manger quotidiennement pour qu’il soit en bonne santé. Cette quantité peut être rationnée en deux portions, une le jour et l’autre la nuit.

De la nourriture bon marché

un chien avec une gamelle tendue face à lui

Les légumes les plus recommandés pour nos chiens sont les carottes, les épinards et la bette à carde. Le riz est également un bon ingrédient.

La cuisine maison est toujours une bonne option pour notre chien. Cela ne signifie pas que nous ne continuerons pas à lui donner de la nourriture sèche, mais les deux types d’aliments peuvent être combinés.

La nourriture maison a un goût que notre ami appréciera. Elle apporte également de nombreux nutriments bénéfiques pour la santé, des protéines, des vitamines et toutes sortes d’oligo-éléments.

Il existe de nombreuses options, comme la préparation de rations individuelles. Séparez également les rations pour plusieurs chiens, rangez-les avec du papier d’aluminium, du film transparent, ou bien dans de petits bocaux en verre, etc.

Ces portions individuelles, bien congelées, sont une excellente option pour avoir toujours une dose de nourriture maison disponible pour notre chien. Bien qu’elles puissent se conserver dans le congélateur, il ne faut pas oublier que ces rations sont là. Nous ne devons pas non plus les garder indéfiniment.

La peur de l’abandon

L’abandon est souvent une autre conséquence majeure de la crise. Ces dernières années, il y a eu des milliers de cas d’animaux abandonnés par des familles ne pouvant subvenir aux besoins de leur chien en raison de leur situation économique précaire.

Dans certains cas, ils ont perdu leur maison et doivent déménager dans la maison d’un membre de la famille, où il n’y a pas de place pour les animaux. Et parfois, parce qu’ils ne peuvent pas faire face au coût des traitements vétérinaires.

Les experts disent que le fait d’avoir un animal malade ou autrement perturbé à la maison est un coût que tout le monde ne peut pas se permettre.

C’est un fait que les difficultés économiques influencent la décision d’abandonner un animal de compagnie. Ceci est dû à l’impossibilité de garder un chien. Mais ça révèle aussi un manque total de conscience de ce que signifie le fait de vivre avec un animal, ainsi que les obligations qui accompagnent la décision d’avoir un animal de compagnie à la maison.

Souvent, la personne qui décide d’abonner son chien est quelqu’un qui a mal calculé les conséquences d’avoir un animal à la maison.

Solutions de rechange face à l’abandon

des chiens jouent sur une aire de jeu

Il est clair que nous devons connaître toutes les possibilités avant de nous séparer de notre chien. S’il nous est impossible de le garder, il vaut mieux trouver une nouvelle maison. Ou un nouveau foyer qui pourra s’occuper de lui. Il existe de nombreux avantages que les chiens nous offrent. Et on ne peut pas prendre la séparation à la légère.

Si vous ne pouvez pas garder un animal à la maison, il existe des alternatives intéressantes :

  • Résidences

Si nous ne pouvons pas garder notre animal sur une base temporaire, en raison de situations spécifiques telles que des déménagements, des séjours à l’hôpital ou des déplacements, les résidences canines sont la meilleure option.

L’une des conséquences de cette solution est l’abandon subséquent des chiens dans ces établissements. Actuellement, certaines mesures telles que l’obligation de placer une puce électronique sur l’animal et les sanctions en cas d’abandon ont freiné cette pratique.

  • Refuge et protecteurs d’animaux

C’est une excellente option, surtout dans les cas où le propriétaire, contre son gré, ne peut plus prendre soin de son chien. Avec cette nouvelle situation, une nouvelle famille pourrait lui offrir un nouveau foyer qu’il mérite.