Le salut chez les chiens : tout ce que vous devez savoir

10 décembre, 2018
L'attitude que nous adoptons en manipulant la laisse peut s'avérer déterminante quand il s'agit pour votre chien de faire un salut correct à un autre chien. Cela évitera des situations inconfortables face à d'autres chiens et maîtres.

Vous êtes au parc avec votre chien et soudain vous oyez un autre chien s’approcher… Comment identifier ses intentions ? Et surtout… Comment favoriser le salut en les deux chiens ? Nous allons tout vous expliquer dans cet article.

Formes de salut chez les chiens

Certains chiens sont plutôt calmes et canalisent leur énergie à mesure qu’ils s’approchent d’un autre chien. D’abord, ils reniflent leur truffe, puis l’arrière-train, et s’ils considèrent pouvoir lui faire confiance, ils vont jouer.

D’autres, en revanche, y ‘réfléchissent’ moins et se lancent sur le chien d’à côté. Ils sautent, se mordent gentiment ou se prêtent même leurs jouets. Il y a même ceux qui poussent leur copain à sortir courir dans le parc jusqu’à épuisement.

Le salut chez les chiens peut dépendre de la personnalité et de l’âge de chaque animal. Il peut aussi varier selon l’entraînement ou l’éducation qu’il a reçu. Même si nous n’avons aucune prise sur la première, nous pouvons essayer d’agir sur son éducation.

salut chez les chiens

A quoi doit ressembler le salut chez les chiens ?

Si vous sortez promener votre chien tous les jours au parc ou autre espace à l’air libre, il sera probablement en contact avec d’autres chiens. Par conséquent, il est très important de lui apprendre à saluer correctement ses nouveaux amis ou même ses ‘vieilles’ connaissances. Pour éviter des problèmes avec d’autres animaux -et bien sûr avec leurs maîtres- vous devrez revoir certaines habitudes et en adopter d’autres.

Peu importe que votre chien ait l’habitude de ‘marcher seul’ dans la rue. En effet, vous ne savez pas sur quoi il peut tomber dans le parc. Il y a peut-être un nouveau chien qu’il ne connaît pas dans le quartier. Et dans son désir de tout renifler, une bagarre pourrait se produire.

Dans ce cas, l’usage d’une laisse peut devenir une arme à double tranchant. D’abord, parce que l’erreur classique est de tirer dessus lorsque son chien en approche un autre. Il s’agit d’un moment très délicat, et si votre chien sent une tension sur la laisse, il pensera que quelque chose ne va pas et que celui qui est en face représente une menace… Et il essaiera de l’attaquer !

De là, la nécessité de garder la laisse courte, mais sans la tirer quand il fait connaissance avec un autre animal. Si vous faites confiance au maître de l’autre chien, vous pouvez lui demander d’en faire de même. De cette façon, aucun des deux chiens n’en sortira déçu et l’expérience sera agréable et plaisante pour tous.

Dans le cas où votre chien ait participé à une bagarre de rue, ou s’il est peu amical par nature avec les animaux qu’il ne connaît pas, mieux vaut faire un test. Si ce n’est pas concluant, vous pouvez opter pour la muselière le temps qu’il apprenne à se comporter correctement.

salut chez les chiens

D’un autre côté, nous ne pouvons pas reporter toute la faute sur notre compagnon. Un bon salut entre chiens repose également sur la manière dont leurs maîtres les traitent et les émotions qu’ils transmettent. D’ailleurs, si votre chien sent que vous avez peur ou que la situation vous stresse, il agira en conséquence. Il en va de même lorsque vous gardez la laisse trop courte : il en déduira qu’il y a danger et cherchera à l’affronter. N’oubliez pas qu’il fera tout ce qu’il faudra pour nous protéger.

Oubliez les idées extrémistes ou négatives à ce moment-là. Ne pensez pas qu’on va attaquer votre chien parce qu’il est petit ou parce que l’autre appartient à une race ‘dangereuse’ (comme un Pitbull ou un Rottweiler). Gardez votre calme en toutes circonstances, mais restez attentif pour éviter des désagréments.

L’autre point important lorsqu’il s’agit du salut que font les chiens, c’est analyser et identifier leur langage corporel. Vous devez savoir quand votre compagnon est content, quand il est sur le point d’attaquer ou dans quel cas il n’aime pas être dérangé ou envahi par un autre animal.

Si vous comprenez suffisamment bien votre meilleur ami, vous pourrez anticiper la survenue de n’importe quel conflit. Par exemple, s’il lève la queue ou les oreilles, s’il met la tête en arrière ou s’il montre légèrement les crocs… mieux vaut l’éloigner du facteur déclenchant. Il faudra alors reporter sa socialisation à un moment plus propice.

 

Barrera, G., Elgier, Á., Jakovcevic, A., Mustaca, A., & Bentosela, M. (2009). Problemas de comportamiento en los perros domésticos ( canis familiaris ) : Psychology of learning contributions. Revista de Psicología. https://doi.org/10.1080/10304312.2014.966404