Mythes et réalités sur le harnais pour chiens

05 avril, 2018
 

L’ignorance pousse beaucoup de maîtres à continuer de choisir les colliers classiques, qui ont habituellement des effets négatifs sur la santé des chiens. Pourtant, les harnais ne sont ni chers ni dangereux, mais plutôt confortables pour l’animal.

Le harnais pour chiens est en train de devenir le choix majoritaire pour la promenade dans la rue. Néanmoins de nombreux mythes et un certaine désinformation persiste à son sujet, et que nous analyserons ici.

Comme tant d’autres objets pour animaux de compagnie, nous pouvons trouver dans le commerce plusieurs sortes de harnais. Les préférences personnelles et le prix sont les principaux facteurs qui nous font opter pour un modèle ou une marque. Malgré cela, beaucoup de gens hésitent à s’en servir en raison des différents mythes qui les entourent.

1. Le chien tire davantage

Les critiques envers les harnais commencent généralement par cet argument. Ceux qui l’évoquent se basent sur le fait que les chiens de traîneau portent une sorte de harnais.

Néanmoins, leur comportement n’est pas lié au fait d’en porter un. Revêtir un harnais et se mettre à tirer ou à courir n’est pas instinctif chez les animaux.

De fait, il faut apprendre aux chiens qui tirent un traîneau par exemple, à réaliser leur travail. Forcer pour tirer, ou courir en ligne droite entouré d’autres chiens ne vient pas par instinct. 

Le harnais n’a pas non plus l’effet inverse : c’est-à-dire, si le chien tire sur sa laisse lorsqu’il porte un collier, il le fera aussi avec un harnais. Il n’y a pas de solution miracle: pour qu’un chien cesse de tirer sur sa laisse, il faut lui apprendre à ne pas le faire.

 

2. Les harnais ne blessent pas

On défend l’usage du harnais face au collier, puisque ce dernier gêne et blesse le cou. Néanmoins, il existe un certain type de harnais pour chien qui peut être dommageable. Tous ne soutiennent pas le poids du chien sur les os. Mal utilisés ils peuvent lui faire du mal autrement.

un chien type pinscher porte un harnais sur la plage

Les harnais à attache frontale, aussi appelés anti-traction, peuvent entraîner des lésions, telles que contractures ou dislocations. C’est un bon exemple du fait que les différents types de harnais ne sont pas tous inoffensifs, son utilisation à long terme pouvant causer des douleurs.

Nous ne devons pas considérer les harnais de type muselière comme des harnais en soi. Ce type d’outil consiste en plusieurs bandes de nylon qui s’installent sur la tête et le mors de l’animal. En réalité, c’est un collier qui cause de graves dommages et douleurs dès l’instant où il le porte et il n’est absolument pas recommandé.

3. Le chien s’échappe plus facilement

De nombreux propriétaires inquiets pour leur chien peureux craignent de lui mettre un harnais. Ils considérent qu’il leur est plus facile de s’en échapper que d’un collier. Ces personnes optent habituellement pour des colliers avec éléments mobiles qui empêchent le chien de s’échapper en lui serrant le cou, comme les martingales.

 
un jeune pitbull porte un harnais avec son maître à la terrasse d'un café

Pour ces cas particuliers on a inventé le harnais anti-fugue: les dénommés ‘à trois points’. Ces harnais incluent une bande de fixation supplémentaire qui s’accroche autour du ventre du chien, à l’endroit le plus fin. De cette façon, il aura beau reculer et essayer de le retirer, il ne parviendra pas à faire passer la bande par le torse et s’échapper.

4. Ils sont très chers ou les colliers sont meilleur marché

Tout comme les colliers, les paniers ou les gamelles, il y a un large éventail de prix sur le marché. Bien sûr il y a des harnais très chers, mais en réalité il y a un panel de prix très large dans lequel choisir. 

Il existe un harnais pour chaque bourse. Il n’est pas nécessaire d’en acheter un d’une grande marque, ou le dernier modèle à la mode, car ce seront toujours les plus chers. Le prix ne doit pas être une excuse.

5. Un harnais pour chiens est difficile à mettre

Même s’il est certain qu’il y a des harnais difficiles à mettre, cela dépendra du modèle et de la coopération du chien. Dans ce cas nous avons aussi le choix : certains demandent une plus grande manipulation du chien et avec d’autres il n’est pas utile de le toucher.

 
un caniche toy blanc en laisse avec un harnais

Les harnais en ‘Y’ requièrent la coopération du chien pour introduire ses pattes avant de pouvoir le fermer, par exemple. Néanmoins, pour d’autres modèles, comme le norvégien, on introduit la tête de l’animal entre deux bandes et rien d’autre n’est nécessaire.

Le harnais est la meilleure option pour une promenade sûre et tranquille avec votre chien. Il n’est pas difficile à mettre, plusieurs modèles et prix sont disponibles. Si vous en choisissez un qui ne gêne pas votre chien vous en sortirez tous les deux gagnants. Avant de faire votre choix, n’hésitez pas à essayer différents modèles, couleurs et tailles. Votre chien vous remerciera.