Nager avec des chiens : 5 conseils pour garantir le plaisir

05 février, 2021
Vous adorez nager et avez envie que votre chien nage avec vous ? Découvrez-ici nos conseils !

Nager avec des chiens peut être un souhait pour tous les maîtres qui aiment les activités aquatiques. Il n’est toutefois pas certain que le chien puisse partager votre passion. De nombreux chiens aiment l’eau, alors que d’autres peuvent se sentir terrifiés à l’idée même d’y plonger.

En tant que maître responsable, vous devez être conscient des comportements qui peuvent exposer votre chien à un risque de noyade. Voici donc cinq points à garder à l’esprit si vous décidez d’emmener votre chien nager.

1. La race et la condition physique comptent

Il existe incontestablement des races qui se sont spécialement développées pour effectuer des tâches aquatiques. C’est le cas du Labrador Retriever ou du Nova Scotia Duck Tolling Retriever, tous deux élevés pour récupérer la sauvagine pour le chasseur.

De plus, certaines races ont même le terme eau dans leur nom, comme le chien d’eau portugais – éduqué comme aide-pêcheur – ou le chien d’eau irlandais. Ces chiens feront naturellement d’excellents nageurs.

La plupart des chiens n’aimeront toutefois pas nager. Quelles races ne sont donc naturellement pas des nageurs ? De manière générale, les chiens densément musclés et qui ont leur fonction respiratoire compromises détestent se plonger dans l’eau. Vous pouvez imaginer pourquoi.

C’est le cas des races brachycéphales, qui ont des narines courtes ou resserrées, un palais mou trop long et qui sont sujets à souffrir d’effondrement de la trachée. Les bulldogs anglais, les bouledogues français et les carlins en sont de parfaits exemples.

De plus, les chiens brachycéphales ont souvent des queues courtes. Il ne possède donc pas de gouvernail efficace pour diriger le corps, ce qui les rend plus enclins à l’affaissement du train arrière.

Il convient donc de toujours prendre de précautions lorsque vous essayez de mettre dans l’eau des chiens malades, âgés ou obèses. Et ce, quelle que soit leur race.

Un chien qui nage.

2. Le gilet de sauvetage est la meilleure mesure préventive pour nager avec des chiens

Indépendamment de la race, les gilets de sauvetage sont toujours une bonne idée. Ils sont parfois même indispensables. Par exemple, lorsque les chiens sont dans des eaux libres ou agitées, comme les lacs, les rivières et les océans.

Ils sont également nécessaires si le chien est très vieux ou s’il a une mobilité réduite ou une quelconque forme de maladie. En outre, les chiens en surpoids et les chiens avec de longs torses et des pattes courtes peuvent avoir plus de mal à rester à flot. Ils devraient donc également porter des gilets de sauvetage.

Il est important de garder à l’esprit que même les chiens qui apprécient l’eau peuvent finir par avoir des problèmes. Vous devez comprendre que de nombreuses races de chiens présentent des limitations physiologiques en ce qui concerne la natation.

Généralement, les chiens novices apprenant à nager ne remuent que leurs pattes avant, tandis que leurs pattes arrière pendent généralement en essayant de trouver le fond. Le dos du chien reste à la surface de l’eau lorsque ce dernier porte un gilet de sauvetage, de sorte qu’il commencera à remuer ses quatre pattes.

Choisir le meilleur gilet de sauvetage

Il faut choisir un gilet spécialement conçu pour la taille de votre chien, qui offre une bonne flottabilité et une bonne visibilité. Il doit en outre disposer de bandes réfléchissantes et de couleurs vives pour que le chien soit facilement visible dans l’eau.

Il est également souhaitable qu’il possède des poignées. Et ce, afin de permettre une récupération facile en cas de sauvetage.

3. Ne laissez jamais votre chien sans surveillance

Il ne faut jamais autoriser un chien à nager sans surveillance, notamment dans les plans d’eau qui ont des courants, tels que les rivières et les océans. Les chiens sont moins susceptibles de se mettre en sécurité pour échapper à un courant.

4. Soyez attentif à un possible rhume si vous allez nager avec votre chien

De manière générale, les maîtres d’animaux ne devraient jamais exposer leurs animaux à des températures avec lesquelles ils ne sont pas à l’aise. Il est important de se rappeler que le chien ne peut pas dire quand il a très froid.

L’eau froide expose votre chien à un risque d’hypothermieDans cette condition, le flux sanguin est conduit de la surface de la peau et des extrémités aux organes vitaux, y compris le cœur, les poumons et le cerveau. De sorte que les muscles se fatiguent et le risque de noyade augmente chez un chien qui nage et souffre d’hypothermie.

5. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire sur la prévention des maladies

Les médicaments préventifs sont des traitements qui s’utilisent pour empêcher les chiens de contracter certaines maladies. Vous devriez par ailleurs consulter votre vétérinaire si vous passez beaucoup de temps à l’extérieur avec votre chien. Il convient en effet de se préparer au soleil ou à une ingestion d’eau de mer.

Une femme qui promène ses chiens au bord de l'océan.

Même si l’idée selon laquelle tous les chiens sont des nageurs naturels est un mythe, avec un gilet de sauvetage, de la patience et quelques leçons de natation canine, n’importe quelle race devrait être en mesure de se déplacer et de passer du temps dans l’eau.

  • Fish, F. E., DiNenno, N. K., & Trail, J. (2020). The “dog paddle”: Stereotypic swimming gait pattern in different dog breeds. The Anatomical Record.
  • Corral, C. (2018). Canine hip dysplasia: rehabilitation. The Veterinary Nurse, 9(6), 304-308.
  • Spealman, C. R. (1946). Body cooling of rats, rabbits and dogs following immersion in water, with a few observations on man. American Journal of Physiology-Legacy Content, 146(2), 262-266.