Spasmes musculaires chez le chien : que faire ?

25 juillet, 2020
Même si les spasmes musculaires chez le chien ne sont pas potentiellement mortels, ils peuvent être douloureux. Leur apparition peut indiquer une maladie plus grave et requérir une intervention médicale.
 

Les spasmes musculaires chez le chien peuvent se présenter à la suite d’un problème localisé. Ils résultent habituellement d’un effort excessif, d’un dommage neurologique ou d’une blessure physique.

Même si les spasmes ne sont pas dangereux en soi, ils peuvent néanmoins être douloureux, surtout s’ils se maintiennent pendant une longue période. Ils peuvent aussi indiquer une maladie plus grave, comme un nerf pincé, un disque vertébral glissé ou un dommage musculaire.

Certaines maladies qui provoquent des spasmes musculaires chez le chien sont directement liées aux troubles neurologiques. Ceux-ci causent souvent des convulsions.

Que sont les spasmes musculaires ?

Il est important de savoir que les convulsions chez les chiens, qu’elles soient épileptiques ou non, sont formées d’une multitude de spasmes musculaires récurrents. L’origine de ces spasmes se base sur l’activité électrique dans le cerveau.

Par ailleurs, les spasmes musculaires chez les chiens peuvent aussi se produire (et ils se produisent) en n’étant pas associés aux convulsions. Quand ils surgissent de façon isolée, cela veut dire qu’il s’agit généralement d’un symptôme moins grave.

Par conséquent, il est bon de connaître la cause spécifique des spasmes musculaires du chien, avant d’essayer de lui apporter un traitement de façon indépendante.

Nous allons maintenant vous parler des aspects que vous devez prendre en compte au moment d’emmener votre chien consulter un vétérinaire pour des soupçons de spasmes musculaires.

 

Les causes des spasmes musculaires chez le chien

Avant tout, dites-vous bien qu’il n’y a pas qu’une seule raison expliquant les spasmes musculaires chez le chien. Chaque cause a son propre ensemble de symptômes et de moyens de traitement.

Un bulldog endormi.

1. Contractions musculaires au cours du sommeil

Au cours de la phase de sommeil profond, le cerveau du chien présente un plus grand niveau d’activité, ce qui pourrait expliquer pourquoi certains chiens (et êtres humains) bougent beaucoup quand ils dorment.

Si vous commencez à penser que, pendant son sommeil, votre chien a une convulsion, essayez de le réveiller avec précaution. S’il ne se passe rien, le chien se secouera immédiatement. Cependant, s’il a vraiment une convulsion non épileptique, il sera beaucoup plus difficile de le réveiller.

2. Blessures

Les muscles, os, veines, nerfs et cartilages des chiens s’unissent pour former un système complexe. Les problèmes avec les muscles coïncident souvent ou causent des problèmes au niveau des articulations.

Quand, dans le corps du chien, une articulation ou un muscle est endommagé, les muscles qui l’entourent se replieront ou se durciront, ce qui peut ressembler à des spasmes. En général, ces blessures feront boiter le chien ou bien il changera d’allure.

 

En cas de traumatisme au niveau de la tête, une capacité altérée du cerveau peut mal calibrer le mouvement des pattes. Ceci débouche alors sur des spasmes musculaires chez les chiens.

3. Hypoglycémie

Même s’il s’agit d’un effet secondaire peu fréquent, le faible niveau de sucre dans le sang des chiens hypoglycémiques peut causer des spasmes musculaires et des convulsions.

4. Effort excessif

Un chien blanc fatigué.

Lorsqu’un chien joue ou court trop intensément ou trop longtemps, ses muscles peuvent souffrir de cette forte activité. Le temps passé dehors sans eau causera une déshydratation sévère ou un coup de chaud chez les chiens, qui sont également associés à des convulsions.

5. Empoisonnement

L’empoisonnement est habituel chez les chiens car ils ont tendance à goûter des substances qui ne sont pas destinées à leur consommation.

Les mouvements de balancement, qui sont une caractéristique définissant l’empoisonnement canin, sont souvent confondus avec les spasmes musculaires. Si on le laisse sans traitement, l’empoisonnement chez les chiens peut conduire à un mauvais fonctionnement des reins et à de graves complications.

 

6. Rhume

Il s’agit d’une maladie virale qui touche les chiots et les chiens sans vaccins à jour et qui peut provoquer des symptômes tels que les spasmes musculaires.

7. Syndrome de stress canin

C’est un trouble neurologique que certaines races, comme les labradors retriever, sont susceptibles de connaître. Les études ont démontré qu’il peut aussi être provoqué par l’exercice excessif des chiens.

Soins vétérinaires pour les spasmes musculaires chez le chien

À moins d’être certain que les spasmes musculaires du chien soient des symptômes isolés, contactez immédiatement votre vétérinaire. Il s’agit d’un cas particulièrement urgent si les spasmes sont constants et s’ils sont combinés à des vomissements ou une léthargie.

  • Si le vétérinaire suspecte une intoxication, l’animal recevra une injection pour provoquer des vomissements et une hydratation intra-veineuse.
  • Dès qu’il y a des spasmes ou des convulsions musculaires chez les chiens, le personnel vétérinaire réalise une analyse de sang. Le but est de vérifier les niveaux d’enzymes des organes internes importants.
  • Si le chien boite ou a chuté récemment ou s’est blessé, il faudra passer des radios ou des tomographies computérisées.
  • Si le vétérinaire pense à une épilepsie ou à tout autre trouble neurologique, il est très probable qu’il fasse passer des examens comme l’électroencéphalogramme (EEG). On effectue ces tests pour observer et enregistrer l’activité électrique du cerveau du chien.
 
  • Si on lui diagnostique une épilepsie, on appliquera une thérapie avec des médicaments anti-épileptiques pour stabiliser le chien. Ces médicaments ont pour but de réduire le plus possible son seuil de convulsions.
  • Les autres tests de laboratoire peuvent inclure : analyse d’urine, de matière fécale et de liquide céphalo-rachidien.

Soins à la maison pour les spasmes musculaires chez le chien

Les spasmes musculaires chez le chien.

Avec un diagnostic et les conseils du vétérinaire, vous pourrez appliquer les mesures adéquates pour soulager votre chien. Ces mesures pourront même éviter qu’il ne souffre de spasmes musculaires dans le futur.

En fonction de la source des spasmes musculaires, un traitement additionnel peut être nécessaire pour aborder la véritable cause. Celui-ci inclut des sessions de physiothérapie, des massages ou une opération pour éliminer le nerf touché ou la source des crampes.

La meilleure méthode pour traiter les spasmes musculaires chez les chiens est de les prévenir. Que ce soit pendant ou après l’exercice, assurez-vous que votre compagnon ait accès à beaucoup d’eau. Il doit rester bien hydraté, surtout lors des journées très chaudes.

 

 

 

  • Molina, V. M. (2014). Manejo terapéutico de la intoxicación con fluoracetato de sodio (guayaquil®) en caninos: reporte de cinco casos–2012-2013–. Revista de la Facultad de Medicina Veterinaria y de Zootecnia, 61(I), 83-96.
  • Waldorf Gewirtz, E., Herod Nuccio, J., (2009) The Everything Natural Health for Dogs Book: The healthy, affordable way to ensure a long, happy life for your pet. Simon and Schuster Editores ISBN1605507148,
  • Luengo, M., & Gutiérrez-Aragón, J. (2013). Tratamiento de urgencia de las intoxicaciones más frecuentes en perros y gatos parte I. VET-UY Agro y Veterinaria.
  • Thomas, WB (2017). « Chapter 31: Movement disorders ». In Ettinger, SJ; Feldman, EC; Cote, E (eds.). Textbook of Veterinary Internal Medicine (8th ed.). Elsevier Health Sciences. ISBN 9780323312394.