Tumeur vénérienne : symptômes et traitement

26 juillet, 2020
95 % des tumeurs vénériennes chez les chiens se soignent grâce à la chimiothérapie.
 

Malheureusement, nos animaux de compagnie tombent parfois malade et certaines de ces maladies sont graves. Nous devons donc apprendre à les reconnaître et à les traiter. L’une d’entre elles est la tumeur vénérienne dont nous allons vous parler aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’une tumeur vénérienne ?

Cette tumeur affecte principalement les chiens, et contrairement aux autres tumeurs connues, elle a la particularité de se transmettre par voie vénérienne. Cette maladie est connue depuis 1876 environ, date à laquelle elle fut mentionnée dans certains documents.

Cependant, en Espagne par exemple, elle n’est apparue qu’au XXème siècle, bien que ce ne soit qu’à la fin de ce siècle qu’elle a commencé à apparaître comme une épidémie touchant de plus en plus les chiens.

En général, la tumeur vénérienne se manifeste dans des endroits où le climat est tempéré ou chaud et chez les chiens qui, soit se sont croisés, soit vivent dans la même rue, refuge, chenil, etc. Cela est certainement dû au fait que sa contagion est vénérienne. Il est donc plus facile de l’attraper dans ce genre d’endroit car les chiens sont entourés d’animaux qui pourraient avoir contracté la maladie.

Par ailleurs, la cause de la tumeur vénérienne n’est pas très bien connue. En effet, certains disent qu’il s’agit d’une cause rétrovirale alors que d’autres affirment qu’il s’agit de l’amplification d’un proto-oncogèneCe qui est sûr, c’est que la contagion de cette maladie se produit toujours par voie vénérienne. Dans de nombreux cas, elle a lieu par le biais d’une greffe de cellules tumorales.

 

Une fois que la tumeur se transmet à un autre chien, elle a une période d’incubation de deux à six mois. Durant lesquels elle laissera apparaître une petite masse qui montrera l’existence de la tumeur.

Les symptômes

Normalement, les chiens qui contractent la tumeur vénérienne sont généralement des animaux sexuellement actifs. De même que ceux qui ont l’occasion de passer beaucoup de temps dans la rue. Souvent, les symptômes commencent par une petite bosse dans la zone. Chez les mâles, cela entraîne de petites hémorragies continues par le pénis.

Un chien avec une tumeur vénérienne.

En revanche, chez les femelles, la vulve a généralement un aspect charnu qui provoque des pertes de sang vaginales. Toutefois, ce ne sont pas les seules formes visibles de cette tumeur.

Elle peut également se présenter de manière intranasale, dans la cavité orale, dans les yeux et la peau. Pour savoir s’il s’agit d’une tumeur, on réalise une cytopathologie, dans laquelle un échantillon de la tumeur est prélevé et analysé. Même si ce type de tumeur ne génère normalement pas de métastases, les ganglions lymphatiques de la région sont aussi examinés pour confirmer s’ils sont ou non impliqués.

 

Traitement de la tumeur vénérienne

Si vous pensez que votre chien a une tumeur, ou que vous avez déjà reçu le diagnostic, gardez votre calme. La chimiothérapie est très efficace dans 95 % des cas. Les chances de guérison de votre animal sont donc très bonnes.

Opération d'un chien avec une tumeur vénérienne.

Le médicament le plus utilisé est la Vinscristine qui s’administre par voie intraveineuse une fois par semaine pendant quatre à six semaines. Cependant, ce médicament a des effets secondaires qui causeront des gênes à votre animal. Par exemple, des vomissements, une névrite, une leucopénie, ainsi qu’une dépression de la moelle osseuse.

Comment éviter la transmission d’une tumeur vénérienne ?

Si vous pensez faire croiser votre chien, il vaut mieux vous assurer que l’autre animal n’est pas affecté. Evaluez surtout sa zone génitale. Il se peut que ce soit un chien atteint d’une tumeur vénérienne. Cependant, s’il n’y a pas de symptômes de récidives après une année de traitement, il n’y a normalement aucun danger.

Vous savez maintenant que la tumeur vénérienne n’est pas aussi dangereuse qu’elle en a l’air. En outre, le pourcentage de guérison est très important. Ne vous inquiétez donc pas, si votre chien en souffre, faites confiance à votre vétérinaire ainsi qu’au traitement.

 
  • Sota D, Amico D. Tumor venéreo transmisible en el perro. Cienc Vet. 2004;
  • Vergaray NZM. Frecuencia del tumor venéreo transmisible en caninos. Laboratorio de Histología, Embriología y Patología Veterinaria-Facultad de Medicina Veterinaria-Universidad Nacional Mayor de San Marcos. 2006.
  • De La Cruz SM, Quijano-Hernández IA, Del Ángel-Caraza J, Castañeda JSM, Victoria-Mora JM, Barbosa-Mireles MA. Respuesta del Tumor Venéreo Transmisible Canino a Presentaciones de Vincristina de Patente y Genérica. Rev Investig Vet del Peru. 2015;