Chaleurs chez la chienne : tout ce qu'il faut savoir à ce sujet

Si vous avez une chienne à la maison, vous avez sûrement remarqué certains changements dans son corps à certains moments. Ces changements ont lieu pendant son cycle menstruel, un cycle totalement naturel dont nous vous parlons ci-dessous.
Chaleurs chez la chienne : tout ce qu'il faut savoir à ce sujet

Dernière mise à jour : 23 février, 2022

Les chaleurs chez la chienne, communément appelées cycle œstral, commencent entre 9 et 12 mois. Les femelles sexuellement matures passent par cette étape deux fois par an.

Ce cycle comprend quatre étapes : prœstrus, œstrus, diœtros et anœstrus. Durant ces phases, trois hormones sont essentielles : les œstrogènes, responsables du démarrage du cycle, l’hormone lutéinisante (LH), responsable de l’ovulation, et la progestérone, qui rend possible la grossesse.

Chaleurs chez la chienne : les étapes de son cycle menstruel

1. Prœstrus

Le prœstrus est la première phase du cycle menstruel de la chienne. Elle dure environ 9 jours, mais peut durer entre 3 et 17 jours. Durant cette phase, la vulve de l’animal gonfle légèrement et excrète une sécrétion brun rougeâtre.

Pendant le proestrus, il est possible que les mâles les plus proches commencent à se sentir attirés par votre chienne. Certains d’entre eux essaieront de la monter, mais la femelle les rejettera et essaiera probablement de les mordre. Soyez prudent, car les agressions pourraient s’intensifier et provoquer des bagarres.

2. Œstrus

L’œstrus est la deuxième phase du cycle menstruel. Il dure environ 9 jours, mais peut durer entre 3 et 21 jours. Pendant cette période, la femelle a un léger gonflement de la vulve et des pertes vaginales roses ou de couleur paille.

Lorsque les niveaux d’œstrogène chutent à la fin du proestrus, les niveaux de progestérone et d’hormone lutéinisante commencent à augmenter. La LH stimule l’ovulation et la femelle devient réceptive aux mâles.

Chien couché sur l'herbe.

3. Diœstrus

C’est la troisième phase du cycle œstral. Cette phase peut durer entre 50 et 80 jours, avec une moyenne d’environ 60 jours. Dans cette phase, le corps de la chienne agit comme si cette dernière était enceinte. En raison de l’augmentation de la progestérone, une chienne peut avoir une grossesse psychologique.

À la fin du diœstrus, la vulve de la chienne commence à diminuer de volume. De plus, dans la plupart des cas, les symptômes de la grossesse psychologique disparaissent et la chienne revient à son état normal. Cependant, dans certaines situations, ce problème persiste et il est nécessaire d’aller chez un vétérinaire.

4. Anœstrus

C’est la quatrième et dernière phase du cycle œstral. Cette phase peut durer entre 130 et 250 jours.

Certaines races de chiens, comme le dingo ou le basenji ont une période d’anœstrus très longue et ne connaissent qu’un cycle par an. Au cours de cette étape, les femelles ne sont pas sexuellement actives. C’est une phase de repos, dans laquelle le corps commence à se préparer pour répéter son cycle de reproduction.

Chaleurs chez la chienne : les signes

Contrairement aux humains, les chiennes ne passent pas par la ménopause, elles sont donc fertiles tout au long de leur vie. Par conséquent, si vous ne souhaitez pas que votre animal se reproduise, vous devrez être à l’affût des signes indiquant le début de son cycle sexuel. Certains de ces signes avant-coureurs sont les suivants :

  • Sautes d’humeur. L’animal peut être étrangement excité, ce qui génère aussi l’attirance des mâles.
  • Mamelons gonflés. Parfois, mais pas toujours, les mamelons gonflent légèrement. Cela peut aussi être le signe d’une grossesse fantôme.
  • Intérêt soudain des mâles. Les chiens peuvent sentir le changement d’hormones chez les chiennes avant qu’elles n’entrent en chaleur.
  • Gonflement de la vulve. La vulve peut présenter un certain gonflement, mais ce gonflement est assez variable. Chez certaines chiennes, elle gonfle à peine, tandis que chez d’autres, elle ressemble à une balle de golf.
  • Queue relevée. Lorsqu’une femelle est prête à s’accoupler, sa queue reste relevée et elle la remue d’un côté à l’autre pour s’assurer que le mâle peut la sentir.
  • Présence de sang. C’est généralement l’indicateur le plus sûr du début du cycle œstral. Mais certaines femelles restent extrêmement propres et il peut donc être difficile de remarquer le sang.

Chaleurs chez la chienne : quels sont les soins spécifiques à prodiguer ?

Gardez un œil attentif sur votre animal de compagnie. Les mâles peuvent détecter l’odeur de la chienne en chaleur et se donneront beaucoup de mal pour la retrouver. N’oubliez pas non plus qu’un chien est mature pour l’accouplement à partir de 4 mois. Faites preuve de plus de patience et soyez doux. Donnez-lui encore plus d’amour et protégez-le.

Évitez de donner un bain votre chienne avant que le saignement ne s’arrête complètement. Vous réduirez ainsi le risque qu’elle ne développe une infection vaginale.

Empêchez votre animal de contracter la brucellose. Il s’agit d’une infection bactérienne qui se transmet sexuellement. Elle peut provoquer l’avortement de la progéniture et l’infertilité chez les deux sexes. Elle est combattue avec des antibiotiques. Pour éviter la contagion, les chiens doivent être castrés.

En revanche, dans le cas où vous voudriez croiser votre chienne, vous devriez vous rendre chez votre vétérinaire. Ce dernier effectuera un frottis ou un test de progestérone sérique pour déterminer si votre chienne est en train d’ovuler.

Enfin, si vous voulez enlever toute chance que votre chienne ait une progéniture, faites-la stériliser. Vous n’aurez ainsi pas à faire face aux chaleurs et vous éviterez la surpopulation d’animaux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les chiennes ont-elles la ménopause ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les chiennes ont-elles la ménopause ?

Étant donné que de nombreuses parties du cycle corporel des chiennes ressemblent au nôtre, les chiennes ont-elles la ménopause ?